La Robe Diaphane Rouge Valentino Haute Couture 2017

La maison Valentino travaille depuis longtemps la délicatesse des matières, et la fluidité du mouvement. Dans sa quête de perfection, la maison a déjà mis en avant la création de mythes contemporains, tout teintés d’inspirations antiques. Là, le rouge, couleur de prédilection du dernier empereur de la mode, a depuis conquis plus d’une femme en quête de sensualité maîtrisée. Muses de la Renaissance, poétesse ou héroïne shakespearienne, la femme Valentino est en effet une impératrice racée, trempée d’un caractère tout Italien. Ainsi, jamais une collection couture de la maison Valentino n’avait transcrit avec une telle excellence l’inspiration première du fondateur : long, langoureux et modéré, le pas et le port de tête parfait, voici qu’il y a de la force dans ce vocabulaire couture qui retourne à l’essence de l’exercice.

L’ensemble de la collection semble en effet porter en elle les traces invisibles de la haute couture – la composition excessivement travaillée est ici chuchotée. Les longues robes diaphanes se succèdent ainsi, mais c’est celle teintée dans un rouge Valentino qui semble retenir toute l’attention. Naturellement, une telle pureté a du demander des efforts surhumains, tant les tressaillements de tissus fleuraient le mélange complexe de maillot et de soie, tressé et plissé…Mais l’étoffe ne disait mot : légère, et mystique, la femme Valentino en devient exquise. Aussi sublime que dramatique, la pièce défend une sorte de noblesse discrète – une coupe mutine et un rêve aussi grand qu’exigeant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *