Le Serti Van Cleef & Arpels

ml116-clip-pochette-2002-guy-lucas-de-pesloc3bcan.jpg

L’histoire Van Cleef & Arpels s’amorce lorsqu’en Juin 1895, Estelle Arpels, fille d’un négociant en pierres précieuses, épouse Alfred Van Cleef, fils de lapidaire. A eux deux ils fondent, au 22 Place Vendôme, la maison qui portera leurs noms aux confins des rêves joailliers. Et l’une de leurs plus grandes révolutions techniques figure encore aujourd’hui au summum des techniques joaillières —  la technique du Serti Mystérieux. Brevetée en 1933, le procédé consiste à sertir des pierres éminemment précieuses sans qu’aucune griffe de métal ne vienne perturber l’oeil de cette présente. 

Complexe, la technique du Serti Mystérieux inventée par Van Cleef & Arpels nécessite un tel niveau d’expertise qu’elle n’est maîtrisée que par une poignet de maîtres joailliers — on les appelle les ‘Mains d’or’. « Certains n’y arrivent jamais. On doit être beaucoup plus rigoureux que dans la joaillerie classique. Il faut un oeil, un équilibre, une perfection dans le calibrage des montures » raconte M. Marino, trente-quatre ans de métier. Plus de 200 heures de travail sont nécessaire à la réalisation d’un solitaire; chaque pierre facettée est insérée dans une fine résille d’or épaisse de moins de deux dixièmes de millimètres… Le secret? Des rails en or! C’est dans ce circuit quelque peu pré-établi que les pierres viennent, une à une, s’ajuster et se compléter dans une orchestration savante ne laissant nulle place à la chance. 

Rubis, émeraudes ou saphirs composent ici un opéra somptueux à l’éclat velouté! Mais, à l’instar des choses les plus époustouflantes, la maison ne peut réaliser que quelques pièces chaque année. En 1937, Marlène Dietrich, ambassadrice de la maison, commande le bracelet Jarretière — une monture en Sertie Mystérieux faite de rubis et de platine. 1967, c’est Maria Callas qui fait l’acquisition du clip Fleur serti de rubis. Les pièces Serti Mystérieux de Van Cleef & Arpels donnent toutes une impression quasi-irréelle de surface étincelante; l’impression que la pierre flotte littéralement autour du poignet ou du doigt de l’élégante qui l’arbore… comme déposer sur un écrin précieux. La perfection, et rien d’autre. 

 

La technique du Serti de Van Cleef & Arpels, quelques dates clés

2015 : Les créateurs réalisent le clip fée Ailes Mystérieuses en serti.

2015 : Les créateurs réalisent la bague Coquillage Mystérieux en serti.

2013 : La chaîne youtube de la maison publie un documentairesur la technique du serti et ses Mains d’Or.

2012 : Les créateurs réalisent le collier Trèfles Mystérieux en serti. 

2011 : La maison réalise l’exposition Set in Styleau musée Cooper-Hewitt à New York.

2010 : La collection de Haute Joaillerie Les Voyages Extraordinairesest réalisée. 

2010 : Les créateurs réalisent le clip Perroquet Mystérieux en serti.

2010 : les créateurs réalisent la bague Montgolfière Mystérieuseen serti. 

2009 : La collection California Rêverieest réalisée.

2009 : La maison réalise une exposition « The Spirit of Beauty » à Tokyo où elle présente ses plus belles pièces réalisées avec la méthode du Serti.

2008 : La collection de Haute Joaillerie les Jardinssort.

2007 : La collection de Haute Joaillerie l’Atlantidesort.

2006 : La collection de Haute Joaillerie Trésors Révélésmet en valeur la technique du serti comme avec le clip Feuille Mystérieuse.

2004 : La collection Couturerend hommage au savoir-faire des Mains d’Or de la maison et donc à leur technique d’exception comme le Serti Mystérieux.

2000 : Pour célébrer le millénaire, la maison créé le Clip du Millénaire.

1994 : Lors de la cérémonie des Academy Awards, Sharon Stone porte la broche Dagronfly faite en Serti Mystérieux. 

1992 : Van Cleef & Arpels est présente à la première exposition au Musée de la Mode et du Costumeau Palais Galliera à Paris, expose plusieurs pièces en serti, dont la parure Galliera réalisée pour l’occasion. 

1990 : La maison dépose une nouvelle technique pour pouvoir monter le serti sur des plus petites pièces.

1972 : La maison réalise la broche Walska : une monture de la forme d’un oiseau portant un diamant jaune,  serti d’émeraudes et de saphirs.

1967 Maria Callasfait l’acquisition du clip Fleur serti de rubis.

1965 : La maison réalise le collier serti de son saphir « Blue Princess ».

