Les Basques, la Taille Cintrée et la Silhouette Balmain Printemps-Eté 2018

NEWS - 10.10.2017

Olivier Rousteing signe une collection attestant son appropriation de l'allure Jolie Madame – basques, jabots et taille cintrée : le look iconique Balmain de la prochaine saison.

Les Basques, la Taille Cintrée et la Silhouette Balmain Printemps-Eté 2018
Sara Sampaio pour la collection printemps-été 2018 Balmain

C'est au cœur de l'Opéra Garnier, au centre de l'opulence d'une France passée qu'Olivier Rousteing a fait défiler sa propre exagération de l'allure Balmain. Dans un podium entouré des dorures et du faste imaginés par Charles Garnier pour Napoléon Bonaparte, la Balmain Army a comme qui dirait rangé ses pièces féroces et seconde peau pour laisser la place à des toilettes Jolie Madame. Il faut dire que la note d'intention précisait le défilé Printemps/Eté 2018 comme consacrant ce sentiment grandiose et hautement symbolique d'un enfant débarquant de sa province et, visitant, pour la première fois, l'antre de la culture Française. Cet enfant, c'est Olivier Rousteing lui-même. A 10 ans, l'enfant de Bordeaux découvrait en effet Paris et sa magnificence pour la toute première fois. Aujourd'hui, à 32 ans, il est à la tête de la maison Balmain et, pour une fois, c'est l'héritage chic et somptueux du fondateur Pierre qui sert de fil conducteur à sa collection.

Pour le Printemps/Eté 2018, l'allure Balmain est ultra-glamour ! Partout des basques, des jabots, et l'iconique taille cintrée subliment les mannequins menés par Natalia Vodianova qui, exceptionnellement, ouvrait le défilé. Toilette idéale pour une virée à l'Opéra justement, le look icône de la prochaine saison met à l'honneur le savoir-faire des ateliers... Et c'est avec un enchantement difficilement contenu que l'on comprend comment Olivier Rousteing est parvenu à faire de cette tenue le condensé même de l'extase que provoque un tel lieu.

« À chaque fois que je reviens à l’Opéra Garnier, je ressens le même émerveillement qu’il y a vingt-deux ans lorsque je n’étais qu’un jeune Bordelais qui découvrait la capitale et le Palais Garnier pour la première fois. C’est cela que j’ai voulu faire revivre à travers cette collection. » Les jabots virevoltent, les ourlets deviennent jabots et les paillettes brodées laissent ainsi éclater un glamour très rare en ces temps-ci. Mais l'attitude reste sexy, la coupe très ajustée, et l'allure si gracieuse... Le Printemps/Eté 2018 de Balmain sera tout simplement flamboyant.

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.