Le Club by Albane

NEWS - 14.05.2018

A chaque Festival de Cannes, le rooftop d'Albane organise les soirées les plus sélectes et les plus mondaines de la Croisette – l'histoire d'un club ultra-privé qui réuni vedettes et businessmen.

Le Club by Albane
Le club by Albane, Cannes
Next

Le Club by Albane, c'est la formule créée par d'Albane Cleret – directrice d'une agence de relations publiques de jour, organisatrice des soirées les plus courues du Festival une fois la nuit tombée. Depuis 2002, tous les soirs du Festival, Madame Albane accueille sur le rooftop de l'hôtel JW Marriott plus d'une Very Important Person. « Je ne fais pas rentrer les gens que je ne connais pas, sauf les personnes invitées par des partenaires […] Je travaille de jour ! Je suis la directrice d’une agence de relations publiques de luxe. J’ai créé à Cannes un endroit éphémère qui accueille un réseau d’acteurs, de producteurs, de distributeurs et autres décideurs. Les gens se battent pour rentrer parce que l’on y fait du business. »

Et il est vrai que les acteurs, vedettes et autres producteurs de cinéma se pressent au 50 boulevard de la Croisette. Il est vrai aussi que la vue imprenable sur le port, la baie et la Méditerranée ne peut que ravir les convives. Haut lieu des soirées Cannoises donc, le Club by Albane a cela qu'il distille les privilèges dans une atmosphère cozy – pour ses 400 membres only ! Dans une ambiance chic et tamisée, il arrive ainsi que Marion Cotillard, Charlotte Casiraghi, Elle Fanning, Charlotte Gainsbourg côtoient les figures de la mode telles Bella Hadid et Naomi Campbell – coudoient Gilles Lelouche, Cate Blanchett, Kristen Stewart, Léa Seydoux, ou encore Ava DuVernay.

Au Club by Albane, manières et savoir-vivre font de ces soirées un moment magique et mémorable du Festival de Cannes : « Les gens sont bien habillés. Ils ne doivent pas déranger leurs voisins. Et il n’est pas question de faire des Instagram, de s’endormir ou de monter sur les tables. C’est un endroit avec une certaine tenue » précise Albane Cleret. A l'abri de la frénésie et des regards indiscrets, les membres du Club d'Albane s'amusent sur le dancefloor, sirotant des cock­tails Belve­dere ou du cham­pagne Moët & Chan­don, tout en discutant du financement d'un prochain blockbuster. Un lieu éphémère où il fait bon créer des synergies.

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.