Le Manteau Pied-de-Poule Balenciaga printemps-été 2018

NEWS - 12.10.2017

Ce manteau iconique du style Balenciaga des années 50 revient sur le podium Parisien pour le Printemps/Eté 2018.

Le Manteau Pied-de-Poule Balenciaga printemps-été 2018
Balenciaga printemps-été 2018

Il est difficile de lier le travail du Géorgien Demna Gvasalia à celui du grand Balenciaga lorsque l'on regarde le défilé de la saison Printemps/Eté 2018. C'est que l'actuel directeur artistique de la maison assure avoir voulu s'éloigner de l'oeuvre du fondateur pour mieux la percer à jour – et c'est ainsi que la semaine passée, c'est une collection très Gvasalia qui servait de support au nouveau logo Balenciaga. A Saint Denis, dans un hangar obscurci pour l'occasion, la collection Printemps/Eté 2018 de la griffe défilait donc dans une atmosphère plutôt dérangeante. « Cela représente l'époque où nous vivons. Pour moi, c'est sombre; c'est très mystique; c'est dangereux. Je voulais que la musique soit dangereuse, pour évoquer le sentiment de quelque chose sur le point de se produire. Parce que la mode est le reflet de l'époque que nous vivons » précise le directeur artistique.

Dans ce mix and match stylistique, le mythique manteau pied-de-poule, icône du style Balenciaga des années 50, se réinvente donc dans des proportions alléchantes. Un esprit couture en rupture avec le reste de la collection qui tend plutôt à détourner l'idée, le style et l'attitude d'une bourgeoise toute Parisienne. Un esprit décalé qui trouve écho dans l'attitude développée par le Géorgien : confrontation des couleurs, des matières et des styles, la silhouette Balenciaga de Gvasalia confronte en fait différentes visions de la bourgeoisie. « Je voulais que ça parle des choses que j'aime, des choses auxquelles je donne de la valeur. C'est une juxtaposition parce que nous avons regardé beaucoup d'images illustrant comment la bourgeoise s’habille dans différents endroits. »

Si sa bourgeoise semble soudain s'éprendre du streetwear, du laid et de mix and match incertains, il n'en reste pas moins que ce manteau incarne l'aura éternelle de Cristobal Balenciaga. Et tandis que plusieurs rétrospectives lui sont consacrées, à Paris notamment, cette pièce du Printemps/Eté 2018 démontre que les valeurs sûres de la mode demeurent fidèles au chic d'un tweed ou d'un imprimé pied-de-poule.

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.