1955 : La broche Dragonfly, faite en Serti est réalisée. 

1950 : La maison réalise une parurepour la Maharani de Baroda comprenant un collier composé de 13 émeraudes de Colombie taille poire, pour un poids total de 154 carats, chacune suspendue à un motif en fleur de lotus serti d’un pavage de diamants.

1944 : L’héritière Barbara Huttoncommande la broche Fée Spirit of Beauty, sertie de diamants, d’émeraudes et de rubis.

1943 : Le premier clip Ballerineen serti est réalisé.

1942 : Les joailliers réalisent les premiers clips sertis de pierres précieuses, en forme d’oiseaux, avec le clip Oiseau de Paradis.

1941 : Le clip Danseuse Espagnoleen serti est réalisé.

1940 : Le premier clip Féeen serti est réalisé.

1940 : Les joailliers de la maison réalisent les premiers clips Ballerine et Fée, dont les tenues sont serties de pierres précieuses.

1937 : Les créateurs réalisent le clip Pivoineen serti.

1937 Marlène Dietrich, ambassadrice de la maison, commande le bracelet Jarretière, dont la monture est sertie de rubis et de platine.

1935 : Les joailliers réalisent également le modèle de la montre Cadenasconstituée de pierres montées en Serti et le déposent.

1935 : Les joailliers de Van Cleef & Arpels réalisent un nouveau modèle iconique,  le bracelet Ludo Hexagone, dont les pierres sont montées en Serti étoilé. 

1936 : La maison perfectionne sa techniquepour l’adapter au style de ses créations.

1933 : La maison brevettela technique du Serti Mystérieux.

La Minaudière Van Cleef & Arpels

silver-gold-colored-stone-and-enamel-minaudiere-van-cleef-arpels-france.jpg

Si l’univers Van Cleef & Arpels regorge d’objets iconiques, la Minaudière figure en tête de ces chefs d’oeuvre ayant révolutionnés le quotidien des élégantes. Comme toute révolution, celle-ci part d’une observation. En plein coeur des Années Folles, les femmes ont pris de nouvelles habitudes; se rendant, ça et là, des salons aux speakeasy, les femmes développent un mode de vie tourné vers l’extérieure. La mise en beauté devient affaire d’accessoires toujours avec soi. Et un jour qu’il visite son amie Florence Jay Gould, « Charles Arpels est surpris de la voir jeter pêle-mêle un rouge à lèvres, un poudrier, des cigarettes et un briquet dans une boite à cigarettes en fer Lucky Strike » retracent les archives de la maison. 

Une idée germe alors dans l’esprit du joaillier-visionnaire; celle de fournir aux élégantes une boîte à la hauteur de leur préciosité. Un accessoire qui, aussi sublime que pratique, les accompagnerait tout au long de leur soirée! Elle remplace ainsi le sac, en même temps qu’elle introduit une gestuelle inédite — la Minaudière Van Cleef & Arpels devient l’indispensable des femmes du monde.  Avec ses compartiments pensés pour loger maquillage, peigne, miroir, carnet de bal, porte-cigarette et même une montre miniature, la boîte précieuse qu’est la Minaudière est un chef d’œuvre de grâce et d’ingéniosité! 

Un goût pour le merveilleux mêlé à un savoir-faire reconnaissable entre tous, la Minaudière Van Cleef & Arpels peut tout s’autoriser. A commencer par son nom — inspirée par Estelle, la femme d’Alfred Van Cleef, régulièrement taquinée pour ses charmantes ‘minauderies’. En or ou en Styptor, comble du chic dans sa version Volutes (1935), laquée noir et fermoir taillé en diamant… La Minaudière se réinvente chaque fois de façon plus exquise. 2007, le modèle Haliades mêle ornement en or blanc, diamants, émeraudes et saphirs. Une pièce éternellement désirable! 

 

La Minaudière de Van Cleef & Arpels

2016 : Une minaudière en or et diamants est vendue à 20 000 dollars lors des ventes aux enchères chez Christie’s.

2007 : La maison créé la boîte précieuse Minaudière Haliades.

2006 : La maison créé la boîte précieuse Minaudière Etincelle.

2006 : La maison créé la boîte précieuse Minaudière Jardin d’Orient.

2003 : Pour la collection Midsummer Night’s Dream, la minaudière Caresse d’Eole est réalisée.

2003 : La maison créé la boîte précieuse Minaudière Miroir des Eaux.

1949 : La Minaudière Lac powder case est créée. 

1940 : Les créateurs diminuent le nombre de compartiments de la Minaudière. 

1938 : La maison créé la boîte précieuse Minaudière Wild Rose, pièce phare de la collection The Art & Science of Gems.

1938 : La maison réalise la boîte précieuse Minaudière and its bag.

1935 : La boîte précieuse Minaudière VCA est créé.

1935 : La maison crée la boîte précieuse Minaudière Volutes.

1930 : S’inspirant des femmes jetant leurs maquillages dans des vanity cases, Charles Arpels réalise la boite précieuse Minaudière pour Florence Jay Gould. 

1926 : La maison crée la boîte précieuse Minaudière Roses.

L’Alhambra de Van Cleef & Arpels, la Bonne Fortune Eternelle

1626519.png

Alors que la société Française est en pleine ébullition, les ateliers Van Cleef & Arpels de la Place Vendôme sont sur le point de mettre au monde une pièce éminemment dans l’ère du temps. 1968 donc, la collection Alhambra est imaginée à partir d’un symbole de chance intemporel — un trèfle à quatre feuilles aux lignes minimales, au raffinement du quotidien. Car tout le propos est bien là; la révolution des années 70 est avant tout une révolution plaçant en son coeur une esthétique un brin moins clinquante et bien plus élégante. « Créé par Van Cleef & Arpels cette année-là, dans une tradition d’excellence et de savoir-faire, le sautoir Alhambra a capturé l’air du temps et offert de nouvelles manières de porter un bijou au quotidien. En cinquante ans, il est devenu une référence qui a profondément influencé l’histoire de la joaillerie » souligne Nicolas Bos, actuel président de Van Cleef & Arpels. 

Ainsi pensée en rupture avec les pièces traditionnelles – surchargées de pierres précieuses – l’Alhambra est coulé dans un or, simple et léger, éminemment raffinée! « Impossible de dire quelle est l’origine exacte du motif quadrilobé. Ni abstrait ni figuratif, il fait évidemment référence au motif très présent dans les jardins de l’Alhambra à Grenade, mais il évoque aussi un trèfle à quatre feuilles que pourrait avoir proposé Jacques Arpels, très superstitieux » indique Catherine Cariou, directrice du Patrimoine. Première pièce de cette collection à piquer l’intérêt, le sautoir en or jaune orné de nacre blanche devient le symbole de cette nouvelle élégance.

Et son allure ravissante ne tarde pas à convaincre Françoise Hardy, Grace Kelly ou encore Romy Schneider… Mais celle qui hissa définitivement l’Alhambra au rang d’icône incontournable de la joaillerie internationale, est Elizabeth Taylor. Sa version du sautoir Alhambra est la plus chère jamais échangée lors d’une vente aux enchères. La pièce en cristal de roche, déclinaison la plus rare, s’est envolée pour 470 000 dollars chez Christie’s en 2012. Aujourd’hui, l’icône Alhambra  célèbre ses 50 ans! L’occasion, pour le joaillier Van Cleef & Arpels d’introduire de nouvelles versions — des pièces proposées en diamant et or rose, diamants et or blanc, nacre grise ou onyx… 

 

L’Alhambra de Van Cleef & Arpels, quelques dates clés

2018 : La maison enrichit son offre horlogère avec la Sweet Alhambra disponible en cinquante pièces.

2018 : Pour fêter ses cinquante ans, la maison créé quatre modèles de l’Alhambra disponible en édition limitée.

2018 : A l’occasion des cinquante ans de l’Alhambra, le photographe Damian Foxe fait une déclaration d’amour à ce motif.

2016 : La maison réalise un making-off de la réalisation des bijoux de la collection Alhambra.

2013 : Pour le quarante-cinquième anniversaire de l’Alhambra, une version en malachite a vu le jour.

2012 : La maison propose désormais aux clients de graver au dos de l’Alhambra un texte.

2012 : A l’occasion des fêtes de fin d’année, la maison propose un modèle Alhambra disponible en édition limitée, paré de nacre blanche et d’un diamant rond scintillant en son cœur.

2012 Cinq nouveaux modèles en bois d’amourette et en or rose, disponibles en édition limitée, viennent compléter la collection Alhambra Vintage.

2012 : Van Cleef & Arpels décline le motif quadrilobé Alhambra en bois d’amourette.

2012 : Pour sa campagne d’hiver, la maison met en valeur son motif Alhambra avec le collier Twinkling Magic Alhambra.

2012 : Lors de la vente des bijoux de Elizabeth Taylor chez Christie’s, le sautoir Alhambra a été adjugé 47 500 euros.

2011 Pour la saison,la maison revisite l’Alhambra vintage avec parure en or rose et percée d’un pistil ton sur ton ou serti d’un diamant, ainsi que le Magic Alhambra, en or blanc et entièrement pavée de diamants. 

