Eternity Dress par Olivier Saillard

Accueil / Prêt à porter / Eternity Dress par Olivier Saillard
eternitydress.jpg
C’est dans le cadre du Festival d’Automne que le directeur du musée Galliera, Olivier Saillard, investit les Beaux-Arts de Paris ; grâce à la maison Chloé, et Clare Waight Keller accompagnée de toutes ses équipes, le projet Eternity Dress prendra vie du mercredi 20 au dimanche 24 novembre prochain. Le fruit d’une recherche et d’un travail en résidence au sein de la maison Chloé, qui cherche à mettre en avant la mémoire gestuelle des ateliers. Olivier Saillard parvient ainsi à faire émerger les lois de la silhouette en prenant pour point de départ des patrons découverts dans les archives du musée Galliera. Ceux-là mêmes qui servaient de modèle aux étudiants des écoles de coupes des années 50 et 60. De cette façon, la conception de cette seule et unique robe procède d’un travail mathématique et progressif : absolument toutes les étapes de la création sont consacrées, de manière à pérenniser chacun des petits gestes qui mène à la fabrication du vêtement final.
Puis, chaque soir, la robe se fera et se défera dans le tumulte de l’atelier mis en scène. La conception de l’Eternity Dress répond ainsi de façon à ce qu’elle puisse être l’ombre de toutes les robes de l’histoire contemporaine de la mode ; celles de toutes les griffes confondues en une ; pour enfin confesser les rebondissements cycliques du système de la mode. Dans une autre mesure, grâce aux savoirs de la maison Chloé, l’occasion est aussi donnée de mettre en avant l’ensemble du processus de création d’un vêtement. Une façon d’étaler aux yeux du public une sorte “d’académie de l’habit”. Mais, bien entendu, il ne s’agit pas là d’inventer une robe de plus, sinon la performance perdrait tout de sa substance. L’Eternity dress, c’est le sillon, le stigmate, l’ombrage, bref, la progéniture de toutes les robes du XXe siècle. Peut-être une sorte d’Apollon du Belvédère, en tissu.
Visuel : © Katerina Jebb, 2013

Laissez une réponse

Your email address will not be published.