Le Portrait d'Yves Saint Laurent par Andy Warhol

HISTOIRE D'UNE ICÔNE - 15.04.2016

C'est une peinture iconique, incarnant sans méfait toute l'aura et l'esprit des seventies... La série de portraits d’Yves Saint Laurent par Andy Warhol, réalisée en 1974, a cela qu'elle capture l'essence pop couture du couturier qui inventa le prêt-à-porter – le tout mis en abîme par le maître du Pop Art.

Le Portrait d'Yves Saint Laurent par Andy Warhol

Qu'on le veuille ou non, Yves Saint Laurent était un artiste. Le couturier ne s'est pas contenté de dessiner vêtements et silhouettes : Yves Saint Laurent a fait entrer l'art dans la mode et dans un même mouvement, a édifié un style qui libère et donne le pouvoir aux femmes. Cette nouvelle approche de la mode se nourrit de pop culture... Yves Saint Laurent ne voulait pas d'une mode figée, pas plus qu'il ne se satisfaisait de la bienséance. Il fut à l'avant-garde de cette génération d'artistes et d'intellectuels en quête de porter haut le mouvement, la vie, la spontanéité bref, la liberté et la beauté dans son essence la plus pure. Il est l’un des premiers à avoir vraiment introduit l’art dans la mode, et avoir donné la voix aux “sous-genres“.

C'est ainsi qu'Yves Saint Laurent a puisé l'inspiration de ses collections dans les peuplades colonisées, dans la faune des soirées, dans la rue, dans les gens qui l'entourent, de Loulou de la Falaise à Betty Catroux. Tout comme Andy Warhol d'ailleurs, lui qui aimait à rassembler autour de la Factory les acteurs forts de la scène artistique internationale – sans parler de leur amour commun pour les soirées et la scène underground, du Studio 54 au Sept à Paris. Ils étaient eux-mêmes des artistes, amoureux de la vie et de la nuit. L’histoire racontée par un vêtement devient plus importante que la coupe du vêtement elle-même. Dès ce jour, c’est l’image qui mène la danse. Saint Laurent a un nouveau maître : Andy Warhol.

Parfois, Andy Warhol croquait à coup de sérigraphie le portrait de ses amis. Sans le savoir ou le sachant pertinemment, Andy Warhol a littéralement revisité la tradition du portrait officiel de célébrités… Mais façon Pop Art! A partir de 1968, il débute une extraordinaire série de portraits de célébrités. Jackie Kennedy, Willy Brandt ou encore Mike Jagger... A partir de polaroïds d'Yves, Warhol réalise aussi le portrait mythique du couturier français. Il eut avant lui la photo d'Yves Saint Laurent nu devant l'objectif de JeanLoup Sieff, réalisé pour le lancement de son premier parfum pour homme. Puis vint cette série de quatre portraits : dans un style tout à la fois rétro et léché, coloré et réfléchis, Yves s'impose sous un trait rêveur. On sent toute l'empathie de Warhol pour son modèle... Puis, cette série est celle qui imposa le « style Warhol » – couleurs vives, techniques graphiques, gros plan sur le sujet. Et voici pour l'éternité figée l'atmosphère, l'imaginaire d'Yves : un être vivant, hybride, luxueux, sublime, et modeste à la fois !

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.