2011 : La princesse Charlène de Monaco porte un collier Alhambra

2008 : Pour ses quarante ans, la maison propose une combinaison des matières, comme les boucles d’oreilles en or rose et en nacre grise.

2007 : La collection Sweet Alhambra voit le jour avec des cœurs et papillon aux couleurs vives.

2006 : Pour le centenaire de la maison, trois collections sont lancées : Magic Alhambra, Lucky Alhambra et Byzantine Alhambra.

2001 : La collection Pure Alhambra, rebaptisée plus tard Vintage Alhambra, est lancée.

1998 : Les créateurs réalisent les premières montres Alhambra.

1983 : La maison propose désormais des modèles avec de la nacre grise.

1981 : La maison propose désormais des modèles avec de la nacre blanche.

1975 Grace Kelly se fait faire une collection privée.

1974 Romy Schneider adopte le sautoir Alhambra.

1974 Françoise Hardy adopte le sautoir Alhambra à 2 tours.

1973 : Le Prince Rainier offre à Grace de Monaco un sautoir Alhambra.

1971 : La maison propose désormais des modèles avec des pierres dures.

1968 : Le motif Alhambra est créé. Le premier modèle est un sautoir en or jaune

Le Cadenas Van Cleef & Arpels

1628161.png

Si l’histoire de Van Cleef & Arpels s’écrit au début du siècle dernier, cette maison de Haute Joaillerie Parisienne jamais n’a cessé d’émerveiller le monde aux grés de compositions éminemment magnifiques, essentiellement somptueuses. L’un des premiers joailliers à s’être installé Place Vendôme en juin 1906 a ainsi très tôt su faire de son savoir-faire le support d‘une imagination hautement pertinente. Les années 1920-1940 marquent un tournant pour la maison — lorsque Renée Puissant, fille des fondateurs, en reprend la direction artistique, c’est à René Sim Lacaze, dessinateur, qu’elle lie l’esthétique Van Cleef & Arpels. 

L’une des pièces phares de ce répertoire — la montre-Cadenas, parfaite rencontre entre pragmatisme et magnificence. A l’époque où les femmes sont encore assujetties à des normes bien étranges, la maison Van Cleef & Arpels va parvenir à contourner avec une dextérité folle un usage interdit. Les femmes sont alors mal vues lorsqu’elles portent une montre, ou pire, lorsqu’en public, elles s’enquièrent de l’heure. Van Cleef & Arpels va alors mettre au monde une complication poétique — une pièce époustouflante; une montre-Cadenas audacieuse et astucieuse. Une pièce qui va faire s’évanouir les frontières entre joaillerie et horlogerie!

Conçue comme un bracelet, la montre Cadenas dissimule un cadran visible par la seule élégante qui la porte. En 1935, un grand classique est né! Symbole de l’union, le cadenas épouse ici les pierres les plus précieuses autour d’une composition raffinée — chef d’oeuvre absolu, le modèle original fut coulé en or pur. Les lignes rectilignes du boîtier équilibrent ici le baroque de sa double chaîne serpent servant de bracelet. L’attache, elle, décalque les arrondis d’un cadenas. Ainsi imaginée, cette montre Van Cleef & Arpels intègre un cadran qui, incliné, permet à la Belle de lire l’heure à la dérobé! Une merveille notamment vue au poignet de Catherine Deneuve dans le film ‘Le Dernier Metro’. Une icône toute en symboles…

Le Cadenas de Van Cleef & Arpels

2017 : La maison propose un modèle de la montre cadenas serti de rubis. 

2015 : Un nouveau modèle de la montre cadenasentièrement rose fait chavirer les cœurs pour la Saint Valentin.

2015 : La maison propose trois versionsde la montre cadenas serties de diamants.

2015 : La maison propose pour la nouvelle collection neuf nouveaux modèles.

2015 : Les clients peuvent faire graver un messagesur le dos de leur montre cadenas.

2015 : Pour le SIHH Le cadranet le fermoirde la Montre Cadenas est agrandi par souci de lisibilité. 

2011 : Le modèle de la Montre Cadenas offert à la Duchesse de Windsor par son mari, est adjugé pour 362 000 francsaux enchères à Genève.

1980 : La maison réalise neuf nouveaux modèles de montre cadenas.

1980 : Dans le film « Le dernier métro », Catherine Deneuve porte une montre cadenas.

1937 : Le nom de « Montre Cadenas » est donné au bijou.

1936 : La montre cadenas est d’abord nommée Agrafe.

