La Santos de Cartier, une Histoire d’Amitié et d’Innovations

Avant d’être l’une des pièces clés de la Haute Horlogerie Cartier, la montre Santos est celle d’un aventurier. Comme bien des icônes de notre temps, c’est à l’aube du XXe siècle que se scelle l’histoire de la Santos. Ce garde-temps est en réalité celui d’Alberto Santos-Dumont – pionnier parmi les explorateurs du ciel. Comme certains aventuriers de l’époque, Santos, à l’instar de Saint Exupéry, part à la conquête du rêve originel : l’homme volera comme les oiseaux et, enfin, il pourra “tout voir, aller partout, tout savoir et tout vivre” comme il aimait à le dire. Santos est alors un inventeur — il faut bien avoir ce grain pour imaginer et soi-même fabriquer des appareils à voler… Et c’est exactement dans cette quête de l’impossible que le pionnier entraîne son ami Louis Cartier. Chacun précurseur en son domaine, ils vont mettre au point l’une des premières montres à bracelet.

1900, dans un salon parisien, Alberto Santos-Dumont fait part à Cartier de son embarras. Il lui est impossible de lire l’heure lorsqu’il se trouve en altitude. Cartier s’empare de la problématique et, avec le soutien du maître horloger Edmond Jaeger, promet de mettre au point un chronographe plus qu’efficace. Quatre années suffirent à créer la Santos – objet-pratique permettant à l’aviateur de s’enquérir de l’heure sans avoir à retirer ses mains des commandes. Mais voilà, Alberto Santos est aussi une figure du Paris de la Belle Epoque. Alors, lorsqu’en 1906 il s’élance pour battre son record, la foule le voit s’extraire de son aéroplane 14 bis, et s’empressant de vérifier le compteur de sa montre Cartier. L’objet devient celui du désir et, le tout Paris demande à Louis Cartier d’en organiser la production. De 1911 à 1973, la pièce d’exception se vend à 800 exemplaires.

La suite de l’histoire est toute faite d’innovation, d’invention et de révolution esthétique. C’est que, le bijoutier-horloger de la Place Vendôme maîtrise comme nul autre l’art de la fusion. Objet utile mais précieux, la Santos évolue au cours du XXe siècle par delà les modes et les prérogatives de la Haute Horlogerie. Alliance entre or et acier, vis apparentes, modèle extra-plat… La Santos dépasse le statut d’objet pour devenir une oeuvre à part entière. En 1983, l’artiste César l’intronise définitivement comme telle lorsqu’il organise la destruction puis la compression de montres Santos contrefaites. Dès lors, elle n’est produite qu’en édition ultra-limitée. En 2004, son 100e anniversaire est l’occasion de créer une Santos plus féminine ; hommage à la Demoiselle de l’aviateur Santos. Celà, quand la montre n’est pas au coeur de films à succès et de court métrages féériques et sublimes retraçant l’Odyssée Cartier. Cette année, en 2018, la Santos est présentée pour la deuxième fois au Salon Internationale de l’Horlogerie. Preuve, s’il en faut, qu’elle fait partie des pièces à acquérir au cours d’une vie.

 

La Santos en Quelques Dates Clés

2018 : La Santos est présentée pour la deuxième fois au Salon International de l’Horlogerie.

2018 : Dans la série télévisée Dexter de James Manos Jr, Luna Lauren Velez porte une Santos carrée en or et acier.

2017 : Exposition “Cartier in motion” au Design Museum de  Londres où la montre Santos est présentée parmi 170 pièces.

2016 : La maison Cartier offre la possibilité de changer le bracelet de la Santos 100XL.

2016 : Création de la Santos 100 baptisée Carbone, montre mixte et classique.

2016 : La montre Santos est nommée l’une des tendances de l’automne par le magazine l’Express.

2016 : Le Point montres publie un article sur les “dix choses à savoir absolument sur Cartier” dans lequel la montre Santos est mentionnée.

2016 : Le magazine Marie Claire qualifie la montre Santos comme l’une des “dix pièces vintages à s’offrir au cours d’une vie”.

2014 : La maison Cartier présente un nouveau court-métrage baptisé “Shape your time” et réalisé par Bruno Aveillan dans lequel la montre Santos apparait.

2013 : Exposition Cartier au Grand Palais de 600 créations parmi lesquelles la montre Santos.

2013 : C’est à Londres, que Cartier se raconte en y exposant à Selfridges sept de ses “merveilles“ qui, au fil du temps, sont devenues des signatures : Juste un Clou, Trinity, Love, Panthère, Santos, Ballon Bleu.

2013 : La maison Cartier dévoile son nouveau court-métrage publicitaire à l’occasion des fêtes de fin d’année nommé “Winter Tale” et réalisé par Eric Bergeron.

2012 : Publicité du magazine l’Express dans laquelle la montre Santos est exposée.

2012 : Dans le film Les Seigneurs d’Olivier Dahan, JoeyStarr porte une Cartier Santos 100.

2012: La maison Cartier créé un court-métrage intitulé ‘L’Odyssée” réalisé par Bruno Aveillan pour présenter l’histoire de la marque et ses produits phares dont la montre Santos. 

2010 : Création du mouvement Manufacture 1904 MC, un calibre inventé par Cartier comme le premier mouvement automatique “in house” et utilisé pour la Santos 100.

2007: Cartier lance pour l’été une collection garde-temps à l’esprit croisière. Parmi ces montres se trouve la Santos 100 pour homme en taille XL.

2006 : La Santos est rééditée dans son gabarit d’origine.

2004 : Fête des 100 ans de Santos. Cartier dessine de nouveaux modèles à la fois sportifs et élégants.

2004 : Création de la Santos Cartier en version plus féminine en hommage à la Demoiselle de l’aviateur Santos.

1999 : La Collection Privée Cartier Paris présente au SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) une version extraplate de la montre Santos-Dumont équipée d’un mouvement mécanique à remontage manuel.

1994 : Création d’une édition limitée de la montre Santos-Dumont en platine et or rose.

1991 : Création de la montre Santos de Cartier ronde chronoreflex équipée d’un mouvement chronographe.

1988 : Lancement de la montre Santos de Cartier galbée phase de lune.

1988 : Lancement de la montre Santos de Cartier ronde en acier.

1988, Michael Douglas, alias Gordon Gekko dans le film Wall Street d’Oliver Stone, apparaît sur grand écran arborant ostensiblement une Santos carrée en or.

1987 : Lancement de la montre Santos de Cartier galbée à quartz .

1985 : Dans le film Recherche Susan désespérément de Susan Seidelman, Rosanna Arquette porte une Santos de chez Cartier.

1984 : Création de la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Jouy-en-Josas.

1983 : Destruction de montres Santos contrefaites par Alain Dominique Perrin et son ami César mettant en scène les fausses montres écrasées par un rouleau compresseur.

1983 : Dans le film Zig Zag Story ou Et la tendresse, bordel ! de Patrick Schulmann, Diane Bellego porte une Santos.

1981 : Lancement de la Santos Vendôme à quartz, à cadran bordeaux, et étanche.

1981 : Naissance de la montre Santos de Cartier avec un cadran de couleur bordeaux.

1980 : Création d’un modèle extraplat avec un bracelet en crocodile bordeaux.

1979 : Lancement de la montre à New York lors d’une nuit de fête au cours de laquelle Cartier offre une Santos au danseur Rudolph Noureïev.

1978 : Lancement de la Santos de Cartier, à l’aéroport du Bourget sous sa forme contemporaine (carrée ou octogonale), une alliance d’or et d’acier.

1973 : Fin de la vente des 800 exemplaires.

1915 : Après sa production en série, la commercialisation de la Santos débute.

1911 : Cartier lance la production de 800 exemplaires.

1908 : La montre Santos n’est disponible que sur commande.

1906: La foule voit l’aviateur Santos-Dumont s’extraire de son aéroplane 14 bis en vérifiant sa montre pour savoir s’il venait de battre un record.

1904 : Louis Cartier crée la montre Santos pour marquer son amitié avec l’aviateur éponyme. Le vœux du célèbre aviateur est exaucé : il peut lire l’heure en plein vol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *