La Montre Mademoiselle Camélia Brodé de Chanel

Quand la mode réinvente la montre de luxe, la maison de la rue Cambon n’est jamais bien loin de la Place Vendôme. Depuis 1924, c’est la Maison Lesage qui réalise pour la haute couture, le prêt-à-porter et les accessoires de la maison Chanel, des broderies perfectionnées exigeant un savoir-faire inégalable. Ici, pour la première fois, cette expertise est employée à la création d’un cadran horloger. La montre Mademoiselle Privé, nouvelle ligne de montres-bijoux, ainsi se constitue sous le geste sublime et méticuleux de la brodeuse. Le camélia, porte-bonheur de Mademoiselle Chanel depuis 1923, est là comme le seuil des portes de l’univers intime de Gabrielle. Conçu comme un écrin, le boîtier, rond comme un galet, s’entrouvre sur des étoiles de diamants, sur des cadrans parsemés de fragments de panneaux en laque de Coromandel, ou sur des camélias de nacre. 

Un mariage des savoir-faire d’exception qui ainsi écrit une nouvelle page de l’histoire de Chanel. Ce camélia, sa réalisation devient possible par la technique de la « peinture à l’aiguille » : sous les doigts des plus grands artisans, sont tissés les camélias, à travers un unique fil de soie de couleurs. Une boite en or blanc 18 carats, sertie de 562 diamants taillés ; le poignet enserré dans un bracelet de satin. La ligne Mademoiselle Privé, c’est la splendeur d’une parade de haute couture mise à l’heure d’un garde-temps du quotidien. Mais, c’est aussi une édition numérotée et limitée à 18 exemplaires. Délicate et sensuelle, la ligne est à l’image des chimères Chanellienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *