Coromandel, Nouvelle Haute Joaillerie Chanel

NEWS - 12.07.2018

L’univers secret et précieux de Gabrielle Chanel se déploie aujourd’hui autour de pièces exceptionnelles — des atours de Haute Joaillerie inspirés de ses iconiques paravents de Coromandel. 

Coromandel, Nouvelle Haute Joaillerie Chanel
Haute Joaillerie Chanel Coromandel
Next

« La Première fois que je vis un paravent de Coromandel, je m’écriais: comme c’est beau! Je n’avais jamais dit cela d’aucun objet. » La première fois, ce fut en 1910, au bras de son amour éternel, Boy Capel. Ces paravents, venus du confit de l’extrême Orient, habillaient alors l’hôtel particulier avenue de New-York… Dès lors, jamais la Dame aux Camélias ne se sépara de ses tréteaux de l’intime — du Ritz à sa villa de Lausanne, les paravents de Coromandel sont, pour Chanel, des paysages rêvés. Des mirages où son oeil d’esthète peut imaginer, exprimer, ressentir toute la poésie, toute la volupté d’une Chine fabuleuse, de ce lointain empire de Cathay et ces côtes des Indes orientales!  

« Je suis comme un escargot, moi, confia-t-elle à Claude Delay. Je porte ma maison avec moi... Deux paravents de Chine, des livres partout. Je n’ai jamais pu vivre dans une maison ouverte. La première chose que je cherche, c’est des paravents. » Et jamais Coco ne se lassa d’en rechercher de nouveaux. Cloués, collés, détachés, réduits, retouchés… Ses besoins et ses envies bientôt feront de ces paravents de Coromandel l’un des support phare de sa maison. Souvent, elle y épingle photos et dessins de ses amis artistes. Véritable théâtre de l’imaginaire, la couturière aimait tant s’y perdre…« Quand je regarde ce paravent, tiens, le soir, poursuit-elle, je vois des portes s’ouvrir et des cavaliers qui partent à cheval. »

Et si aujourd’hui ces cavaliers sont figés dans l’éternité de l’appartement de Chanel, 31 rue Cambon, les ateliers adjacents prennent l’occasion d’une nouvelle collection Haute Joaillerie pour faire revivre ces mirages sur des bijoux tout simplement grandioses! La collection ‘Coromandel’ distille donc cette magie autour de cinquante-neuf pièces joaillières. Vingt-quatre d’entre elles sont des pièces uniques… Les motifs chers à Chanel sont ici repris autour de trois thématiques — floral, animal et minéral. La première inspire une manchette entièrement réversible qui, autour d’un diamant jaune pivotant, reprenant la structure géométrique des paravents. La seconde joue avec ces oiseaux mythiques qui, comme directement sortis des paravents, sont sur le point de prendre leur envol sur une bague au diamant éclatant de plus de dix carats! Enfin, le thème minéral sur le plastron de la parure « Horizon Lointain » en or jaune, ponctué de nuages de nacre et de diamants. Les gemmes de la collection ‘Coromandel’ s’amusent aussi d’un vision enchanteresse — les voilà qui rappellent toute la gamme chromatique des laques de Coromandel.  Le vert des grenats tsavorites, des émeraudes ou d’une tourmaline de plus de trente-sept carat… Le rouge du spinelle de la bague des beads de rubis… La profondeur hypnotique de la laque noire transposée en onyx… L’inépuisable inventivité de la grammaire Chanel poussée à la virtuosité! 

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.