La Rolls-Royce Silver Shadow, Icône Démocrate

ICÔNE DU JOUR - 19.09.2018

Le tournant des années 60 est aussi pour Rolls-Royce l'occasion de produire une automobile de prestige à destination du grand public...

La Rolls-Royce Silver Shadow, Icône Démocrate

La démocratisation grandissante des sociétés au tournant des années 1960 amène Rolls-Royce à penser une voiture de prestige loin de la tradition aristocratique. Sortant ainsi des écuries royales, la Silver Shadow repense le rapport du luxe à la démocratie – commercialisée de 1965 à 1980, avec un prix pour la première fois inférieur à 100 000 francs, elle fut la Rolls-Royce la plus vendue de l'histoire. Dix ans de recherche, de mise au point et de conception furent nécessaires à une telle révolution. Sans rogner sur la qualité ou la superbe des voitures estampées du Spirit of Ecstasy, la Silver Shadow a ouvert Rolls-Royce à une nouvelle clientèle. Plus jeune, plus ouverte, et surtout en phase avec l'époque ! 

Il faut dire qu'avec sa silhouette saillante et un brin moins robuste, la Silver Shadow capture l'air du temps – la ligne ponton, déjà adoptée par les autres fabricants, trouve ici un écho particulier dans l'exécution Rolls-Royce. Symbolisée par une ceinture de caisse rectiligne, la voiture abandonne l'affectation du protocole britannique. C'est que la Silver Shadow fut conçue pour être conduite par son propriétaire – et non par un chauffeur ! Ainsi affûtée dans une affriolante sobriété, la Shadow révèle, dans un équilibre rare, une élégance toute en noblesse. C'est peut-être elle, la 'meilleure voiture au monde' tant souhaitée par Charles Rolls et Federick Royce... Une berline à quatre places taillée autour de la signature Rolls', un long et imposant capot.

En son cœur, le moteur de sa devancière, la Silver Wraith : un V8 de 6,2 litres à course courte et vilebrequin monté sur cinq paliers. Rolls-Royce fidèle à la tradition consistant à ne pas communiquer sur la puissance de ses moteurs, on estime ce V8 capable de propulser la voiture à la paisible valeur de 200 chevaux. De quoi laisser filer dans le vent les ailes de l'iconique Vénus d'argent sculptée par Charles Sykes en 1911... 

Notez cet article: 

Faire un lien vers cet article

Ajouter Un Commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.