La Boy.Friend Tweed

“Je me dis qu’il suffit de porter quelque chose au poignet pour avoir confiance en l’avenir” – Gabrielle Chanel était de ces êtres spirituels ayant, dans un mouvement créatif sans précédent, libérer corps et époque. La maison qui porte son nom perpétuait encore ce dessein en 2015 avec la création d’un nouveau garde-temps à l’allure masculine totalement dédiée aux femmes, la Boy.Friend. A l’occasion de Baselworld 2016, une toute nouvelle version de la Chanel Boy.Friend nous est dévoilée.

Il n’est un secret pour personne : Chanel aimait à mêler le féminin au masculin. Il est aussi une chose que l’on ne sait que trop bien concernant Coco: sa sensibilité amoureuse a accompagné son chemin jusqu’à être une de ses principales sources d’inspiration. C’est sans doute cette légende qui est aujourd’hui travaillée par les ateliers Chanel horlogerie, puisque la nouvelle version de la montre Boy.Friend est composée comme le point de rencontre entre le tweed et l’acier. 

Le premier, le tweed est duveteux et fait de laine tissée. Il sort tout droit d’Ecosse et de sa relation avec le duc de Westminster. Grâce à lui, elle découvre le tweed Anglais et en fait le point cardinal de la grammaire de la maison de la rue Cambon. Elle en fera surtout le tissu de la pièce qui signe son triomphe deux ans après son come-back, la veste en tweed. Le second, l’acier, est glacé et rappelle une vie faite d’épreuves – Coco abandonnée, fut quelque temps bénie des Dieux avant que ceux-ci ne lui retirent son âme soeur, Boy Capel.

En cette année 2016, la Boy.Friend et sa nouvelle déclinaison tweed garde sa forme octogonale inspirée de la géométrie de la place Vendôme, twiste les matières pour en faire un objet envoûtant. Un bracelet en tweed vient enserrer et boucler le poignet des femmes éveillant par là même le charme de l’allure garçonne. Un cadran en acier noir guilloché, ceinturé de diamants pour un des modèles, vient parachever un garde-temps dans le temps et hors du temps, imaginée comme un hymne à l’amour inconditionnel. Un opus de l’horlogerie Chanel entre écriture boyish et esthétique épurée à porter peut-être avec la veste la plus copiée du monde… En tweed bien sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *