Le Lana, Luxe Et Esprit De Famille à Courchevel

L’un des premiers palaces de la région, à près de 62 ans, est aussi l’un des dernières bijoux du luxe de Courchevel à être sous le giron d’une famille. La famille Tournier, garante d’un art de recevoir hors norme.

Une Histoire Très Chic, Très Courchevel

Route de Bellecôte, 1958. Joseph Claret-Tournier, visionnaire originaire de Chamonix, a l’idée de planter là, sur l’une des plus belles pistes de Courchevel son hôtel. C’est que l’homme a pour ambition d’y distiller un savoir recevoir à nul autre appareil — là, dans un bâtiment de style alpin, il crée 20 chambres. Un « hotel de premier ordre »; le Lana concourt à faire la réputation de Courchevel. C’est que Joseph Claret-Tournier a su croire en la force d’une station de ski toute juste naissante.

Nicolas Tournier raconte: « Originaire de Haute-Savoie, mon père Joseph Claret-Tournier était un des pionniers de Courchevel. Il y a notamment créé le premier bar, la première boîte de nuit, ainsi que divers établissements et a même participé à la construction de la patinoire. Le premier «décollage» de la station remonte au milieu des années 60. Mon père a repris Le Lana en 1961. Il a fait rajouter un étage aux deux existants et mené des travaux d’embellissement. Cet hôtel construit en 1959 était le premier quatre étoiles de Courchevel 1850. »

Sa disparition en 1993 marque un tournant pour l’hôtel . Dès lors placé sous la houlette de sa femme et son fils cadet, Nicolas Tournier, le Lana va se transformer. Pour le mieux ! En gardant tout cet esprit convivial qui a fait sa réputation, Nicolas Tournier fait s’agrandir le Lana jusqu’à obtenir cet hôtel de luxe 5 étoiles qui, aujourd’hui, brille sur les 528 hectares de domaines skiable de Courchevel.

Il fait alors confiance à la vision de Jean-Marc Mouchet — l’architecte d’intérieur fait le choix d’une ambiance hétéroclite. Des origines, il conserve la descente d’escalier et le bar en pierre. Cette fois d’inspiration byzantine, le bar s’insert ingénieusement dans une ambiance intérieure où bois, pierre, tissus et cuirs prédominent. Un arpège esthétique qui préserve tout du charme traditionnel du Lana.

Aux pieds du Mont-blanc, à 1850m d’altitude, le Lana jouit aussi de la délicatesse de grandes baies vitrées qui subliment la beauté du lieu. De quoi, justement, mettre en lumière la vue sur les montagnes enneigées. « C’est cet esprit montagne que j’aime. C’est magique » ajoute Nicolas Tournier.

Réserver Au Lana De Courchevel

Parce que la famille Tournier aime à écouter les demandes et les suggestions de ses clients, les 55 chambres, 28 suites et 2 appartements de 80 et 200 m² ont tous quelque chose d’unique!

Aspect rustique et must have design — réserver au Lana de Courchevel revient à faire le choix de la beauté et du confort à la fois traditionnel et très moderne. Un cinq étoiles cosy, luxe et surtout pas guindé, le Lana jouit d’un confort exceptionnellement décontracté.

Un confort qui force un peu plus le respect tant la Ski room offre un service irréprochable aux clients sur le point de s’élancer sur les pistes. C’est simple, il n’y a plus aucun effort à faire, sinon celui de se laisser porter par les experts du Lana.

Les Tables Gastronomiques Du Lana Courchevel

Avec ce même dessein de recevoir de la meilleure façon possible, le Lana propose deux restaurants, où la gastronomie, elle aussi, se fait opéra des sens.

A La Table du Lana, la cuisine sophistiquée et raffinée s’allie ainsi aux vins exceptionnels. Des grands crus, aux nouvelles découvertes, le Table du Lana est le point de départ d’un voyage vers de nouvelles saveurs. Une expérience de haut vol culinaire orchestrée par le Chef Philippe Guerin.

Un délicieux moment de dégustation où l’on redécouvre les mets et produits typiquement savoyards… Quand le Chef Philippe Guerin ne choisit de travailler des mets venus d’ailleurs, notamment en provenance de l’empire du soleil levant ! Justement, lorsque la météo le permet, c’est vers le paradis que l’on s’envole — au pied des pistes, sur la terrasse exposée plein Sud avec vue sur la forêt, buffet et barbecue sont servis sous le soleil dardant !

Autre restaurant du Lana, Le Saint-Nicolas. Ouvert tous les soirs pour le dîner, c’est là que l’on se délecte d’une cuisine savoyarde authentique… Dans une véritable ambiance montagnarde.

Le Spa Du Lana, Clarins à Courchevel

Et c’est au spa que les délices du corps et de l’esprit atteignent leur apogée. Taillé dans le roc, le spa Clarins fut le tout premier spa de la maison — l’idée? En faire une véritable expérience sensorielle. Toute en luxe et décontraction, celle-ci vise à rétablir l’équilibre des énergies.

6 cabines sur 400m2 où les spécialistes Clarins prodiguent massages, soins du corps et du visage pour femmes et hommes… La piscine intérieure vaut le détour, à l’instar du soin signature.

Le soin haute montagne distille un protocole bien ciblé visant à réaliser étirements et relaxation. Sur une table chauffante, la détente ô possible vient se compléter d’un travail d’expert qui tend à travailler les mollets et les cuisses. Un modelage en profondeur qui s’achève sur un soin hydratant du visage afin de, là encore, rééquilibrer la peau face au froid et aux rayons du soleil. A pratiquer avant ou après l’exercice réalisé au coeur de la plus chic vallée au monde.