La Table De Mathieu, Nouveau Restaurant D’Exception A Courchevel

Le Chef Mathieu Hericotte pour l’hôtel Pralong orchestre son savoir-faire cet hiver pour ‘La Table de Mathieu’. Et c’est une première.

La Table De Mathieu, 20 Couverts, Aucune Hésitation

A la Table de Mathieu, le Chef Mathieu Hericotte fait prendre à la gastronomie des allures de voyage, sans retour. Le Chef qui orchestre aussi la table du Mas de Chastelas à Saint Tropez concocte pour la première fois au coeur du charmant hôtel Pralong.

Un cinq étoiles qui conserve tout de l’aspect montagnard et chaleureux des icônes de Courchevel. Ainsi, le restaurant la Table de Mathieu offre une cuisine délicate dans le parfait respect des traditions pour le dîner… Autour d’une carte très raffinée !

Lové dans un restaurant de 20 tables seulement, le personnel accueille ses hôtes comme rarement — attentifs et très accessibles, le Chef et le personnel sont là pour distiller un savoir-recevoir exemplaire.

L’aventure gastronomique, elle, s’ouvre sur la base d’une cuisine Française classique — et revivifiée ! Les plats signatures? Foie gras poêlé autour d’une gelée de clémentine. Pot au feu. Et La poule au pot d’Henry IV avec truffes. Des plats d’exception sublimés par la simplicité adroite dont fait preuve Mathieu Hericotte.

Viandes et poissons ainsi magnifiés, on retrouve les délices de la mer comme les Saint Jacques mêlées, ici encore piquées de truffe noire. Un délice.

Note ultime d’un repas idéal, les desserts font danser les papilles. Signée de la talentueuse Cheffe Pâtissière Solène Degletagne, le dessert phare n’est autre que… Le Mont-Blanc ! Mais ici, c’est autour du kalamansi, un agrume peu utilisé qui évoque l’orange amère, que la Cheffe Solène Degletagne éveille les sens. Autant de de saveurs douces et espiègles pour égayer le palais. La Table De Mathieu est à tester d’urgence !

L’Echappée Glaciale de Cheval Blanc Courchevel

Il y le spa Guerlain, certes, mais aussi un circuit intérieur/extérieur qui propose de vivre un authentique voyage sensoriel à Cheval Blanc Courchevel

L’Echappée Glaciale de Cheval Blanc

C’est un circuit aussi exaltant que téméraire — un circuit au coeur d’un séjour vivifiant dans la sublime Courchevel. Ce circuit, s’il n’est pas officiellement reconnu pour être la clé de voûte d’une beauté apaisée, contribue largement à la réputation de Cheval Blanc.

Un parcours initiatique aux bienfaits de la Montagne — l’Echappée Glaciale est un rendez-vous avec soi, et avec la nature environnante. Le principe est simple : profiter des luxueuses installations en intérieur/extérieur mises en place par le Cheval Blanc pour un délicieux moment.

A l’intérieur donc, la piscine miroitante où l’on se mire à l’envie offre un débordement des plus apaisants — chauffée entre 30 et 31 degrés, elle concrétise l’idée de cocon et de ravissement.

On se dirige ensuite vers l’extérieur, où un Hot tube chauffé, lui, à 45 degrés, offre un premier éveil des sens. Planté sur la terrasse avec une vue grandiose sur les pistes et le Jardin Alpin, il contribue à vivifier le corps et l’esprit. Lové dans 45 degrés par un temps glacial… Un véritable bonheur.

Mais c’est là que l’échappée Glaciale prend tout son sens. Car, si le courage nous porte, le jeu sur les différences de température peut atteindre son paroxysme si l’on décide de se jeter dans la neige du Jardin Alpin !

Sauna, Hammam Et Fontaine A Glace

On court alors se réfugier dans le sauna où la chaleur enveloppante calme et détend les muscles. Mais le rendez-vous n’est pas terminé.

Le réveil de la volupté opère une nouvelle fois sous la précieuse et fantasque fontaine à glace.. Pour se rafraîchir et raviver, une fois encore, toute l’euphorie d’une telle échappée.

L’expérience se poursuit dans le hammam ou le bain banya russe…  Pour sentir les exquises caresses prodiguées par les experts de Cheval Blanc avec les branches de bouleaux.

Un moment hors du temps qui fait tout le sublime d’un séjour étincelant à Cheval Blanc Courchevel. L’Echappée Glaciale invite aussi au réconfort ultime — en ce qu’elle est un prélude au soin sur mesure prodigué, cette fois, au Spa Guerlain.

