L’Atour Barocco de Giampiero Bodino

C’est un hommage à la mer, à cette mer que l’artiste joaillier Giampiero Bodino aime de façon inconditionnelle – la Méditerranée, là où il a grandi. Et c’est justement en observant sa mer, en s’imprégnant de sa poésie, de son calme ou son impétuosité que Giampiero Bodino s’est pris à rêver… Dans ses songes, l’artiste voyait des bijoux fantastiques, originaux et incroyablement généreux. Il faut dire que la mer elle-même déploie une force et une énergie qui ne peuvent qu’abreuver l’inspiration d’un homme tel Giampiero Bodino. Présentées il y a quelques jours dans le Salon d’Été du Ritz à Paris, les 19 pièces uniques qui composent sa collection Mediterranea sont autant d’atours rêvés que révérés ! 

Associations originales de nuances et de couleurs, rendues harmonieuses par le talent de l’orfèvre, les bijoux de la collection évoquent plus qu’un rêve – un idéal. Les reflets scintillants du soleil sur la surface de l’eau, la nature façonnée par les paysages méditerranéens si particuliers, tout cela se retrouve aujourd’hui dans la beauté absolue des parures. Et notamment celle baptisée Barocco. L’orange vif et le violet ainsi s’épousent dans une opulence rare comme une telle source de beauté. 

C’est à l’architecture baroque de la ville de Lecce, dans la région des Pouilles en Italie, que la parure emprunte son ornementation. Une féminité exacerbée qui s’incarne ainsi dans les gouttes de rubellites (7 pierres pour un total de 169.88 carats) qui semblent ici suspendues aux perles d’améthystes… entourées d’opales de feu et de béryllium jaune… Une pièce à se damner tant le résultat mêle émotion, surprise et magnificence passée. Le collier Barocco se complète de diamants et d’or rose pour un poids total de 204.15 gr qui a nécessité plus de 1 000 heures de travail. Les boucles d’oreilles qui complètent l’atour se composent elles aussi de rubbélites, d’améthystes, de béryls jaunes, de diamants, et d’or rose… Une merveille qui, comme le reste de la collection, est une pièce unique, en vente uniquement sur rendez-vous chez Giampiero Bodino à la Villa Mozart, à Milan. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *