Le Retour Tacheté d'Alaïa, Maître de la Couture

News - 17.07.2017

A Paris cela faisait six ans qu'Azzedine Alaïa n'avait publiquement introduit sa collection couture. Et cette silhouette tachetée et fuselée signe son grand retour.

Le Retour Tacheté d'Alaïa, Maître de la Couture
Silhouette n°1 du Défilé Haute Couture Alaïa Automne-Hiver 2017-2018
Next

Il n'a jamais cessé de travailler – absent des projecteurs, Azzedine Alaïa n'en a néanmoins pas laissé tomber sa passion et sa couture. En plus de quarante ans de carrière, le couturier aux éternels costumes chinois est aujourd'hui considéré comme le dernier des couturiers – il faut dire qu'avec un travail à contretemps du système et des tendances, avec cet esprit rebelle qui lui fait dire et faire ce qu'il entend avant tout, rare sont ceux qui peuvent se comparer à lui. L'essence de sa maison, Alaïa l'a construit à travers cet arrangement des corps ; cette perfection de la construction. Silhouettes fuselées et coupes à tomber, ce Méditerranéen, pour qui la courbe a valeur de vertu, présentait à Paris sa première collection en tant que membre du calendrier de couture depuis 2011.

Et son retour sonnait en grandes pompes – Naomi Campbell pour ouvrir le show, son amie et protégée depuis le début de sa carrière résumait ainsi le moment : « C'était très émotionnel, car je ne voulais pas le laisser tomber et je voulais qu'il soit fier de moi. Ses vêtements sont exquis. Il est vraiment le maître. » En effet, nul autre couturier ne peut se venter de robes à l'aspect si simple, si fluide, et pourtant très ouvragées. Sa collection sonnait indubitablement Alaïa – à l'instar de cette robe tachetée. Ajustée et évasée, la pièce ne fait qu'un avec le corps – plissés épissés de cuir, dans ce noir et ce tacheté signature.

Dans un esprit 'poupée russe', les premiers looks de cette collection Haute Couture introduisaient l'idée même d'Azzedine Alaïa : « Une femme ne peut s’habiller d’un dessin. » Alors c'est ce fantastique travail de la coupe qui vient façonner les courbes de la féminité. Avec une sensualité teintée d'authenticité, le couturier noue ici la femme à une allure gracieuse et tout simplement exquise. Méticuleusement, Alaïa dénote ici de la véritable capacité de la Haute Couture : mêler des textures subtiles mais riches, qui semblent n'avoir jamais été travaillées avant lui.

 

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.