Le Spa Guerlain Cheval Blanc Courchevel

lHaut rendez-vous orchestré par la maison Guerlain, le Spa Cheval Blanc a développé pour Courchevel une série de soins exquis spécifiquement dédiée à la pratique du ski.

Les 1001 Attentions Du Spa Cheval Blanc Courchevel

Lorsque l’on a l’abeille comme animal totem, et ce depuis que Napoleon III et l’Impératrice Eugénie nous ont attitrés « Parfumeur breveté de sa Majesté », on est assurément expert en luxe et beauté.  La somptueuse cave à parfums de la maison Guerlain dit tout de ces emblématiques flacons abeille et leurs fragrances d’exception…  69 abeilles symboles de l’Empire. Symbole de Guerlain, aussi.

Guerlain est aussi la maison en charge du Spa  Cheval Blanc Courchevel. Un spa un brin différent puisque ici nombre de soins sont exclusivement pensés pour la pratique des sports d’hiver. Le soin signature l’est définitivement.

Le soin signature après-ski Cheval Blanc? Emotion et sensorialité faites pour récupérer. Car dans ce sanctuaire dédié à la beauté et à l’expérience du bien-être, le Rituel Après-Ski concocte une série de solutions douces et salvatrices, à destination des skieurs.

Inspirés des besoins que le froid et l’altitude vivifiante appellent, les soins et de massages signatures visent dans un premier temps à protéger et hydrater les mains. Le Rituel Haute Altitude…

Les pieds, ensuite, vont être ravivés autour d’une chorégraphie orthopédique —  pétris, étirés, les orteils vont ensuite jouir de pressions digitales exercées sur les points lymphatiques… Un délice !

La voûte plantaire est ainsi détoxifiée — la circulation sanguine relancée, la démarche allégée, on retrouve l’aisance de ses pas. Une détente extraordinaire qui, du bout des orteils au sens les plus aigus, vient se diffuser dans tout le corps.

Le Rituel Après-Ski Cheval Blanc Courchevel, Réveil d’Hiver

Ses soins se prolongent autour du soin Chaleur de l’Hiver — exclusif à Cheval Blanc Courchevel, le rituel se fonde sur le pouvoir des pierres chaudes.

En déposant à endroits précis les galets, pochons de paraffine et d’autres pièces réconfortantes, les tensions musculaires s’effacent. Et, corrélée à des massages visage et corps, l’harmonie du corps se réveille pour renforcer l’ensemble du système immunitaire.

Second épisode de ce rituel, le Soin Altitude Extrême marie soin et modelage. Une nouvelle fois,  l’action combinée des pierres chaudes et des sphères froides joue en profondeur sur les muscles du visage — éclat et fermenté ainsi retrouvés, l’ensemble des muscles est réveillé !

Mais le véritable réveil hivernal du Cheval Blanc Courchevel est peut-être une histoire de communion avec les éléments de la montagne… Celle qui conduit toute personne à se prêter à l’Echappée Glaciale.

Le Goûter Du Skieur, Délice Absolu De Cheval Blanc Courchevel

Après le délice de la glisse sur les pistes follement chic de Courchevel, Cheval Blanc a imaginé l’ultime délice en bouche.

Le Goûter Du Skieur Signé du Chef Pâtissier Loison

C’est ça aussi, les 1001 attentions de la Maison Cheval Blanc. En plus d’un Ski Service exceptionnel où l’on prépare de façon individualisée les skis et les chaussures. En plus de la Ski Room proposant des skis haut de gamme signés Lacroix. En plus de n’avoir qu’à enfiler ses skis qui, patiemment, attendent numérotées selon la chambre, qu’on les enfile…

Le Cheval Blanc offre le détail qui change tout : le Goûter du Skieur. C’est là, confortablement lové près de la cheminée, que le skieur déguste un réconfort bien pensé.

Servis au Ski Service, entre 16h et 17h, ou au bar, le goûter du skieur est fait d’un chocolat chaud fait maison accompagné du gâteau du jour… De quoi savourer la distinction, la gourmandise en prime !

Le 1947 à Cheval Blanc, Le Restaurant Follement Gastronomique De Courchevel

Le seul 3 étoiles au Michelin de toute la station de Courchevel — de quoi flirter avec le paradis des papilles, à 1850 mètres d’altitude.

