Le Leica, Icône Légendaire Des Photographes Extraordinaires

Il a servi à immortaliser les photos les plus iconiques de notre temps — retour sur un appareil qui ne fait pas que capturer le passage du temps.

Lorsqu’Oskar Barnack invente le Ur-Leica en 1914, il ne se doute certainement pas de l’impact crucial qu’aura, bientôt, sa création. En utilisant pour la première fois le film cinéma perforé 35 mm, Oskar Barnarck donne à son appareil photo la capacité de transformer la photographie en un art véritable. Mieux, pour la première fois de l’histoire, le transport du film et la technologie de l’obturateur sont rassemblés dans un seul appareil — évitant ainsi la double exposition, mais permettant surtout d’emporter son appareil partout.

Présenté au public en 1925, le Leica est rapidement adopté par l’oeil des plus grands avant-gardistes. Dès 1935, Henri Cartier-Bresson capture Paris la nuit dans le noir et blanc qu’on lui connait tous aujourd’hui. Dès la Seconde Guerre, Robert Capa va initier le photo-journalisme au plus près des zones de conflits, son Leica à la main. Le 26 août 1944, c’est avec son Leica qu’il immortalise la ferveur de la Libération de Paris.

En 1960, un autre portrait iconique est sorti d’un Leica — le portrait du Che Guevara par Alberto Diaz Gutiérrez… Quelques sept années plus tard, aux Etats-Unis cette fois, Marc Riboud capture la photo qui va devenir le symbole universel du pacifisme… Une fleur contre les fusils, image magistrale d’une jeune fille de 17 ans, faisant face à des soldats devant le Pentagone. Une fleur à la main.

C’est tout cela et bien plus qui fonde la légende Leica — ça, et puis sa jauge de désidérabilité. Bien souvent explosée… Comme lorsqu’un Leica M3D s’envola aux enchères pour 1 680 000 €. Il faut sans doute préciser que l’appareil, appartenant au photographe Américain David Douglas Duncan, fut à l’origine de nombreux clichés mythiques. Notamment les photos ayant fait la réputation incomparable du magazine Life. Voilà peut être la clé de l’icône Leica. Un appareil photo ayant servi aux grandes heures de l’histoire, comme à en documenter les plus sombres.