La Chaise Coconut de George Nelson

Accueil / Design & Art / La Chaise Coconut de George Nelson
coc2.jpg

S’inspirer d’une forme déjà existante dans la nature est le meilleur moyen de créer du sens, c’est précisément ce qu’a fait le designer américain en la comparant lui-même à une noix de coco ouverte en huit. La force du design de cette chaise est qu’elle est à la fois inédite et familière. Surpassant la connotation selon laquelle s’asseoir sur un morceau de noix de coco semble être inconfortable, il annonce en 1955 son souhait de combiner un confort cozy et une infinie liberté de mouvement. Pour la première fois, le confort n’est pas procuré par une courbe d’inspiration humaine mais par cette rondeur parfaite permettant d’adopter plusieurs positions. Le piètement fin participe également du dynamisme du fauteuil.

Dans la version originale, les couleurs de la noix de coco ont été inversées, sublimant un beau cuir marron italien. Tout comme le vrai fruit, le fauteuil dispose d’une coquille rigide, qui a été faite en plastique léger. Le modèle a été adapté dans de diverses couleurs et sa popularité n’a jamais baissé. C’est pour cette raison qu’elle a autant sa place dans un living-room que dans un club, un jardin d’hiver, un bureau ou même un lounge. Il ne s’agit pas de la seule fois où George Nelson s’est inspiré de la nourriture dans sa carrière.

L’année ayant suivi la chaise Coconut, le designer a présenté un canapé directement inspiré de la guimauve, communiquant ouvertement la diversité de ses inspirations. Le visionnaire a annoncé à cette occasion « Le vrai design n’est ni plus ni moins que de relier tout à tout » . Aujourd’hui, la chaise est produite par Herman Miller aux Etats-Unis et par Vitra en Europe, toujours selon les dessins originaux de Nelson. Le fauteuil a alors de belles années devant lui.

Partager

Laissez une réponse

Your email address will not be published.