La Montre Tambour, l’Icône Louis Vuitton

montre_lv2.jpg

2002, la grande maison Louis Vuitton s’insère dans l’univers horloger ; pour la première fois, le malletier édite une montre. La Tambour est née, préfigurée pour s’ériger au rang d’icônes. La Tambour est tout d’abord un design inédit, poétique, et par définition, exceptionnel. Inspiré par les tambours de Kodo, le garde-temps s’éprend à décalquer les ancestrales percussions japonaises. Puis la Tambour est un nom : nommée en hommage à la première montre miniature créée en Occident en 1540, c’est ici l’occasion pour Louis Vuitton de laisser son empreinte sur le secteur de l’horlogerie. Enfin, la Tambour est une justement création Louis Vuitton. La montre va en effet intégrer dans son design toutes les valeurs de la griffe : les 12 lettres de la maison gravées dans le boîtier en face de chaque heure, le brun du cadran, le jaune des aiguilles des secondes, réverbération du fil ciré des sacs maison… Au-delà des références – du modèle simple quartz 3 aiguilles aux grandes complications – Tambour va s’imposer comme un principe d’identité ; une signature, alliant allure intemporelle et performances techniques dépoussiérées. « Notre ambition est de développer des fonctions originales, en lien avec les valeurs de Louis Vuitton. Ainsi, le développement des mouvements conçus par La Fabrique du Temps Louis Vuitton est l’essence même de notre futur horloger » déclare Hamdi Chatti, vice-président horlogerie et joaillerie.

Une essence assise, développée et réaliser par les maîtres horlogers de la Manufacture la Fabrique du Temps Louis Vuitton. Au sein d’un lieu unique, la maison rassemble désormais tous les métiers et talents liés à la grande tradition horlogère. Et c’est ainsi dans ce vivier créatif que la Tambour est réalisée ; dans une fantaisie anoblie, le chronographe s’imagine sans aiguille. Chez Louis Vuitton, le défilement du temps se lit sur un disque indicateur. Dans sa course rotative, le temps n’a ni frontière ni point d’arrêt – le disque permet la lecture immédiate de l’heure au fuseau horaire souhaité, puisque deux graduations se juxtaposent. Une seule aiguille donc, terminée par une flèche rouge, pour indiquer instantanément et du premier coup l’heure… Là se résume la révolution Tambour. Une révolution qui se poursuit à l’occasion du Baselworld 2015.

Trois modèles sont ainsi venus compléter la collection Tambour ; trois pièces d’avant-garde coulées dans un noir profond et captivant. La Tambour Evolution GMT in Black arbore ainsi un boîtier en acier de 43mm, résistant à l’eau jusqu’à 100 mètres de profondeur, et intégrant un mécanisme automatique LV71 pour une réserve de puissance de 42 heures, une mémoire de 2 créneaux horaires avec indicateur jour/nuit, et, l’affichage de la date… Plus classique, et non moins sophistiquée, la version aux reflets brun et gris s’impose comme un modèle ultra-féminin, en complet accord avec l’art joaillier développé et perpétué au sein de la Fabrique du Temps Louis Vuitton. Un sans-faute, tout simplement. Parmi les modèles icônes de cette collection, la Tambour LV277 chronographe automatique est la pièce la plus technique et  raffinée de la première collection avec son effet soleil et aiguilles en or rose 18 carats. 

Telling You More About… La Montre Tambour De Louis Vuitton

LA MONTRE TAMBOUR, l’icône LOUIS VUITTON

Partager

Laissez une réponse

Your email address will not be published.