Le Cannage: De L’Assise Napoléon III A La Mode Dior

LPrésent depuis le premier défilé de Christian Dior, le cannage est à la maison Dior un motif idéal — des atours au Lady Dior, l’icône distille prestige et majesté.

L’Assise d’Une Chaise Napoléon III

Deux époques furent très chères à Christian Dior dans l’élaboration de l’esthétique de sa maison — le XVIIIe siècle, et la Belle Epoque. S’il emprunte des codes devenus iconiques de sa couture à la première, notamment le noeud et la ligne corolle, c’est dans l’assise d’une chaise Napoléon III qu’il lit la pertinence du cannage.

Cette chaise faisait en fait partie de l’aménagement de l’hôtel particulier du 30 Avenue Montaigne, organisé en collaboration avec le décorateur et ami Victor Grandpierre. Le siège historique de la maison de couture de Monsieur était, du sol au plafond, l’exacte reflet du goût Dior. Tandis que le Gris Montaigne colore les murs d’une élégance subtile, le mobilier souligne, lui, le panache de la couture.

Il y a encore aujourd’hui, dans les grands salons de sa boutique avenue Montaigne, ces chaises Napoléon III dont le cannage est depuis devenu un motif égrené ça et là dans la mode Dior. Destinées dans un premier temps aux invités de ses  défilés Haute Couture, ces chaises deviennent un symbole fort de la maison.

Un motif géométrique fait de carrés et de diagonales empruntés au travail de tressage de la fibre végétale, le cannage Dior réalisé en matelassé est omniprésent dans les créations, et notamment sur le mythique Lady Dior.

Mais c’est Marc Bohan qui le première l’insert littéralement des robes et un manteau, en 1961. Parmi lesquelles cet iconique manteau Rolls Royce.

Directeur de la maison Dior trois décennies durant, il est aussi derrière la toile Oblique — icône absolue !

Le Cannage Dior Aujourd’hui

Depuis ses successeurs n’ont eu de cesse de rappeler la puissance esthétique du cannage. De John Galliano à Kim Jones qui, pour le Printemps/Eté 2019 en fait un sac très désirable, le cannage épouse nombre de créations avec une évidence rare…

Montres Grand Bal, lunettes My Dior Electric Rubber où le cannage se taille dans du caoutchouc, foulards, joaillerie..

Justement, en 2012, le cachet fou du cannage Dior se révèle sur les créations joaillières de Victoire de Castellane. Intitulée My Dior, la collection est née d’un souvenir d’enfance, celui de Victoire de Castellane qui accompagnait sa mère dans cette même boutique Dior de l’Avenue Montaigne…

Il en résulte une ligne de bijoux raffinés et avec beaucoup d’aplomb — des manchettes, de simples anneaux, des bracelets-joncs, délicatement tressées d’or jaune, rose ou blanc, au maillage très graphique et glamour. L’élégance et le raffinement de Dior, tout simplement.