Le Rêve Italien de Tod's pour le Printemps-Eté 2018

NEWS - 04.12.2017

Tod's emporte son public dans une Italie fantasmée où l'enchantement de la beauté pure rencontre les icônes de la maison – le mocassin et sa nonchalance...

Le Rêve Italien de Tod's pour le Printemps-Eté 2018

Le Padiglione d’Arte Contemporanea avait des airs de bords de mer la semaine passée. A l'occasion de son défilé, Tod's avait en effet comme apporté le parfum de ces jours passés sur les flancs montagneux et aérés de la péninsule Italienne. Cette Italie, Diego della Valle la comprend comme vénérée et enchantée, à la manière des cinéastes et autres acteurs ayant prôné sa grandeur. C'est ainsi que les belles ayant défilé sur le podium Tod's avaient sur la peau comme les rayons du soleil et, dans les cheveux, cette aisance que le vent souvent y souffle. Des belles portées par Kendall Jenner qui ouvre alors le show.

Ainsi l'Italie, c'est aussi et surtout la qualité impeccable qui se dégage de ses cuirs – et l'élégance simple mais aérienne de son style. Justement, Tod's célèbre pour le Printemps/Eté 2018 la nonchalance Italienne, et la qualité irréprochable de son savoir-faire. A défaut d'un seul directeur artistique, la collection est l'oeuvre d'un collectif composé de cinq personnes... Le résultat ? Une collection indémodable aux couleurs de la Méditerranée. Le cuir, bien évidemment, est au cœur de cette ligne – une ligne où l'icône absolu de la maison, le mocassin, se réinvente de mille et une façons.

Tantôt hybride avec une semelle en gomme façon sneakers, tantôt gipsy avec ses franges oversize... Il s'habille aussi de toile denim dans sa version Double T, quand il ne vient pas enchanter le mouvement du pas dans sa version Yorky. Ici, le voilà qui sublime de sa luminosité le pyjama tout fait de cuir. Un cuir traité en finesse, évidemment brillant. L'ensemble de la nouvelle collection Printemps/Eté 2018 honore le casual chic dont Tod's s'est fait le maître. Le savoir-faire des ateliers se devine ainsi dans l'aplomb de ses finitions. Une élégance certaine mais discrète, et des silhouettes éminemment désirables – la saison prochaine signe un retour aux sources pour une maison née en 1978 avec l'intention d'ancrer définitivement l'héritage Italien dans les hautes sphères de la mode.

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.