Les Diamants Chopard

ICÔNE DU JOUR - 14.08.2018

L’excellence, Chopard la cultive au détour de ses précieuses créations. Des pièces où le diamant scelle l’audace et la joie de vivre depuis 1860 ! 

Les Diamants Chopard
The Garden of Kalahari in the making
Next

Chopard n’a pas son pareil pour exalter la majestueuse beauté de la Nature — piqués en solitaire, pendant au cou ou d’oreille, les diamants constituent pour le joaillier Suisse une source intarissable d’enchantement. Et les précieuses créations signées de la maison se révèlent bien souvent complices de joie et de bonheur. Des dîners aux chandelles au tapis rouge, Chopard honore ainsi l’excellence du hasard autour d’un travail raffiné de joaillerie —  des pièces uniques qui rendent un éblouissant hommage à la plus précieuse des pierres. Chacun des bijoux qui porte la signature Chopard possède, conte et distille une histoire particulière…. Celle d’une expertise, véritable coeur battant de la maison ; une conception du diamant centrée autour du concept de 5C. 

 

Les diamants, Chopard les conçoit comme un éblouissant hommage à l’histoire, à la lumière et aux couleurs de la Nature. La maison cherche à sélectionner chaque pierre individuellement de façon à dénicher celle à la pureté exceptionnelle. Mais c’est la combinaison avec les autres C qui confère toute leur beauté aux diamants Chopard. Carat, Clarté, Coupe et Couleurs ! Formés il y a des millions d’années, les diamants peuvent être compris comme l’oeuvre maîtresse de la Nature — soumis à des conditions de température et de pression extrêmes, c’est lors de ce processus de cristallisation que des inclusions se forment dans la pierre. La pureté du diamant, elle, se lit au nombre, à la taille et à la nature de ces imperfections. Les pierres les plus rares sont certes incolores et transparentes, mais elles gagnent leur magnificence lors de la coupe réalisée par les maîtres artisans de la maison Chopard. Et c’est dans ce jeu avec la lumière, par sa façon de capturer et de réfléchir qu’un diamant révèle tout son éclat.

 

L’un des diamants les plus fous jamais travaillé par la maison est Le Queen of Kalahari… En 2016, ce diamant rare de 342 carats a ainsi donné naissance à The Garden of Kalahari — un ensemble de vingt-trois diamants, dont cinq de plus de 20 carats. La virtuosité des ateliers Chopard, sublimant avec maestria chaque rai de lumière, a ici permis la composition de six atours aussi sublimes qu’hypnotiques ; un audacieux ballet de symboles poétiques et oniriques faisant de ces pièces de Haute Joaillerie un raffinement absolu ! L’histoire d’une pièce parfaite qui ne peut que secouer le coeur d’émotions. 

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.