Le 1947 à Cheval Blanc, Le Restaurant Hors Compétition

22 couverts, seulement — chaque soir, pour le dîner, le seul Chef de Courchevel triplement étoilé, Yannick Alléno, ravive ses 22 convives autour d’un exercice de haute voltige gastronomique.

Obtenue en 2017, cette triple récompense est celle d’un travail délicat et précis autour de la volonté de Yannick Alléno de faire de la cuisine Française une expérience hors sol.

« Pendant deux ans, je n’ai pas eu de restaurant à Paris, c’est à Courchevel que j’ai imaginé ce principe d’«extraction» qui permet de concentrer les goûts de manière exceptionnelle. L’exploitation normale d’un hôtel impose que tout aille vite, vous n’avez pas le temps de vous arrêter. Le 1947, en revanche, a été une bulle où j’ai pu m’isoler. » Et il est vrai que le restaurant Le 1947 du Cheval Blanc prend le temps du luxe et de la volupté.

L’art culinaire s’y décline autour d’expériences inédites. Dans l’assiette, la fulgurance opère autour d’une cuisine traditionnelle savoyarde revisitée de façon très originale par Yannick Alléno.

« Depuis que j’ai pris les commandes des restaurants de la maison Cheval Blanc Courchevel en 2008, je m’attèle à m’imprégner de la culture savoyarde pour la sublimer. En altitude, tout est modifié : les recettes, les assaisonnements, les températures, tout doit être repensé et j’aime ce challenge. Au 1947, nous proposons une cuisine alpine résolument moderne et créative. »

« Dans tous mes restaurants, je prône une cuisine de terroir et évidemment Le 1947 n’y échappe pas. Nous avons à Courchevel et ses alentours des produits merveilleux. Lors du printemps et de l’été, mes équipes et moi collectons des plantes et des fourrages que nous mettons en fermentation ou en Extraction® par exemple pour les conserver jusqu’à la réouverture du restaurant. Nous respectons les saisons et le terroir alentour. En nous satisfaisant de ce qu’il peut nous offrir, nous sommes encore plus créatifs ! »

Avec des desserts pensés par le Chef pâtissier Loison, et vibrant à l’unisson, l’expérience tient en effet du délice.


Où Petit-Déjeuner A Paris? Au Ritz, Evidemment

Depuis que Marcel Proust en a fait son lieu privilégié, l’hôtel mythique de la place Vendôme, lui, a fait de Proust l’ambassadeur de son salon. Et au Salon Proust, petit-déjeuner et déjeuner affolent les appétits, sophistiqués !

Où L’On Goûte La Vie A La Française…

On peut passer au Salon Proust par hasard, entre un shopping non loin chez Cartier et une échappée vers la boutique Chaumet, mais y rester tient de la volupté — bibliothèque, cheminée, lumière douce… Le Salon Proust du Ritz est un lieu hors du temps. Intimiste et essentiellement inspirant, on y délecte la tranquillité, la sérénité même. On y passe du temps et, comme Marcel Proust, on y observe la vie.

Oui, le Salon Proust a conservé tout du spot d’observation idéal aux âmes ivres d’onirisme. D’ailleurs, d’onirisme il est toujours question puisque, cette fois, en plus du traditionnel thé à la Française de l’après-midi, le Salon Proust est désormais le lieu où l’on savoure le petit-déjeuner et le déjeuner.

Le Salon Proust

Se donner rendez-vous, alors que la ville s’éveille à peine, dans le Salon Proust, c’est choisir les premiers bonheurs du jour. Voici midi venu, et les plaisirs d’une pause déjeuner mémorable car sophistiquée.

Dès le matin, c’est ainsi deux options qui viennent égayer les sens — le Parisien, iconique avec les grands classiques, version palace… Viennoiseries évidemment maison, orange ou pamplemousse pressés minute, café ou thé.

Une version Healthy met en vedette le délice glacé qu’est l’Açaï bowl. Granola bio, bircher muesli aux fruits rouges, salade de fruits frais et avocado toast…

Mais absolument rien n’interdit dans ce temple du plaisir de succomber à l’iconique chocolat chaud élaboré par le « Meilleur Chef Pâtissier de Restaurant de Grandes Tables du Monde », le Chef François Perret. De quoi renouer avec l’inspiration première de Marcel Proust — figure de proue de la littérature gourmande.

Pour le déjeuner, les Club sandwich traditionnel ou suédois à l’avocat et artichaut, le veggie burger et ses frites de patate douce, tartine de tourteau et avocat ou encore panino tostato, mortadelle et truffe : la street food s’invite en toute liberté (et légèreté) au Salon Proust et fait la part belle aux super-aliments et au végétal.


Les salades se font un peu folles, et très gourmandes. Comme la salade de saumon à la thaï et pousses d’épinard ou encore celle d’haricots verts, œufs mimosa et vinaigrette truffée. Elles sont le green label d’une pause anti-stress et anti-oxydante.

Le Chalet De Pierres, La Gastronomie En Fête A Courchevel

S’il ne fallait nommer qu’un lieu iconique à Courchevel, le Chalet de Pierres serait sur toutes les lèvres.

Terrasse Exposée Plein Sud Et Gastronomie Exceptionnelle

On ne se rend jamais au Chalet de Pierres par hasard. Il suffit de passer à côté pour se rendre compte de l’attrait d’un lieu si exceptionnel — au pied de la plus exquise des descentes des Trois Vallées, la terrasse attire l’oeil, et le bon !

Exposition plein sud et 800 m² de pur chic, la terrasse du Chalet de Pierres se détache du paysage glacé comme une évidence. On vient à Courchevel pour skier, certes, mais aussi et surtout pour profiter d’une vue époustouflante, et se délecter des mets locaux, le tout sous les rayons dardant d’un soleil d’hiver. Et bien, le Chalet de Pierres offre tout cela en même temps !

L’accueil chaleureux de l’équipe habillée en tenue traditionnelle fait écho à une cuisine généreuse concoctée cette saison par le Chef Lionel Horlandynio. Les plats signatures qui ravivent le palais? Tarte au beaufort, soupe dans sa miche de pain, tartine aux morilles… La cuisine savoyarde est si sublimée — c’est que le Chef du Chalet de Pierres distille dans sa cuisine l’art et la manière d’égayer tous les sens de ses invités !

Les viandes d’exception travaillées comme rarement mettent les sens en arpège. Entrecôte Wagyu du Japon ou Tomahawk de boeuf Black Angus d’Australie…

Comment oublier Les Plateaux de l’Écailler, véritable icône de Courchevel. Planté sur la terrasse du restaurant, le Chalet de l’Écailler offre un choix divin de fruits de mer et crustacés…

Et au sommet des pistes, quel plus grand plaisir que celui d’apercevoir l’immense buffet qui traverse le restaurant — dessus, la myriade de tartes, pâtisseries et fruits offrent un régal inouï pour les sens.

Restaurant Nolinki, Icône Gastronomique En Devenir

C’est l’un des nouveaux restaurants Parisiens qui ne va pas tarder à faire parler de lui — un restaurant hors du temps, véritablement ciselé à la perfection. Autant dans sa décoration que dans l’assiette.

Le Nolinski, Un Restaurant Unique Dans le Quartier du Louvre

Parisien, le Nolinski l’est assurément. Nouvellement arrivé sur la scène de la capitale, propulsé par le groupe Evok auquel il appartient, le Nolinkski se niche à l’abri des regards — là, entre le Louvre, la Comédie Française, et à deux pas du Jardin du Palais-Royal… « C’est un lieu intimiste, hors du temps. Végétation et plantations le séparent de l’effervescence de la ville. Une fois à l’intérieur, on oublie l’extérieur. On découvre un ailleurs, un autre univers : celui du Nolinski. »

Les mots d’Emmanuel Sauvage, directeur général et co-fondateur d’Evok, capturent à merveille l’atmosphère et l’ambition culinaire du Nokinski. Pour l’atmosphère, c’est au Britannique John Whelan que l’on a confié les clés. Son style? « Chaleureux, lumineux et élégant » assure Emmanuel Sauvage.

Mais on se défait difficilement du twist Anglais — John Whelan a ainsi cherché du côté des miroirs et de l’Art déco des aspects bien plus surprenants.

« Pour créer une atmosphère chaleureuse, j’ai utilisé les miroirs comme revêtements muraux, car ils reflètent à la fois la lumière naturelle de la salle et les peintures d’un doré crémeux » explique l’intéressé. Des clins d’oeil à la façade années 30 de l’hôtel dans lequel il vient se nicher, le Nolinski en fait certainement — mais les moulures arrondies et la palette de ton sur ton viennent, elles, atténuer la révérence à coup de touche Seventies.

Le Nolinski, Lieu Où Dîner, Déjeuner, Et Apprécier la Joie de Vivre

Car en bouche comme dans l’assiette, Philip Chronopoulos assure un arpège singulier de couleurs et de saveurs. Le Chef étoilé du restaurant du Palais Royal, désormais à la tête du Nolinski, fut formé à l’école Paul Bocuse, avant de compter parmi les membres de la garde rapprochée de Joël Robuchon. Le génie? Il sait tout l’intérêt de sortir des sentiers battus.

« Les mondes du cru, de l’épicé, de la mer… pour une cuisine où l’on ne s’ennuie jamais » confie Philip Chronopoulos. A découvre donc, un nouveau lieu où le classique se twist d’inattendu. Et, côté sucré, ce sont les pâtisseries concoctées par Yann Brys, Meilleur Ouvrier de France, qui raviront les palais.

Mocktail Et Piano Improvisé Dans Le Grand Salon

Ici, le décor feutré et intime sert d’écrin au nouveau bar à cocktails — mocktails, cocktails et infusions spontanés, composés en accord avec les bouchées légères pensées par Philip Chronopoulos.

De quoi savourer des cocktails excellents à Paris, sur fond d’une musique émanant du piano installé dans le bar… On raconte qu’il peut servir le temps d’une soirée, d’une improvisation ou autre happening. Le Nolinski est bien un lieu à suivre de très près.

Le Strato, L’Ours Blanc Symbole Du Luxe De Courchevel

Avec sa mascotte l’ours blanc, l’un des derniers nés des palaces de Courchevel jouit d’un héritage hors norme — celui de la famille Boix-Vives, l’esprit derrière la mythique Strato de la maison Rossignol.

Le Strato, L’Hôtel de Luxe Signé Rossignol

C’est en 2010 que s’achève la construction du Strato — l’hôtel de luxe initié par la famille Boix-Vives. Et c’est Janine Boix-Vives qui en résume le mieux l’ambition: « Grâce au Strato, nous espérons faire partager à nos hôtes les mille et un plaisirs que le ski et la montagne ont offerts à notre famille depuis de si nombreuses années. » Il est vrai que l’esprit novateur derrière la maison Rossignol connait bien la montagne.

Imaginée en 1965 par Laurent Boix-Vives, l’iconique ski ‘Strato’ a rapidement conquis les skieurs du monde entier. Près de 4 million de skis Strato vendus, elle fut aussi et surtout derrière nombre d’exploits sportifs. Alors, un hôtel niché au coeur de Courchevel ne pouvait qu’ouvrir sur l’art de vivre le ski et la montagne dans l’excellence.

10 ans après, qu’est-ce qui fait du Strato un refuge hyper-luxe au coeur de Courchevel? Un esprit familial couplé à une vision intimiste de la pratique du ski à Courchevel.

Le Strato, Ambiance Feutrée Et Séjour Inoubliable

Janine Boix-Vives le décrit elle-même comme un « confort empreint d’art de vivre et de douceur, pour une expérience mémorable au cœur des 3 Vallées. » Il est vrai que l’ambiance, confiée au duo de décorateurs, Pierre Dubois et Aimé Cécile, d’ailleurs récompensée d’un Milan Design Award en 2011, mêle à merveille art contemporain, traditions de montagne et élégance feutrée.

Murs de bois gougés, lumière chaude, coloris doux mais acidulés, le Strato fut érigé sous des toits de lauze et des façades boisées — 25 suites offrant une expérience douillette et poétique.

La vue sur les montagnes est époustouflante. Les fenêtres, larges et très présentes, laissent à l’imagination le soin de vagabonder sur les cimes des sapins enneigés. Mieux, aux murs, ce sont des oeuvres d’art contemporaines, et celles réalisées par l’un des patriarches de la famille, qui viennent titiller l’esprit.

Côté équipement, il est évidemment signé Rossignol.  Leader dans le domaine du ski, la maison s’offre aussi le concours d’artistes contemporains. Dernière collaboration en date celle de Richard Orlinski. L’artiste habitué de Courchevel imagine une collection capsule célébrant la Strato, en fibre de verre.

Le Spa Au Strato Est L’Affaire De Sothys

800m2 en ardoise dédiés au soin, au plaisir des sens et… à la vue sur les montagnes, visible de la piscine. Le spa du Strato, confié à la maison Sothys, baigne dans une lumière tendre, grâce à un grand lustre noir Murano. Entièrement dédié à l’après-ski, le spa Sothys fait de son soin signature ‘Le Strato’ la formule idéale. Energétique et relaxante. Les gestes fluides et fermes profitent d’une huile tonifiante à base d’huiles essentielles de cyprès, fucus, romarin et reine des prés… Réconfort absolu.