1935 : Les premiers dessins de la Montre Cadenas 

Le Collier Zip Van Cleef & Arpels

1236307_van_cleef_2_collier_zip_antique.jpg

Inventé au XIXe siècle, aux Etats-Unis, le zip se destine à l’origine à fermer en un éclair les bottes et autres vêtements des marins et des aviateurs. En 1938, la fermeture à glissière va trouver un tout autre sens dans la réalisation de Van Cleef & Arpels. La Duchesse de Windsor, Wallis Simpson, suggéra à Renée Puissant, alors directrice artistique de la maison, de confectionner une pièce autour de la fermeture à glissière. Fruit du génie technique du joaillier, et après treize ans d’élaboration, le toute premier collier Zip voit le jour en 1950 – diamants taille brillant et baguette montés sur platine, l’icône est immédiatement intronisée! 

L’atour est une pièce caméléon. Une œuvre d’orfèvre qui, modulable, se porte ouverte autour du cou, ou fermée autour du poignet. Les ateliers ont aussi pris soin de décalquer la flexibilité de l’objet – afin de garantir un tombé parfait, c’est dans une grâce infaillible que le collier Zip se fait   fluide et gracieux. Décliné en long sautoir ou en collier ras du cou, ce modèle phare fait aujourd’hui encore la renommée de la maison. Le Zip est ainsi né d’un alliage exceptionnel de prouesses… Partant d’un objet purement fonctionnel, destiné à être caché, la maison Van Cleef & Arpels détourne l’outil pour en tirer un bijou magistral. Première pièce témoignant de l’influence grandissante de la Haute Couture dans la Haute Joaillerie, le Zip de Van Cleef & Arpels a su dompter comme nulle autre pièce le mariage des métaux et des pierres précieuses. 

Rubis, émeraudes ou saphirs… Les versions plus actuelles de ce collier éminemment iconique se dévergondent quelque peu; s’accaparant saphirs multicolores, lapis lazuli, turquoise et chrysoprase, des perles ou des nacres blanches… Composé de la même manière qu’une couturière le ferait avec ses tissus, le collier Zip démontre là encore de la virtuosité des Mains d’Or Van Cleef & Arpels. Une pièce de maître qui ne manque ni de charme ni d’attrait – sans doute l’objet le plus désirable de notre temps  !

Le Zip de Van Cleef & Arpels

2015 : Un collier zip est estimé entre 200 000 et 300 000 livres lors des enchères de la maison Christie’s.

2015 : Pour la cérémonie des Oscars, l’actriceMargot Robbieporte un collier Zip Antique Colombine en or jaune, diamants et saphirs 

2014 : Pour redonner vie à son icone, Van Cleef & Arpels réalise quatre nouveaux modèles du collier Zip.

2014 : La maison propose un modèle du collier Zip, le Couture Princesseen or blanc, diamants et saphirs, de la collection peau d’Ane.

2012 : Le collier Zip fait partie des pièces Van Cleef & Arpels exposées au musée des Arts Décoratifsà Paris.

2011 : A l’occasion de la semaine de la couture, la maison revisite le collier Zip en proposant quatre nouveaux modèles

2011 : Pour le MET Ball, l’actrice Ginnifer Goodwinportait un collier Zip en or blanc serti de diamants, turquoise, chloromélanite et chrysoprase.

2006 : La maison propose un nouveau modèle du collier Zip épuré en or blanc et diamants.

2005 : Désormais le collier Zipest disponible sous forme de sautoir orné de pierres précieuses

2004 : Le collier Zip est réédité et le nouveau modèlese compose de 2 filets d’or gris brodés de crochets de diamants.

1954 : Un nouveau modèle du collier Zip, en or jaune, rubis et diamants est disponible. 

1952 : Les créateurs réalisent les premiers dessinsdes boucles d’oreilles Zip.

1951 : Un nouveau modèle du collier Zip, en platine, or jaune et diamants et disponible.

1951 : Une nouvelle versiondu collier Zip est disponible : celui-ci peut se refermer pour se porter en bracelet.

1950 : Le premier collier Zipest présenté en boutique.

1939 : La maison dépose le brevetdu collier Zip.

1938 : A la demande de la Duchesse de WindsorRenée Puissant, directrice artistique de la maison, dessine la première esquisse du collier zip.

Coromandel, Nouvelle Haute Joaillerie Chanel

calligraphie_florale_1.jpg

« La Première fois que je vis un paravent de Coromandel, je m’écriais: comme c’est beau! Je n’avais jamais dit cela d’aucun objet. » La première fois, ce fut en 1910, au bras de son amour éternel, Boy Capel. Ces paravents, venus du confit de l’extrême Orient, habillaient alors l’hôtel particulier avenue de New-York… Dès lors, jamais la Dame aux Camélias ne se sépara de ses tréteaux de l’intime — du Ritz à sa villa de Lausanne, les paravents de Coromandel sont, pour Chanel, des paysages rêvés. Des mirages où son oeil d’esthète peut imaginer, exprimer, ressentir toute la poésie, toute la volupté d’une Chine fabuleuse, de ce lointain empire de Cathay et ces côtes des Indes orientales!  

« Je suis comme un escargot, moi, confia-t-elle à Claude Delay. Je porte ma maison avec moi… Deux paravents de Chine, des livres partout. Je n’ai jamais pu vivre dans une maison ouverte. La première chose que je cherche, c’est des paravents. » Et jamais Coco ne se lassa d’en rechercher de nouveaux. Cloués, collés, détachés, réduits, retouchés… Ses besoins et ses envies bientôt feront de ces paravents de Coromandel l’un des support phare de sa maison. Souvent, elle y épingle photos et dessins de ses amis artistes. Véritable théâtre de l’imaginaire, la couturière aimait tant s’y perdre…« Quand je regarde ce paravent, tiens, le soir, poursuit-elle, je vois des portes s’ouvrir et des cavaliers qui partent à cheval. »

Et si aujourd’hui ces cavaliers sont figés dans l’éternité de l’appartement de Chanel, 31 rue Cambon, les ateliers adjacents prennent l’occasion d’une nouvelle collection Haute Joaillerie pour faire revivre ces mirages sur des bijoux tout simplement grandioses! La collection ‘Coromandel’ distille donc cette magie autour de cinquante-neuf pièces joaillières. Vingt-quatre d’entre elles sont des pièces uniques… Les motifs chers à Chanel sont ici repris autour de trois thématiques — floral, animal et minéral. La première inspire une manchette entièrement réversible qui, autour d’un diamant jaune pivotant, reprenant la structure géométrique des paravents. La seconde joue avec ces oiseaux mythiques qui, comme directement sortis des paravents, sont sur le point de prendre leur envol sur une bague au diamant éclatant de plus de dix carats! Enfin, le thème minéral sur le plastron de la parure « Horizon Lointain » en or jaune, ponctué de nuages de nacre et de diamants. Les gemmes de la collection ‘Coromandel’ s’amusent aussi d’un vision enchanteresse — les voilà qui rappellent toute la gamme chromatique des laques de Coromandel.  Le vert des grenats tsavorites, des émeraudes ou d’une tourmaline de plus de trente-sept carat… Le rouge du spinelle de la bague des beads de rubis… La profondeur hypnotique de la laque noire transposée en onyx… L’inépuisable inventivité de la grammaire Chanel poussée à la virtuosité! 

La broche Peony de Cindy Chao

peony-inspo.jpg

Depuis 2004, la joaillière Taïwanaise Cindy Chao imprègne ses époustouflantes créations d’une inspiration provenant de la Nature. Cette fois, l’artiste s’est immergée au coeur de celle de la Colombie-Britannique afin d’en extraire l’essence de ses nouveaux bijoux. Ses chefs-d’œuvre Black Label 2018 mettent ainsi en avant un artisanat complexe et raffiné — une technique de moulage de cire artisanale datant du XVIIIe siècle. Un savoir-faire qui donne vie à des pièces incroyablement réalistes, absolument grandioses! 

La pièce de Haute Joaillerie baptisée ‘Floral Bud’ se compose ainsi autour d’émeraudes taillés dans des coupes à facettes et cabochons — enfermés dans un fleuron de titane piqué d’une rivière de diamants. Cette broche distille aussi de profondes nuances de vert; un motif signature qui vient égayer cette nouvelle interprétation. Mais c’est bien la broche Peony qui laisse deviner l’étendu du talent monstre de cette joaillière! 

Récemment, à Londres, la pièce a par ailleurs reçu des mains du Comité des prix Masterpiece la récompense de l’objet le plus exceptionnel. Il faut dire la broche Peony dévoile une beauté hardie, à la fois féminine, charmante et éthérée… Entièrement sertie de rubis déposés sur du titane violet, la floraison rouge vif vient, avec ses pistils jaunes, donner un effet kaléidoscopique des plus hypnotisant. Une pièce de Haute Joaillerie sculpturale, exquise et hautement iconique! 

Les Pierres Précieuses Nudo Color Storm de Pomellato

storm2.jpg

Editée pour la première fois en 2001, la collection Nudo de Pomellato est depuis connue pour exhaler la tonalité des pierres les plus précieuses. Une sobriété alliée à la puissance de tonalités magnétiques – cette année, le joaillier Milanais distille sa signature autour de pièces exceptionnelles. Des joyaux du quotidien, complices de chaque état d’esprit. Vibrantes et éminemment brillantes, les pierres Nudo Color Storm sont ici magnifiées, sur un anneau dénudé, par l’or blanc ou rose pavé de diamants blancs… Une sobriété qui laisse éclore le magnétisme des pierres les plus rares !

Pomellato a ainsi pioché aux quatre coins du globe les pierres chargé de symboles et d’émotions – l’Aigue-marine, hommage à toute première bague Nudo, la Morganite, le Péridot, le Rhodolite et de la Lolite. Et chacune d’entre elles conte et embaume quelque chose. L’aigue-marine distille la sérénité autour de teintes pareilles à celles des vagues – longtemps tenue par les marins comme protection, Pomellato en exhale la pureté et l’intensité autour d’une pierre extrême subtile. La Morganite, elle, conte l’amour. Des nuances oniriques qui, du rose à l’orange, traduisent tout de l’envoutement d’un coucher de soleil.

Mieux, c’est dans le Pérido, une pierre tantôt extraite de la lave et des météorites, que Pomellato emprunte la force et la passion d’un autre de ses atours. Une pièce qui, avec le détachement de l’époque, fait écho à la mythique collection de bijoux sertis d’émeraudes de Cléopâtre – composée de Péridots. Parmi les nouveautés de la collection Nudo Color Storm, on retient aussi la bague taillée dans la Iolite ; une bague qui propage la joie autour d’une pierre changeante car reflétant différemment la lumière… Une collection exceptionnelle donc, si exclusive que la maison Pomellato ne la propose que dans vingt points de vente à travers le monde !

 

Le Bleu Tiffany, Couleur de l’Amour

schedule_tile1_box.jpg

Depuis sa fondation en 1845, Tiffany & Co. a défini les canons de l’élégance, célébré les plus belles romances, scellé les amours les plus sincères au gré d’atours éminemment sophistiqués. Et c’est au cœur d’une boîte d’un bleu devenu mythique que viennent se nicher ces bijoux hautement désirables. Partout dans le monde, la boîte bleue Tiffany est devenue une référence – un signe qui fait, littéralement, chavirer le cœur. « Je crois qu’il y avait d’abord la volonté de symboliser cette idée d’optimisme, d’énergie et de l’amour new-yorkais. Il a été prouvé d’ailleurs, par des études scientifiques et tout à fait sérieuses, que quand vous exposiez des femmes et des hommes à cette boîte bleue, le cœur battait plus vite de 20%. Ce qui est stupéfiant ! » soulignait l’ancien directeur général de la maison, Frédéric Cumenal, en 2014.

Sélectionnée par le fondateur Charles Lewis Tiffany pour la couverture du tout premier Blue Book – l’exquise collection de bijoux artisanaux de la maison – la couleur s’est ainsi mue en signe universel de luxe et de volupté… Une teinte qui évoque l’évasion, le calme et la fraîcheur du milieu aquatique ; le bleu Tiffany est bien tout cela à la fois. En 1906 déjà, le New York Sun rapportait : « Tiffany possède, dans son magasin, une chose qu’il refusera de vous vendre, qu’importe la somme d’argent que vous pourrez lui proposer. Cette chose, et il insistera pour vous l’offrir, est une de ses boîtes. »

Aujourd’hui encore, la simple vue d’une de ces boîtes éveillent en tout un chacun l’émotion d’un grand cadeau. A travers ce bleu éminemment compliqué à obtenir, Tiffany & Co. capture en réalité les rêves ambitieux d’un monde désireux de légendes. Un monde où la parure et les atours comblent de merveilles les clients avides de charme et de magie. Oui, la boîte bleue Tiffany renferme bien plus qu’un trésor – elle signe l’excellence des maîtres-artisans de la maison, en même temps que l’amour éternel de l’homme pour le beau !

 

Le Tiffany Blue, Quelques Dates Clés

Les années passent mais la maison Tiffany’s continue d’être porteuse de promesses et de rêves à travers son légendaire Tiffany Blue.

2018 : Pour sa campagne de printemps, la maison Tiffany’s présente le modèle Elle Fanning sortant d’un monde en noir et blanc pour plonger dans un monde couvert de bleu.

2018 : Une nouvelle montre au fond bleu, The Tiffany Micro Watch, est mise en vente. 

2018 : A l’occasion du Greenhouse Project, Marilyn Minter réalise une maison remplie de bijoux en argent Tiffany’s sur lesquels reflète la couleur bleue.

2017 : La campagne de Noël, A Tiffany Christmas, met de nouveau en avant la petite boîte bleue.

2017 : Lors de la passation présidentielle, Mélania Trump offre à Michelle Obama un produit Tiffany, reconnaissable par cette boîte bleue.

