Le Blé Chez Chanel

Le blé fut un des symboles chers à Mademoiselle — un symbole qui, lorsqu’il est travaillé dans les matériaux les plus fous, devient un véritable objet du désir.

Le Blé Et Coco Chanel

Si l’enfance de Gabrielle Chanel n’est pas faite que de beaux souvenirs, le blé, lui, a toujours eu une place particulière dans sa mémoire. Sa date de naissance par exemple. Née le 19 août, c’est à cette période que prend place la fête des moissons. Une célébration de fin d’été, symbole d’abondance et de richesse renouvelée…

“L’orpheline“ Gabrielle se souvient encore de son père pour qui le blé était synonyme de bon, de bien… Combien de fois, lorsqu’elle était enfant, elle entendait évoquer: « Le bon blé. » Comme le lionou le camélia, le blé devient l’un de ses talismans. Mais chez Chanel, un talisman est aussi vecteur d’identité.

L’appartement de la rue Cambon ou la Suite du Ritz en étaient recouverts: naturel, en bois, en bronze ou peint par son ami Dalí, le blé est présent sous toutes ses formes ! Oui car, un jour que Dalí lui offre de lui peindre une toile, elle lui dit: « Fais-moi des épis de blé. »

Un simple coup de pinceau sur fond noir. La toile trône encore sur une étagère de son appartement rue Cambon. Au pied de la cheminée, repose aussi un bouquet de blé séché… Le blé conte ses racines, ses origines qu’elle n’a eu de cesse de réinventer. Mais le blé demeure, là, immortel et bienveillant.

Le Blé Dans La Mode Chanel

Lorsqu’une symbolique rencontre un savoir-faire sans égal, cela conduit souvent à une création d’une beauté extraordinaire. En Haute Joaillerie et en Haute Couture.

La collection de Haute Joaillerie ‘Les Blés de Chanel’ célèbre le blé, chaque année. Signe d’abondance, de résistance, de chance et de prospérité, le blé chez Chanel prend des allures d’atours par excellence. Souples, les 62 pièces de Haute Joaillerie s’intègrent ainsi dans une inspiration conduite comme une ode à la nature. Tel un champ de blé, les pièces semblent bouger au gré du vent, embrassant les pas de celle les portent…

Les parures “Premiers Brins“, “Brins de Printemps“ et “Brins de Diamants“ rendent hommage au blé en herbe pour évoquer le début du printemps. Diamants, péridots cristallins et aigues marines jouent ainsi avec les transparences comme autant de jeunes épis. Sur la peau, la pièce chatoie comme le blé aux premiers rayons de l’été ! Les moissons, elles, sont évoquées à travers la série de parures “Moisson Ensoleillée“, “Bouquet de Moisson“ et “Moisson de Perles“.

En couture, Karl Lagerfeld aimait les distiller ça et là. Il en sème surtout pour la collection Printemps-Été 2010. Des broderies épis de blé venaient ainsi parsemées sur les tailleurs iconiques… Ce même épis qui vient aussi ponctuer quelques unes des créations de Virginie Viard pour sa collection Métiers d’Art 2019/2020. Un symbole toute en filiation.