Le Bamboo, un Code Iconique de la Maison Gucci

C’est à la fin de la Seconde guerre mondiale, au cours de l’année 1947 très exactement, alors que l’Italie, en pleine époque fasciste, fait face à une forte pénurie de matériaux en provenance de l’étranger, que Guccio Gucci se voit forcé d’expérimenter de nouvelles solutions.  Pour fabriquer les poignées de ses sacs à main, mais aussi et surtout pour remplacer le cuir, l’homme doit se tourner vers des matériaux insolites dans l’univers du luxe, tel le chanvre, le lin ou le jute… Mais c’est le bambou et le brunissage du rotin qui fut l’une des innovations les plus subtiles des artisans de la maison. Le premier sac bambou naît ainsi comme un exemple ingénieux du proverbe qui veut que nécessité soit mère d’invention… Le Bambou est ainsi devenu la première griffe de nombreux produits emblématiques de Gucci, sacré code iconique de la maison, à l’instar du motif floral et du double GG.

Péché mignon des têtes couronnées et des célébrités, le sac à l’anse brunie gagne rapidement la faveur des élégantes. Le sac bambou s’impose alors comme un must have de l’époque : Grace Kelly, la reine Frederica de Grèce, Elizabeth Taylor et Deborah Kerr le portent. Aujourd’hui, le Bamboo Bag est prisé par les célébrissimes chanteuses Jennifer Lopez et Beyoncé. Il faut dire que le sac allie à merveille innovation et savoir-faire, épousant l’air du temps, à l’instar du Bamboo Shopper Bag. On retrouvait il y a peu dans le défilé Pre-Fall 2017 de la maison deux versions nouvelles de l’iconique sac à main : le Dionysus et le Queen Margaret. 

Cependant, le bambou n’est plus cantonné au sac éponyme. Son éclectisme en fait un élément puissant, autant en terme d’esthétique que de caractère. Des chaussures aux bijoux, le bambou devient un incontournable de la griffe. Et aujourd’hui encore, le vestiaire haut en style et en couleurs d’Alessandro Michele pour la maison Florentine ne passe sans une nouvelle adaptation de cette griffe iconique, comme lors des défilés Printemps-Eté 2016 et 2017. Des escarpins Gucci en cuir noir avec bout de bambou ancré sur le talon jusqu’aux inévitables sacs, sacoches de docteur et sac dames aux fermoirs bambou – tout l’univers de Gucci semble a jamais lié à cette matière aussi subtile que détonnante. Sous l’ère Michele, le Bambou s’ancre un peu plus dans la modernité sur un ensemble de bijoux, ou sur des garde-temps qui, une fois de plus, portent parfaitement leur nom !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *