Gucci : Les Mocassins à Mors Collection 1953

Deux anneaux et une barre : une chaussure et une histoire. Gucci inaugure en ce début d’année une collection très spéciale, la « Collection 1953 », qui célèbre le soixantième anniversaire de ses célèbres mocassins avec mors, les Horsebit Loafers. Ces pantoufles flexibles, confortables, à l’esthétique équestre et résolument raffinée sont de véritables allégories de la maison : reconnues comme « emblématiques » dès 1985 par le Metropolitan Museum de New-York, elles sont intégrées depuis lors à sa collection permanente. Les mocassins signent alors une promesse d’éternité, devenant le symbole de l’élégance citadine et du casual chic.

Frida Giannini, la directrice artistique de la maison, explique clairement ce succès : « D’une beauté classique et d’une fonctionnalité absolue, ils sont intemporels. (…) Ils s’associent parfaitement avec une paire de jeans et un T-shirt, ou avec une jolie petite robe noire, pour un look plus glamour. » Un style immortel et universel qui parcourt les époques et les lieux, de Sartre à Jodie Foster en passant par Alain Delon, ou Fellini et sa Dolce Vita. 

Aussi, pour la « Collection 1953 », la forme des mocassins n’est évidemment que très peu retouchée. La nouveauté réside dans le foisonnement exceptionnel de teintes vives, du fuschia au bleu pervenche, tout en gardant les mythiques et indémodables beige et noir. Les matières quant à elles oscillent harmonieusement entre tradition et exotisme : on retrouve la toile imprimée du célèbre motif Flora dédié à Grace de Monaco, mais aussi du cuir verni, du veau-velours, du croco ou du python. Le mors se décline selon les souhaits, en nickel ou en laiton. Enfin, si le proverbe nous dit « Mors doré ne rend pas le cheval meilleur », on peut affirmer sans hésiter que le mors Gucci donne style et allure à toute marche, pour un look « Forever now » et mythique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *