La Pré-collection Chanel de l’Automne/Hiver 2018 en Boutique

La mode ne peut fonctionner sans l’éphémère, le nouveau, le récent – c’est ainsi que les Pré-collection sont devenues le rendez-vous incontestable des tendances des saisons à venir. Loin de l’effervescence spectaculaire des catwalks, ces lignes intermédiaires ont souvent l’avantage de présenter la quintessence du style d’une maison – dans un cadre plus intime. Et, lorsqu’il s’agit d’une maison comme Chanel, on comprend rapidement tout l’intérêt d’une telle collection. Un brin plus accessible et bien plus pragmatique, la nouvelle Pré-collection de l’Automne/Hiver 2018 introduit ainsi une vision tampon entre le Printemps/Eté 2017 et la saison qui lui succède.

« Je suis une sorte de nymphomane de la mode qui n’atteint jamais l’orgasme » a toujours précisé Karl Lagerfeld quant à sa boulimie créative. Lorsque l’on voit la pré-collection de l’Automne/Hiver 2018, on remarque immédiatement comme le directeur de la maison de la rue Cambon s’est attaché à introduire des pièces inspirées de ses collections précédentes, mais toujours plus désirables. Ainsi, parmi les pièces déjà en boutique , Pour le Printemps/Eté 2017 la femme Chanel marchait  dans une ballerine  à deux tons argentée suivie d’une pointe noire, on la retrouve cet automne dans un autre soulier bi-colore incontournable : la bottine bi-colore. Des bottes à bout effilé, coupées dans un daim coloré et signées du mythique bout de satin noir… Déclinées tour à tour en beige, gris, noir, vert canard, ou encore en bleu et rouge, son talon de 8,5 centimètres assure d’en faire le meilleur allié du quotidien.

Preuve s’il en faut, la vidéo de la campagne avec le modèle néerlandais Luna Bijl est un régal du genre. Côté accessoire toujours, c’est la nouvelle icône de la maison qui se trouve aussi interprétée pour cette pré-collection. Le sac Gabrielle, avec son esthétique intemporelle et sa facilité d’utilisation inspirées là aussi par le vestiaire masculin, revient dans une version promettant d’en faire le it-bag de cette rentrée… Des étuis à jumelles, la pièce emprunte en effet ses lignes et sa stabilité. Ici, c’est dans une version quasi collector à l’imprimé pop que se décline le nouvel objet du désir signé du double C de la Rue Cambon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *