La Montre J12 et L’Instant Chanel

Au Salon International de l’Horlogerie de Bâle, Chanel Horlogerie dévoilait en avant-première la toute nouvelle campagne publicitaire de 2014. Baptisée « L’Instant Chanel », voici qu’en double page se déploient 15 visuels en noir et blanc aussi fascinants qu’un ballet aquatique. Là, les garde-temps des collections Première, J12 et Mademoiselle Privé s’amusent de l’académisme. C’est qu’il est d’usage dans les campagnes de l’univers horloger de ne jouer que sur l’instant ’10h10′ pour illustrer ou, clarifier le mouvement du balancier. L’idée ? Ainsi, la montre vous sourit. Mais voilà qu’en s’associant à l’immense créativité de Patrick Demarchelier, Chanel atomise cette convention. Sur les clichés alors s’esquisse la grâce d’une nouvelle écriture horlogère. Quand attitudes et postures reproduisent celles des aiguilles d’une montre à une heure donnée, la marque aux deux C parvient à concilier aux mouvements du temps ceux de l’homme.

Pour Nicolas Beau, directeur international de Chanel Horlogerie, l’inspiration de la campagne tend à l’illumination : « Le temps est la tension entre le futur et le passé, et nous voulions exprimer la vision du temps qu’a Chanel à travers ses montres : c’est le présent qui est précieux. Lorsque vous parlez de montres, vous parlez du temps qui passe, mais Chanel représente le moment présent, ici et maintenant, le fait de jouir de l’instant. » Un genre inédit illustrant parfaitement cette intuition : la position du bras, des jambes, des corps à gauche font écho au positionnement des aiguilles de la montre à droite. Comme si, finalement, la position des aiguilles capturait l’exacte posture d’un instant de vie. Une campagne audacieuse et très créative à travers laquelle Chanel prône le Carpe Diem comme une vision où l’instant présent se comprend dans ce qu’il contient d’éternité. Une série de photos teintée d’espièglerie où le précieux instant précis nous exalte de la même manière qu’une montre Chanel donne au temps son allure unique. Et pour l’incarner, la maison de la rue Cambon prend possession de la vitrine Colette. Du 19 au 26 mai, trois écrans projetteront six films en noir et blanc ; l’occasion aussi de découvrir en exclusivité la montre J12 Blue Light, un nouvel garde-temps coulé en céramique blanche et chiffres bleus luminescents, éditée à 2000 exemplaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *