La Broderie Chanel en Russie

Gabrielle Chanel partageait avec la Russie des liens aussi étroits que les doubles C entrelacés de sa griffe. Alors, lorsque l’actuel directeur artistique emporte sa collection Métiers d’Art à Moscou, c’est évidemment pour faire la part belle à l’engagement Chanel pour les métiers précieux et en danger. Initiée au début des années 2000, les défilés Chanel Métiers d’Art se destinent ainsi à travailler exclusivement avec les savoir-faire ancestraux. Et déjà, en 1921, Coco participait à sa façon à la sauvegarde de ses talents.

Lorsqu’en 1921 elle fait la rencontre de la grande-duchesse Marie Pavlovna, sœur de Dimitri, alors réfugiée à Paris, c’est pour la soutenir à la création d’un atelier de broderie nommé Kitmir. Pendant longtemps, la grande-duchesse Marie Pavlovna travaillera en exclusivité pour la maison Chanel – la même année, Coco lance sa collection Russe ! Vareuse, pelisse et blouse richement brodée du costume traditionnel ravissent le tout-paris.

Cette fois à Moscou, c’est Chanel qui introduit sa broderie, à présent aux mains des ateliers Montex. Du volume engendré par la technique de crochet de Lunéville, ainsi que des machines Cornely, naissent ici des motifs en trois dimensions. « C’est fait d’une façon très artisanale dans le meilleur sens du mot, parce que dans artisanal, il y a art. L’art de bien faire. Un art appliqué » souligne Karl Lagerfeld. Et il est vrai que les géométriques et l’asymétrie de cette robe du soir distillent dans les riches broderies tout de l’austère raffinement de la maison Chanel !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *