Le Sac Accordéon, signé Chanel

NEWS - 11.01.2018

La maison de Gabrielle n'en est pas à sa première distorsion – mais il faut avouer que celle-ci a quelque chose d’irrésistible...

Le Sac Accordéon, signé Chanel

Le Sac Accordéon, de Chanel, ou quand l'élégance du matelassé 2.55 épouse les soufflets de l'instrument traditionnel de la ville d'Hambourg... Oui, le défilé Chanel Métiers d'Art s'est tenu dans la ville portuaire Allemande, là où Karl Otto Lagerfeld est né. Plus de six décennies plus tard, il y fait un retour triomphal. Et c'est bien la grande époque de sa ville natale que le directeur artistique célèbre ici autour d'une collection composée comme une odyssée. En occupant, le temps d'un défilé, l'immense Philharmonie d'Hambourg, dont l'architecture surréelle distille un onirisme certain, Karl Lagerfeld semble avoir articuler la jonction de divers espaces temps.

La collection Chanel Métiers d'Art présentait en effet des silhouettes comme des personnages, tantôt d'hier et d'aujourd'hui mais surtout d'ici. Pourtant, les gimmicks navy et hautement symboliques du Hambourg d'antan, peuplé de marins notamment, se déclinent ici dans la pure veine Chanel – celle doublée des savoir-faire exceptionnels que comptent la France. Et c'est ainsi que les prouesses modes du Chanel d'aujourd'huiont donné vie à un sac aussi drôle que fascinant : le sac Accordéon, articulé autour de deux bandoulières en chaîne dorée. L'instrument traditionnel local épouse ainsi le matelassé et la distinction du mythique 2.55 – c'est chic, tout bonnement.

Au milieu d'un concert philharmonique, les ateliers, à présent sous la coupe Chanel, ont une nouvelle fois démontré leur capacité à s'intégrer dans notre modernité – un temps qui, parfois, oscille habillement entre respect des traditions et volonté de légèreté, d'espièglerie. L'occasion d'introduire une pièce, le sac Accordéon qui, s'il incarne l'animation qui régnait à Hambourg dans les années 60, a surtout l'avantage d'être aussi improbable que désirable !

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.