Jean-Marc Calvet En Solo à la Galerie Bonnet-Abelin

Jean-Marc Calvet En Solo à la Galerie Bonnet-Abelin

Jean-Marc Calvet en solo à la Galerie Bonnet-Abelin à Lyon, c’est l’événement de l’agenda culturel de ce début de mois – en présence de l’artiste, le soir du 4 Avril 2024 ! 

Jean-Marc Calvet En Solo à la Galerie Bonnet-Abelin : Art Exutoire 

Le nom de Jean-Marc Calvet résonne tout particulièrement auprès des amateurs d’art contemporain — et le 4 Avril 2024 s’ouvrira une exposition phare de l’agenda culturel Lyonnais. La Galerie Bonnet-Abelin rassemblera quelques-unes des œuvres les plus récentes de l’artiste — soit l’occasion unique de plonger dans l’univers énigmatique de Jean-Marc Calvet, l’autodidacte originaire de Nice qui considère l’art comme un exutoire. 

L’artiste parle de sa rencontre avec la peinture comme d’une thérapie, un moyen de “fermer cette plaie” ouverte par une vie marquée par les épreuves, de l’errance à la dépression.

 “J’ai bourlingué un petit peu partout et puis jusqu’à un moment donné d’une grosse dépression de ma rencontre avec la peinture,” confiait Calvet à Icon-Icon, révélant comment ses errances et ses combats intérieurs l’ont finalement mené à l’art. Cette quête de liberté, cet amour pour la vie dans “la rue, les squats, pouvoir bouger,” se traduisent dans ses œuvres vibrantes. 

Jean-Marc Calvet a commencé sur le tard — à l’âge de 38 ans, une révélation l’a conduit sur un chemin de transformation personnelle et artistique. Son œuvre, riche en couleurs et en symboles, est le reflet d’une lutte intérieure contre ses démons, une exploration de thèmes universels tels que la mort, la renaissance, et la quête de soi. 

De ses propres mots, Jean-Marc Calvet décrit son art non comme un choix de carrière mais comme une nécessité vitale : “C’est surtout la vie de quelqu’un… je n’étais pas du tout parti pour faire artiste.” L’art, Jean-Marc Calvet le perçoit comme un dialogue avec l’existence, un moyen d’apprivoiser ses ombres et de célébrer la lumière, même dans les moments les plus sombres.

La peinture, l’artiste la considère, elle, non seulement comme une forme de libération mais aussi un langage universel capable de guérir : “Quand j’arrête, ça, devant moi, c’est pour la première fois de ma vie, j’ai un langage que je comprenais.” Ses œuvres sont autant de témoignages vivants de cette lutte pour la compréhension et l’acceptation de soi, une rage de vivre qui transparaît dans chaque coup de pinceau ! 

Et c’est ça que propose de découvrir la Galerie Bonnet-Abelin. Située dans le cœur vibrant de Lyon, la Galerie Bonnet-Abelin offre ses murs comme un écho aux aspirations et à l’identité visuelle unique de Jean-Marc Calvet. En ouvrant ses portes à cet artiste hors du commun, la galerie confirme son rôle de catalyseur dans la mise en lumière d’artistes explorant les frontières de l’expressionnisme contemporain, du graffiti et de la figuration libre.

L’exposition promet ainsi une immersion dans un monde où le drame personnel se transforme en une explosion de vie, de couleur et de mouvement. Car les couleurs chez Jean-Marc Calvet ne sont pas choisies au hasard ; elles jouent un rôle crucial dans la transmission des émotions et des thèmes abordés. Les rouges ardents, les jaunes lumineux et les bleus profonds se combinent pour créer une atmosphère qui est à la fois chaotique et harmonieuse, reflétant la complexité de la vie et la beauté inhérente à la résilience humaine.

Et la signature Jean-Marc Calvet prend — des motifs rappelant les masques mayas, des êtres masqués qui dansent parmi les couleurs vives… Chaque œuvre est une fenêtre ouverte sur son âme !

Ses pièces, telles “Piece of Cake”, “Vanité”, et “Little Sin”, sont des emblèmes de cette esthétique unique… Un mélange d’influences latino-américaines et de l’art urbain, qui, ensemble, articulent un langage visuel riche et complexe.

Little angel jean-marc calvet @calvet

A la galerie, ce sont de nouvelles pièces inédites qui seront mises à acquisition – Le Bal ou encore Little Angel.

Le Bal jean-marc calvet @calvet

Jean-Marc Calvet se situe finalement à la croisée de ces mouvements, forgeant son chemin avec une esthétique qui transcende les catégorisations pour embrasser pleinement la complexité de l’expérience humaine. 

L’exposition Calvet à la Galerie Bonnet-Abelin est elle aussi une expérience à ne pas manquer pour tous ceux qui cherchent à comprendre la complexité de l’esprit humain à travers les yeux d’un artiste qui a fait de ses cicatrices une œuvre d’art.

Calvet à Galerie Bonnet-Abelin,
Du 5 avril au 5 mai 2024
Vernissage Le 4 Avril chez Maison Barnes