La Montre Royal Oak par Audemars Piguet

NEWS - 21.09.2015

C'est en 1972 que la manufacture Audemars Piguet présente à la foire de Bâle un ovni esthétique : la Royal Oak, depuis devenue iconique, fut en effet la montre la plus controversée de l'histoire de l'horlogerie. La toute première montre haut de gamme étanche en acier – une percée majeure et un virage décisif pour une légende devenue intemporelle, aujourd'hui revisitée !

La Montre Royal Oak par Audemars Piguet

1972. Audemars Piguet décide de braver les tendances du temps en imaginant une montre de luxe en acier inoxydable. La Royal Oak, littéralement « Chêne Royal », est née d'un pari audacieux : à une époque où nul montre ne s'imagine sans l’or, dans un climat d’expérimentation artistique et d’effervescence intellectuelle, la manufacture décide de mettre au monde une montre faite d'acier. Montre depuis devenue légendaire, elle a initialement fait l'objet de critiques féroces, voire de mépris... Il faut dire que la Royal Oak a osé bousculer les conventions les plus conformistes de l’horlogerie mécanique. Son histoire, son nom, la Royal Oak le doit à l'un des navires de guerre de la marine royale britannique. Un navire baptisé en l'honneur de l'arbre dans lequel le roi Charles II s'était perché pour échapper à ses ennemis. Quelque quatre siècles plus tard, le designer Gérald Genta s'inspira de la coque en chêne consolidée par des plaques d’acier pour imaginer puis dessiner le bracelet de la montre, et des sabords de forme octogonale pour la lunette. Le résultat : une esthétique complètement novatrice – une lunette octogonale enchâssée au boîtier par huit vis en or blanc et son bracelet intégré. Mieux, à l’origine, toutes deux sont dotées d’un cadran de couleur bleu tout à fait caractéristique.

C'est cela, l’androgyne Royal Oak. Reconnaissant un acte radical et une œuvre d’art authentique, le connaisseur ont vite fait d'adopter ce bijou, création d'Audemars Piguet, la plus ancienne manufacture de haute horlogerie à ne pas avoir quitté le patrimoine de ses familles fondatrices. Au fil du temps, l'épopée de la Royal Oak, une iconoclaste devenue emblème de la maison Piguet, consacre avec brio l’indépendance farouche d’Audemars Piguet. Cette indépendance qui mit au monde la première montre sport chic de l'histoire de l'horlogerie. Et aujourd'hui, la nouvelle Royal Oak Perpetual Calendar possède un mouvement extra-fin, à vrai dire si fin que la précision en est sans faille. A tel point que l'indication astronomique des phases de lune, complexe et détaillée, requière une correction une fois tous les 125 ans... Et rien de plus. Peut-être est-il aussi bon de savoir que la Royal Oak 2015 se décline en acier et dans une version en or rose 18 carats...

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.