Le Costume Armani

C’est en s’attaquant au costume rigide des hommes des années 60, que la légende italienne s’est écrite. Partant d’un constat, le fait est que l’homme reste corseté dans ce carcan du monde du travail que la mode pénètrait difficilement. En épousant le corps, en déstructurant la veste et en supprimant tout ornement superflu, Giorgio Armani libère l’homme de la contrainte d’un vêtement qui ne lui seyait pas. Sa sensualité devient le symbole d’ascension et de réussite. Porter une veste chiffonnée Armani ne vous propulsait pas au sommet mais assurait la parfaite adéquation entre esprit et élégance. C’est ce que le créateur a tenté de traduire dans les costumes réalisés pour Leonardo Dicaprio dans le Loup de Wall Street. La puissance comme la déchéance ; la nervosité comme la concentration s’y projette de façon spectaculaire, tout cela habillé d’un costume inconventionnel pour un excès absolu.
Les années 80/90, période de prospérité économique internationale, ne voit pas que les hommes se lancer à la conquête du pouvoir financier. De fait, cette coupe informelle et révolutionnaire ne tarda pas à s’appliquer au vestiaire de la femme, alors en quête de pouvoir et d’ambition. Presque simultanément à la collection homme, Giorgio Armani entend donner un rôle prépondérant aux femmes. Il leur donne le textile masculin, une même coupe simple et souple tout en gardant cette autorité masculine que confère le costume Armani. Loin du tailleur classique français, ce dernier s’inspire du power dressing new yorkais et incarne un caractère androgyne à la Marlene Dietrich, c’est-à-dire une féminité envoûtante à laquelle s’attache la puissance masculine de l’assurance. Véritable institution des codes du business, le costume Armani ne cesse d’inspirer et se mue en une fragrance aux notes boisées et épicées de sorte que les effluves amènent elles aussi à l’image d’un nouveau pouvoir masculin. L’Eau d’Arômes, troisième opus de la Maison après l’Eau pour Homme et l’Eau de Nuit entend bien donner à l’homme l’omniscience Armani.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *