La Robe Neo-Victorienne S’imprime de Bouquets Sauvages chez Alexander McQueen pour le Printemps/Eté 2019

« La sororité, le mariage, la communion, cette idée qu’on peut avoir de la force en exprimant ses émotions. Des trésors et des bijoux de famille, le solstice d’été … la puissance et la fragilité mêlées. » Pour réaliser cette collection Printemps/Eté 2019, Sarah Burton a aussi et surtout pris pour point de départ une tapisserie du XVIIIème siècle peinte à la main et récemment acquise par la maison McQueen. Une fois mêlés à l’univers chamanique et ultimement païen de la maison, on constate avec émerveillement toute la pertinence de ces éléments ! 

 

À l’Orangerie du jardin du Luxembourg, c’est ainsi une garde robe romantico-médiévale qui défila pour le Printemps/Eté 2019. Parmi les 41 silhouettes présentées, la N°17 capte tout l’esprit du propos. Dans un cuir, matière fétiche du fondateur, Sarah Burton coupe avec une adresse folle la poésie qui habillera la fille McQueen la saison prochaine ! Le résultat ? Un bustier rigide recouvert d’un bouquet sauvage, une robe ajourée et un volume toujours aussi gracieux ! Il y a de la force et de la magie et un esprit néo-victorien dans cette robe qui s’impose indubitablement comme l’une des pièces vedettes de la grammaire McQueen… Une robe franchement désirable, magistrale et éminemment souveraine ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *