Le 1947 à Cheval Blanc, Le Restaurant Follement Gastronomique De Courchevel

Le seul 3 étoiles au Michelin de toute la station de Courchevel — de quoi flirter avec le paradis des papilles, à 1850 mètres d’altitude.

Le 1947 à Cheval Blanc, Le Restaurant Hors Compétition

22 couverts, seulement — chaque soir, pour le dîner, le seul Chef de Courchevel triplement étoilé, Yannick Alléno, ravive ses 22 convives autour d’un exercice de haute voltige gastronomique.

Obtenue en 2017, cette triple récompense est celle d’un travail délicat et précis autour de la volonté de Yannick Alléno de faire de la cuisine Française une expérience hors sol.

« Pendant deux ans, je n’ai pas eu de restaurant à Paris, c’est à Courchevel que j’ai imaginé ce principe d’«extraction» qui permet de concentrer les goûts de manière exceptionnelle. L’exploitation normale d’un hôtel impose que tout aille vite, vous n’avez pas le temps de vous arrêter. Le 1947, en revanche, a été une bulle où j’ai pu m’isoler. » Et il est vrai que le restaurant Le 1947 du Cheval Blanc prend le temps du luxe et de la volupté.

L’art culinaire s’y décline autour d’expériences inédites. Dans l’assiette, la fulgurance opère autour d’une cuisine traditionnelle savoyarde revisitée de façon très originale par Yannick Alléno.

« Depuis que j’ai pris les commandes des restaurants de la maison Cheval Blanc Courchevel en 2008, je m’attèle à m’imprégner de la culture savoyarde pour la sublimer. En altitude, tout est modifié : les recettes, les assaisonnements, les températures, tout doit être repensé et j’aime ce challenge. Au 1947, nous proposons une cuisine alpine résolument moderne et créative. »

« Dans tous mes restaurants, je prône une cuisine de terroir et évidemment Le 1947 n’y échappe pas. Nous avons à Courchevel et ses alentours des produits merveilleux. Lors du printemps et de l’été, mes équipes et moi collectons des plantes et des fourrages que nous mettons en fermentation ou en Extraction® par exemple pour les conserver jusqu’à la réouverture du restaurant. Nous respectons les saisons et le terroir alentour. En nous satisfaisant de ce qu’il peut nous offrir, nous sommes encore plus créatifs ! »

Avec des desserts pensés par le Chef pâtissier Loison, et vibrant à l’unisson, l’expérience tient en effet du délice.