Le Restaurant Baumanière 1850

Et un havre de luxe ne peut être complet sans un lieu dédié à la gastronomie. Au Strato, c’est Thomas Prod’Homme, parrainé par Jean-André Charial (Chef du célèbre restaurant provençal L’Oustau de Baumanière, deux étoiles au Michelin) qui se charge de la poésie culinaire.

« Ma cuisine est sincère, gourmande, et pure. » Il est vrai que la gastronomie par Thomas Prod’Homme, une étoile au Michelin, vise à mettre au goût du jour des saveurs simples, et drôlement efficaces. Pommes de terre José cultivées à La Pierre en Isère, la truffe noire, le safran des Bauges, le beurre fermier de la ferme de St Ours…

Avec une once d’influence montagnarde, Thomas Prod’Homme fait de la cuisine de la Méditerranée une expérience follement hétéroclite ! Un chic en bouche complété par la dégustation dans le salon en chêne massif, couvert de tissus feutrés. Le luxe au Strato est une affaire de plaisirs discrets.

L’Annapurna, Courchevel Et L’Harmonie

Un cinq étoiles toute en harmonie, fondé à l’aube des années 70 par un couple, Christiane et André Pinturault… L’Annapurna, l’un des premiers hôtels luxe de Courchevel, fait office de référence.

Le Luxe A Courchevel? Le Pionnier L’Annapurna

C’est au début des années 60 que Christiane et André Pinturault découvrent Courchevel — la station est alors un aimant pour les passionnés de ski et de montagne. Et comme beaucoup d’entres eux, Christiane et André Pinturault sentent tout le potentiel de cette station, déjà en quête du damage parfait. C’est ici qu’ils bâtiront leur second établissement.

Le premier hôtel de luxe ‘nouvelle génération’ est nommé l’Annapurna — inauguré pour Noël 1974, il n’est qu’au début de sa légende. Car très vite, l’affaire familiale attire nombre de clients, satisfaits de découvrir un lieu enchanteur, toujours en phase avec son temps.

Déjà, en 1980, lorsque Christiane et André Pinturault lèguent la direction de  l’Annapurna à leur fils, Claude Pinturault, les premiers changements ont lieu avec la créations des premières suites de l’hôtel. Quelques trente-ans plus tard, en 2008, une nouvelle série de transformations viendra définitivement ancrer l’Annapurna dans son époque. L’ensemble des chambres ainsi rénové dans un style contemporain, l’hôtel peut se targuer d’un style remarquable car singulier.

Bois, pierre et verre se mêlent ainsi pour gagner en panache; la piscine, extérieure ou intérieure, brille d’un aspect aussi apaisant que rêveur. Et de rêve infini il est aussi question dans la vision gastronomique proposée par le restaurant de l’Annapurna.

Le Restaurant Altitude 1900

Le Chef Lionel Blondin a su lier une cuisine charmante et savoureuse au raffinement de l’hôtel. Une alliance de produits locaux et de saveurs exotiques qui, le long de la piste du Pralong, vient piquer la quiétude environnante.

Sous les rayons de soleil, la cuisine du Chef Lionel Blondin, servie en terrasse, prend une nouvelle dimensions tant les couleurs et les saveurs se font un peu plus chatoyantes sous cette lumière. De quoi justifier les étoiles, dans les yeux et celles de l’Annapurna.

Mais ses 5 étoiles au compteur, l’Annapurna les doit aussi aux soins exquis de son spa.

Le 32 Montorgueil, Spa Et Harmonie

C’est à Nuxe que l’Annapurna a confié ses soins. Et le plus iconique d’entre eux, le 32 Montorgueil, vise à être le soin anti-âge global. En sublimant la peau, subtilement, il met au diapason les cellules à travers les vibrations rassurantes d’un bol de cristal chantant, et les techniques de respiration tirées de la sophrologie.

Le résultat? Une chorégraphie aux gestuelles fluides qui vient détendre la peau. Mieux, le protocole étant un soin sur mesure, on parie que l’effet s’adapte à tous les besoins. D’ailleurs, les autres soins et massages, pour hommes et femmes, ne laissent nullement place au doute… Une évasion sensorielle exceptionnelle, à découvrir ici.