La Robe Féline de Givenchy pour le Printemps-Eté 2018

NEWS - 11.10.2017

Nouvelle directrice artistique de Givenchy, Clare Waight Keller pioche dans les archives sa pièce iconique – la robe féline du Printemps-Eté 2018.

La Robe Féline de Givenchy pour le Printemps-Eté 2018
Robe féline Givenchy, printemps-été 2018

Débauchée de chez Chloé, Clare Waight Keller fait une entrée remarquée au sein de la création de Givenchy. Il faut dire que depuis mai dernier, la Britannique a passé du temps plongé dans les archives de la maison. Ces recherches l'ont menée à Jonchet, un château du XVIIIe siècle situé dans la vallée de la Loire – là, c'est le comte Hubert de Givenchy en personne qui l'a accueilli. « Il est tellement chic, tellement grand » raconte Waight Keller. L'artiste à l'origine de l'élégance intemporelle de l'actrice Audrey Hepburn semble ainsi avoir inspiré la designer. « J'étais moins intéressée par les vêtements que par ses croquis. Si vous regardez ses croquis, ils sont si expressifs, si dynamiques et si spontanés. Et si vous regardez les vêtements, c'est une autre chose. Je voulais donc revenir sur cette expression. »

Le rendez-vous fut ainsi donné sur l'Île de la cité, au cœur du Palais de Justice de Paris... Eléments clés du vocabulaire de Givenchy qui semblent aujourd'hui exhumés, les imprimés tigre, léopard et zèbre font le contrepoint de la nouvelle collection Printemps/Eté 2018. Pioché dans les archives des collections datant de 1961 et de 1981, voici que le motif léopard se réinvente dans une teinte noir et blanc – une robe future icône qui joue d'une asymétrie pour un peu plus de cohérence avec son temps. Mais ce plissé, cet élan, est lui référencé à partir d'un croquis même d'Hubert de Givenchy...

Une toilette un brin endiablée donc, qui renoue avec l'essence même de cette grande maison de couture. Moins sexy et plus aboutie, la nouvelle silhouette développée par Clare Waight Keller signe une démarche fluide et allègre – une certaine attitude punchy, féline, mais diablement contemporaine. Doucement mais surement, la directrice artistique de Givenchy semble sortir du style de son prédécesseur, plus sombre et gothique... Et c'est devant Julianne Moore, Pedro Almodovar, Lily Collins et Rooney Mara qu'elle introduisait cette vision pour le Printemps/Eté 2018.

 

 

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.