Schiele et Basquiat se Côtoient à la Fondation Louis Vuitton

NEWS - 15.11.2018

Deux génies aux traits aussi fulgurants que leur destinée, Schiele et Basquiat se côtoient dans une exposition intense et inédite. À voir absolument !

L’un est fauché par la grippe espagnole en 1918 ; l’autre par une overdose au plus haut de l'épidémie d'héroïne sévissant dans les années 80 — pour la première fois, l’oeuvre d'Egon Schiele dialogue avec celle de Jean-Michel Basquiat. Si ce rapprochement semble au premier coup d’oeil quelque peu exagéré, c’est que leur oeuvre doit être avant tout comprise pour ce qu’elle est : un art tout en choc ; en rupture d’une époque. D’un côté, le Viennois Schiele et son trait tenant de l’expressionnisme clame avec rage sa volonté de s’extraire d’une société austro-hongroise verrouillée d’interdits et d’hypocrisie. En ce début du XXe siècle, le contemporain de Freud hystérise les gestes de sa peinture pour admettre les corps et les désirs qui l’animent ! 

De l’autre, l’Américain Basquiat place l’homme noir au delà de l’image projetée par une Amérique raciste —  le trait vif et radical là encore, le silence en porte-à-faux du minimalisme en vogue à l’époque. L’un dans l’autre, ces deux artistes projettent de nouveaux espaces de réflexion et, habilement, mettent en branle le statut-quo de sociétés toutes deux plus malades que ces artistes à qui l’on prête encore de drôles de qualificatifs. À voir jusqu’au 14 Janvier 2019, l’exposition à la Fondation Louis Vuitton déploie sur huit niveaux un ensemble d’oeuvres pertinentes, dont certaines ne furent jamais exposées en Europe… C’est dire à quel point cette exposition tient de l’évènement !

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.