La Collection Tod’s Et Le Gommino De l’Automne/Hiver 2020

Première collection de Walter Chiapponi pour la maison Tod’s, celle-ci puise dans les racines de la griffe l’attitude de l’Automne/Hiver 2020. Et si l’élégance était l’ultime pied-de-nez au conformisme?

L’Homme Élégant S’Habille En Tod’s

Pour sa première collection au poste de directeur artistique de la maison Tod’s, Walter Chiapponi réactive le T Club — ces hommes qui ont fait du savoir-faire Tod’s l’élément clé de leur vie. Plutôt de leur savoir-vivre. Connue pour son travail onctueux et exquis sur le cuir, la maison offre depuis longtemps un vestiaire précis mais nonchalant. Un vestiaire coupé au cordeau pour des hommes en quête de beauté. Et c’est précisément ce vestiaire que Walter Chiapponi a réactivé pour l’Automne/Hiver 2020. Il précise « J’ai commencé par étudier les archives de cette maison vraiment à part, mais ma plus grande inspiration cette saison, c’est Monsieur Diego Della Valle. Un homme de goût qui possède une immense collection d’art et de beaux objets. »

Le Style A L’Italienne? Le Gommino Tod’s

Pour sa première collection, Walter Chiapponi, ancien de Givenchy, Valentino, Gucci ou encore Bottega Veneta, distille ainsi une aura très familière. Beaucoup du style à l’Italienne, mais version Tod’s. « Je voulais retrouver ce buon gusto typiquement italien » — là où les maisons se lancent dans une créativité débridée, il fait de Tod’s le garant d’un vestiaire noble et racé.

Mais attention, il y a une grande part de rébellion là dedans. Le genre de rébellion portée par les dandys. A contre-courant, les hommes Tod’s arborent ainsi les classiques avec fracas. A leur pieds, l’iconique Gommino distille son caractère quasi-éternel mais, cette fois, piqué du T réapparu des archives.

Oui, le T récemment vu sur le Timeless bag, fait son retour et signe les Gommino de l’Automne/Hiver 2020. Coupé dans le cuir de veau ou le daim, formel ou chunky, le Gommino ne perd en rien son caractère plus que parfait. Au contraire — sous l’impulsion de Walter Chiapponi, il flirte avec une allure vintage dès plus actuelle.

Un brin seventies, toujours aussi allurées, les silhouettes des hommes Tod’s de la saison prochaine achèvent de répondre à la question — l’artisanat et l’élégance du geste sont assurément le dernier rempart au conformisme