Christian Dior Expose son Rêve au Musée des Arts Décoratifs

Du 5 Juillet au 7 Janvier 2018, la maison Dior célèbre ses 70 ans autour d’une exposition d’envergure : ‘Christian Dior, Couturier du Rêve’ habille ainsi l’espace du Musée des Arts Décoratifs de Paris de la fougue et la richesse créative de Monsieur. Fondée en 1947, la griffe du numéro 30 de l’Avenue Montaigne peut en effet déployer un patrimoine extraordinaire qui, par là même, retrace l’histoire de la mode et de la couture Française. Photographies iconiques – œuvres de grands photographes tel Richard Avedon – parfums embouteillés dans des flacons aussi exclusifs que précieux, robes coutures les plus folles : lorsque la maison ouvre ses archives, c’est pour exposer des documents originaux et des oeuvres d’art en elles-mêmes.

Ainsi, c’est une ballade dans l’univers couture et olfactif que propose la maison. Une ballade qui s’ouvre sur l’univers du couturier-parfumeur – le mythique Miss Dior, la « fille chérie » de Christian accueille ainsi les visiteurs dans la longue et belle histoire des fragrances. Le lyrisme de Dior se dévoile ensuite autour des robes de Monsieur : de la toute première confectionnée par Christian Dior lui-même en 1949 pour sa sœur Catherine, jusqu’au merveilleux modèle dit « pointilliste » de Raf Simons, en passant par la splendeur brodée par Maria-Grazia Chiuri ; rien n’est laissé au hasard pour émerveiller les visiteurs. L’exposition se poursuit sur les origines Grassoises du couturier avec la vitrine ‘Dior et la région de Grasse’. On y retrouve les racines provençales des Parfums Dior et le Château de La Colle Noire, l’eden de Christian Dior, sa dernière demeure… Un peu plus loin, ce sont des flacons aussi époustouflants que prodigieux qui se montrent pour la première fois au public : la première trilogie bleu-blanc-rouge fuselée par la cristallerie Baccarat, les amphores d’Otoniel ou de Victoire de Castellane jusqu’aux éditions d’exception aux noeuds brodés par les ateliers Couture – ici s’illustre tout l’art du flaconnage Dior.

Enfin, c’est l’art de la couleur et le sacre de J’adore, parfum des parfums, qui embaume le visiteur du rêve de Christian Dior. Le couturier artiste plonge ses disciples dans l’univers ‘Colorama’, la Couleur Dior. Une fresque d’objets décline ainsi les couleurs fondamentales de la Maison en s’attardant comme il se doit sur les plus grands talents de la Beauté Dior : Serge Lutens, Tyen ainsi que Peter Philips, l’actuel génie de la création des maquillages de la maison. L’exposition ‘Christian Dior, Couturier du Rêve’ s’achève aussi sur l’Or, l’Or de Dior qui, comme Jean Cocteau aimait à le répéter : « Un nom magique qui comporte ceux de Dieu et or. » Un éclat d’élégance et de magie teinté de mythe qui occupe donc le Musée des Arts Décoratifs jusqu’en Janvier 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *