Le Code Flora de Gucci à l’Honneur du P/E 2017

La collection Gucci introduite pour cette saison se présente un peu comme une compilation des plus grandes inspirations d’Alessandro Michele : la grande Venise du XVIIIe siècle, mais aussi l’Asie, ses paysages et ses divinités, mais aussi et surtout la toute dernière passion de Michele – l’âge d’or d’Hollywood. Épris de romantisme, le designer centre ainsi sa collection autour du thème des “Lanternes Magiques“, un titre évocateur puisque chacun des styles ayant défilé à Milan a tout d’un onirisme très enchanteur.

Nabokov, Canetti, William Blake… les références pleuvent, s’imposent et se superposent. « Dans cette collection, toutes les pièces racontent une histoire faite de merveilles, de fantasmagorie et de non-orthodoxie. » a expliqué Michele. Et c’est ainsi que le mythique motif Flora imaginé pour la princesse Grace de Monaco en 1966 prend, sur des étoffes empruntant à l’esthétique du Shanghaï des années 1930, une allure très fascinante. Emprunt cette fois-ci d’opulence baroque, le motif autrefois imprimé sur un foulard en soie à la demande même de Grace Kelly à Rodolfo Gucci, illustre peut être l’époque actuelle, et la volonté de renouer avec la richesse des détails d’antan. Oui, il semble bel et bien que le motif créé afin d’offrir à Grace Kelly le plus beau foulard à motifs floraux qu’il ait été donné d’imaginer, sied à merveille l’esthétique d’Alessandro Michele.

 

Découvrez d’autres créations Gucci : ici et ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *