La Toile GG de Gucci sans Dessus-Dessous pour le Printemps-Eté 2018

Accueil / Prêt à porter / La Toile GG de Gucci sans Dessus-Dessous pour le Printemps-Eté 2018
snigature_gucci_18_.jpeg

La saison Printemps/Eté 2018 a laissé place à une interprétation maximale des codes Gucci. Depuis qu’Alessandro Michele est à la tête de sa création, la griffe est redevenue synonyme d’opulence et d’extravagance – un vestiaire kaléidoscopique qui plait au-delà du front row. Pour cette nouvelle saison donc, le directeur artistique signe une collection mêlant sans vergogne à l’héritage 80’s de Gucci, des influences sportswear, tribales et baroques… Mais c’est plus loin dans le temps qu’Alessandro Michele souvent puise ses précieuses inspirations. Pour le Printemps/Eté 2018, l’artiste rappelle l’Antiquité pour questionner la notion même de beauté… Au sein du nouveau siège social de Gucci à Milan, le podium devint ainsi le fleuve Tibre tandis que tout autour de la scène, des reproductions grandeur nature rappelle que nous sommes ici entourés de statues sacralisées. La note de défilé le précisait ; il s’agit de discuter ici ‘l’acte de création’ et son pendant ‘l’acte de résistance’.

Une fois de plus, Alessandro Michele fusionne l’ADN vieille école de Gucci aux désirs contemporains et, dans une pirouette de gants, de sequins, de chapeaux hallucinants, entraîne toute une génération dans une mode décomplexée. Interrogé sur sa collection, le DA de Gucci précise: « Au début, c’est quelque chose qui me permettait de refléter mon idée de la beauté. Maintenant c’est au-delà de la beauté. C’est un état d’esprit. » Et l’état d’esprit de Gucci pour la prochaine saison réside dans cette idée de raviver le passé : à l’instar du pull tricoté où est marqué ‘Never Marry a Mitford’ ; sentence du 11e Duke de Devonshire, à propos de sa femme Mitford ; accessoirement, grands-parents du modèle Stella Tennant. Mais le véritable look iconique de ce défilé était le N°9 .

La mythique toile GG de Gucci est ici travaillée sans dessus-dessous – imprimés ou toute en transparence, c’est une preuve de l’attachement aux codes de la griffe Florentine. Chaque saison, le motif GG est en effet habillé de nouveaux imprimés et motifs. Mais cette fois-ci, la toile GG devient elle même un tissu à part entière. Accumulée, chacune de ces pièces est un puzzle venant se compléter, fusionner ou simplement créer la pièce absolue de la saison Printemps/Eté 2018.

Partager

Laissez une réponse

Your email address will not be published.