2017 : Au quatrième étage de son flagship newyorkais, Tiffany’s offre son Blue Box Cafe.

2017 : Tiffany’s édite un nouveau Blue Book.

2016 : Après édition du Blue Book annuel, un Blue Book Gala est organisé. 

2015 : Le nouveau Blue Book est remarquable de par le spectaculaire Turquoise Necklace.

2015 : La campagne de Noël Joy comes out from the Blue met en avant la boîte bleue.

2014 : La maison Tiffany & Co dépose un brevet sur la célèbre boîte bleue. 

2014 : Une nouvelle boutique Tiffany & Co aux devantures bleues ouvre sur les Champs Elysées.

2014 : Valeria Garcia réalise la campagne de Noël mettant de nouveau le Blue Tiffany en valeur.

2013 : Une troisième édition du Blue Book est éditée, présente plusieurs pièces de couleur du Tiffany Blue et est l’occasion d’un Gala.

2013 : A l’occasion de sa campagne de Noël, A Very Tiffany Holiday, la maison met une nouvelle fois en valeur la boîte bleue, mais cette fois si revisitée par un ruban rouge.

2013 : Le Rockafellar Center s’éclaire en bleu pour le Blue Book Ball et une boîte bleue Tiffany géante est explosée devant.

2013 : A l’occasion de son 175ème anniversaire, la maison réalise une bague sertie d’un diamant bleu-vert de 2,51 carats.

2011 : Dans sa campagne de Noël, Blue is the color of dream, Tiffany’s met uniquement en avant sa jolie boîte bleue.

2010 : La campagne de Noël,  Have yourself a Merry little Christmas, Tiffany’s met tout particulièrement en avant sa jolie boîte bleue. 

2009 : La campagne de Noël, Give voice to your heart, valorise la célèbre boîte bleue.

2002 : Dans le film Sweet Home Alabama, Patrick Demsey fait la plus romantique des demandes en mariage à Reese Witherspoon dans une boutique Tiffany’s au milieu de boîtes bleues. 

1961 : Tiffany & Co sort un guide sur l’étiquette arborant sur sa couverture le fameux bleu.

1906 : Charles Lewis Tiffany déclare que tout produit Tiffany ne peut être vendu sans sa boîte bleue et que réciproquement toute boîte bleue Tiffany ne peut être obtenue qu’avec l’achat d’un bijou Tiffany.

1897 : Une deuxième édition du Blue Book est éditée. 

1889 : Lors de l’exposition universelle à Paris, un pavillon Tiffany paré de bleu est monté.

1845 : Un étui, un sac, une pochette vient compléter le packaging.

1845 : Charles Lewis Tiffany choisit de déposer le Blue Tiffany auprès de Pantone

1845 : Une première édition du Blue Book est publiée.

1837 : Les premiers bijoux Tiffany étaient d’ores et déjà vendue dans une petite boîte bleue.

La Collection Coupe du Monde FIFA de Louis Vuitton

louis-vuitton-2018-fifa-world-cup-trophy-case-2.jpg

Si depuis 2010 le malletier des Maharadjah élabore la malle transportant le trophée de la Coupe du Monde, c’est la première fois que Louis Vuitton propose une collection capsule autour de l’évènement ! Une collection de pièces de maroquinerie reprenant les codes du plus universel des sports – les ballons, et les hexagones, tantôt blancs et noirs, tantôt blancs et rouges.

« Avec le football nous partageons des valeurs d’excellence, de dépassement de soi et d’esprit d’équipe. Mais la Coupe du monde c’est bien plus qu’un sport d’équipe : c’est un rassemblement mondial, universel et partagé à travers le monde. En 2018 quelques activités ont atteint un niveau iconique et sociologique. C’est la mode, l’art, le design, la musique, le cinéma et le sport. Si vous vous situez au confluent de ces activités-là vous êtes où ça se passe sociologiquement parlant. C’est un fait » souligne Michael Burke, PDG de Vuitton.

Et il est vrai que les pièces ont quelque chose d’éternel – un style raffiné et ludique qui, une fois apposé sur les mythiques sacs Keepall et Apollo, forge des pièces hautement convoitées. Louis Vuitton mêle ainsi sa signature iconique ‘L.V’ à un logo spécialement dédié à la Russie 2018 ; un blason qui vient certifier la noblesse de ces pièces. Sur les portefeuilles, pochettes et autres portes-cartes, Louis Vuitton appose sa réinterprétation du ballon officiel de la coupe du monde de 1970 à travers une technique d’embossage innovante…. Qu’importe le pays favori puisque Louis Vuitton à penser à tous les participants. Des pièces exceptionnellement désirables donc, qui distillent tout de la pertinence d’une maison toujours en ligne avec son époque !