Rolex Met sa Oyster au Vert pour la Première Ryder Cup Française 

le_temoignage_rolex_thomas_bjorn_ryder_cup_2014_srolex_chris_turvey.jpg

Du mardi 25 au dimanche 30 septembre prochain, une ambiance survoltée habitera les murs du Golf National, à Saint-Quentin-en-Yvelines. C’est que, pour la première fois, la Ryder Cup débarque en France. Avec elle, les 24 meilleurs golfeurs au monde ! Tenue depuis 1927, la Ryder Cup voit cette fois encore s’affronter une équipe américaine et une équipe européenne… D’un côté l’Espagnol Jon Rahm, le Britannique Paul Casey et le Danois Thorbjørn Olesen ; de l’autre Brooks Koepka, Jordan Spieth, Justin Thomas et le champion absolu Tiger Woods ! Et l’évènement est tel que c’est une maison d’autant plus prestigieuse qui vient soutenir la rencontre…

 

Rolex, maison horlogère engagée dans le golf depuis plus d’un demi-siècle, est une nouvelle fois le partenaire de l’équipe européenne. Mais l’occasion est de taille — la France accueillant pour la première fois la compétition, Rolex a choisi de lui dédier une exposition exceptionnelle au cœur de la boutique Dubail des Champs-Élysées ! Mieux, les visiteurs de la Ryder Cup pourront également faire graver leur montre Rolex par un maître-horloger d’ici la finale qui se tiendra le 30 septembre. Qui de l’Europe ou des États-Unis remportera le trophée ? Thomas Bjørn, sélectionneur de l’équipe européenne, trouve les mots justes : « Quelle que soit l’issue de la Ryder Cup, mon but est que les douze joueurs quittent la compétition avec le sentiment d’avoir vécu une belle expérience. »

La Montre Octo de Bulgari, une Précision Absolue

octo_bvlgari.jpeg

On retrouve les premières traces de la montre Octo dans les archives de la maison Bulgari datées de 1975 — les héritiers réfléchissaient alors à une montre d’homme puissante mais élégante. Et c’est bien plus tard, en 2004, que Bulgari arrête sa décision sur une montre un brin spéciale. Entrant ainsi en collaboration avec le designer horloger Gérald Genta, l’illustre joaillier italien pense une première version de la montre Octo. Forme octogonale et lunette ronde, la pièce distille une association inédite oscillant entre principe esthétique de la Rome antique et puissance contemporaine. «  L’objectif était d’amener dans ce produit des éléments tirés de Rome, de son histoire et de son architecture, mais dans une approche horlogère résolument contemporaine. L’Octo a ainsi trouvé son inspiration dans les arches de la Maxence, située au coeur du Forum romain, un édifice considéré comme une merveille d’ingénierie de l’époque » Fabrizio Buonamassa Stigliani, Directeur Centre de design horloger de la maison. 

 

« Chez Bulgari nous aimons jouer avec la géométrie, avec des formes pures. » Fabrizio Buonamassa Stigliani. La Basilique de Maxence à Rome, datant de 310 après JC, inspire donc au garde-temps des lignes octogonales… Mieux, son boîtier à huit pans et plusieurs niveaux capture en fait toute la géométrie et le génie italien d’un Leonard De Vinci. L’artiste, fasciné par l’harmonie et l’architecture des formes, semble ici prêter à Bulgari toute son avancée. Dans la montre Octo se niche aussi une géométrie parfaite —  la géométrie d’un cercle dans un carré ! 2012, la maison est fin prête à commercialiser sa toute première montre Octo… 

 

Disponible en acier ou en or rose, l’Octo devient l’appendice éminemment raffiné de l’homme Bulgari. Un homme à la personnalité forte qui partage un goût appuyé pour la perfection. Les codes du design italien ainsi associés au savoir-faire horloger Suisse — l’emblématique Octo ne cesse de repousser les limites du genre. Au milieu de ce jeu de lignes exactes, une laque noire aspire littéralement le regard. Le design très marqué de la montre Octo ne retire pourtant rien à sa souplesse —  41 mm de côté et 13 mm d’épaisseur pour les Velocissimo, la montre devient l’extra-plate la plus fine du marché dans sa version Octo Finissimo. Une apparence profonde et une intensité inédite achèvent ainsi d’en faire le garde-temps des hommes d’une nouvelle époque ! 

 

La Montre Octo de Bulgari, Quelques Dates Clés

2018 : Bulgari lance le pendant féminin de la Montre Octo, la Lucea.

2018 : La chaîne Youtube de la maison publie une vidéo publicitaire pour la nouvelle Octo Finissimo

2017 : La chaîne Youtube de la maison publie une vidéo publicitaire sur la trilogie Octo Finissimo.

2017 : Bulgari lance la montre Bulgari Octo Roma, différente des autres de par son bracelet en cuir.

2016 : La Maison introduit la ligne Ultranero au sein de la collection dont l’Octo Ultranero Finissimo Skeleton.

2016 : La Maison établit un nouveau record du monde avec son Octo Finissimo Répétition Minutes dont le mouvement affiche une épaisseur de seulement 3,12 mm. 

2015 : Adrien Brody porte la montre Octo Finissimo lors de la soirée Bulgari et Save the Children Stop.Think.Give à Beverly Hills le 17 février.

2014 : Pour les 100 ans de Maserati et les 130 ans de la maison, Bulgari s’associe à la marque de voiture et réalise la Bulgari Octo Maserati.

2014 : Bulgari créé une version chronographe de la collection, soit une Octo Velocissimo dotée du calibre BVL 328 basé sur un El Primero de Zenith.

2014 : La Maison présente une Octo Finissimo Tourbillon.

2014 : À peine deux ans après le lancement de la nouvelle Octo, la Maison introduit un modèle extra-plat, l’Octo Finissimo. 

2013 : Lors des Baseworld, Bulgari dévoile sur son stand une troisième version de l’Octo, cette fois en acier montée sur un bracelet acier.

2012 : La maison effectue une collaboration avec le groupe Maserati et réalise la première montre Octo Maserati.

2012 : La maison lance sa première montre Octo, disponible en acier ou en or rose.

2010 : On découvre pour la première fois le logo de Bulgari sur le cadran de l’Octo.

2004 : Bulgari entre en collaboration avec la manufacture Gérald Genta et les deux entreprises réalisent ensemble une première version de la montre Octo

1975 : Les créateurs Bulgari réalisent les premières esquisses de la montre Octo.

 

Quand Hublot Rend Hommage à Capri

cf_capri_110.jpg

Il y a un an, la maison Hublot inaugurait sa première boutique sur la merveilleuse île de Capri — située sur l’axe central de l’île, la boutique accueille cette fois une montre spécialement pensée en l’honneur de ses ravissants îlots rocheux Faraglioni !  La nouvelle Classic Fusion Aerofusion Chronograph Capri se présente ainsi dans un cadran squelette d’un bleu renversant; un bleu inspiré du mythique site naturel ‘La Grotte Bleue’. De cette caverne où la mer prend une teinte électrique, l’horloger Suisse est parvenu à capter tout l’éclat d’une nuance éminemment chic autour de 45 mm de diamètre ! 

Mais le véritable hommage à Capri vient se nicher sur le fond de la boîte. Les Faraglioni di Capri, fameuses roches que chacun garde en mémoire, viennent ici se graver dans un geste frais et raffiné. Au coeur de la Classic Fusion Aerofusion Chronograph Capri, c’est le mouvement à remontage automatique HUB1155 qui assure ses 42 heures de réserve de marche… Taillé dans une céramique polie et satinée, le garde-temps est aussi sublimé par un bracelet en caoutchouc blanc à rayures… Une nuance turquoise hypnotisante qui habille n’importe quel poignet de la grâce des eaux du Golfe de Naples !

La Nouvelle Speedmaster ‘Speedy Tuesday’ d’Omega

311.12.42.30.01.001_nato_pubspeedmaster_ultraman_omega_speedytuesday_1.jpeg

Lorsque la plus iconique des montres Omega se met aux couleurs d’une icône de la culture populaire, cela ne pouvait donner naissance qu’à cette pièce éminemment désirable. La nouvelle Speedmaster ‘Speedy Tuesday’ distille ainsi un style science-fi empreint de références Japonaises des années 70. Oui, le héros Ultraman est au Japon ce que James Bond est à l’Angleterre — mais ici, la figure incarne avec un détachement quasi-kitsch l’histoire spatiale de l’humanité! 

Imaginé par Tsuburaya Productions, Ultraman est en réalité l’un des plus fameux exemples du genre ‘kaiju’ ou ‘monstre géant’. Alors, lorsque cet univers un brin déjanté rencontre la technique, le savoir-faire et l’esthétique très iconique de la Moonwatch Omega de 1967, le résultat est captivant. Il y a d’abord l’orange fou qui teinte l’aiguille des secondes; assorti aux costumes de la patrouille scientifique anti-monstres de la série. Viennent ensuite des compteurs Speedmaster classiques, ici clairement taquins! La nouvelle ‘Speedy Tuesday’ réserve en effet quelques surprises…

Référence appuyée à l’univers d’Ultraman — qui ne peut rester en mode super-héros plus de trois minutes — les trois premières minutes du compteur à 3 heures sont rehaussées par cette même couleur orange. Mieux, un accessoire fourni avec l’objet permet de révéler l’ombre du visage d’Ultraman sur le compteur des secondes à 9 heures! Enfin, vient se graver le sceau Omega vintage sur un cadran de 42 mm… De cette pièce d’exception, Omega a ainsi choisi de diffuser 2012 exemplaires — 2012 pièces de collection qui se sont vendus en 01h53 et 17 secondes (!!)

 

La Portugieser d’IWC

1636651.jpeg.transform.buying-options_watch_1000.jpeg

1868. Lorsque l’Américain Florentine Ariosto Jones fonde en Suisse la maison IWC, il est loin de se douter de l’impact considérable qu’elle aura sur le monde de l’horlogerie. En combinant les talents exceptionnels des artisans Suisses avec les technologies d’ingénierie modernes de son pays, IWC est en mesure de livrer des pièces aussi esthétiques qu’extrêmement précises. Preuve s’il en fallait une, la Portugieser, l’icône même de la maison. 

C’est au tournant des années 1930 que deux négociants Portugais approchent la maison — leur but, faire réaliser une montre bracelet aussi précise qu’un chronomètre de marine! A une époque où les garde-temps sont petits et peu puissants, IWC doit innover. Seule possibilité, utiliser un calibre de montres de poche 74 et 98. Dès lors, la Portugieser doit adopter un boîtier surdimensionné — des dimensions imposantes équilibrées par un jeu d’aiguilles feuilles élancées. Dès lors, le design devient la signature iconographique Portugieser! 

En interne, on la baptise Schaffhausen. La pièce est produite en 1939, imposant dans le même temps le goût d’une nouvelle époque pour les montres à grand boîtier. Jusque dans les années 1990, la Portugaise ne répond à aucun impératif commercial. Produite ça et là, son déclin s’opère sans agiter grand monde. Mais voilà qu’un jour que Kurt Klaus, meilleur horloger de la région, fait visiter les ateliers d’IWC basés à Schaffhausen, il remarque que le client porte au poignet une Portugaise 325. Il n’en faut pas plus pour charmer l’intéressé — une collection est alors développée autour du modèle original. En 1993, l’occasion du 125e anniversaire de la maison relance l’icône sur le marché. Sa minuterie chemin de fer, son esthétique et sa taille  marquent profondément les esprits — cette fois, le succès est extraordinaire. Désormais incontournable, la Portugieser entrent au panthéon des icônes horlogères. 

La Metris de MeisterSinger Pensée Pour L’Homme Urbain

meistersinger_metris_4.jpg

Fondée en 2001, la maison MeisterSinger est rapidement passée maître dans la confection de montres à mono-aiguille. Distinctifs et hautement performants, les garde-temps signés de l’horloger Allemand lèguent aux élégants une certaine attitude, sans trop en faire! Cette année au Baselworld, la maison a livré un nouveau modèle spécifiquement pensé pour l’homme urbain — un homme multiple qui passe, sans se formaliser, des mondanités aux activités un brin plus athlétiques. 

La Metris s’adresse donc à ces élégants en quête d’une complice de tout temps; une montre capable de l’accompagner tout au long de ses journées. Avec sa carrure dynamique et ses flancs incurvés non dépourvus de sensualité, la Metris propose un boîtier en acier de 38mm de diamètre. Grâce à son caractère robuste, le garde-temps est antichoc; mieux, étanche jusqu’à 200 mètres de profondeur, il s’habille d’un bracelet tissu aux effluves 70’s, aussi chic que résistant à l’eau! 

De jour comme de nuit, la Metris accompagne ainsi l’élégant contemporain de façon à lui laisser la pleine appréciation du temps présent! Sans se poser de question, le voici libre de porter au poignet une montre de style, mais une montre audacieusement compétente. Touche finale pareil à un gage du style MeisterSinger, le cadran est découpé en 144 segments de 5 minutes — une façon d’être à l’heure, sans pour autant se laisser dominer par les obligations. Une icône à acquérir auprès des horlogers-bijoutiers dans un coloris bleu, ivoire, opalin ou noir. 

 

La Lunascope de MeisterSinger, la Poésie au Poignet

image004.jpg

Nouveauté introduite un peu plus tôt cette année au Baselworld, la Lunascope renoue avec la tradition des anciennes horloges. Rythmé par une seule et longue aiguille, le garde-temps s’éprend ainsi de l’affichage des cadrans solaires antiques — mais la MeisterSinger Lunascope est de loin la plus exacte! La prestigieuse maison Allemande a en effet développé une complication horlogère, certes poétique, mais hautement efficace. Car, si la Lunascope reprend en toile de fond une découpe astronomique, le mouvement qui l’habite a, lui, toutes les caractéristiques de notre temps. 

Spécifiquement pensé pour la MeisterSinger Lunascope, le mouvement automatique Suisse (ETA 2836) apporte à la montre une précision sans égale. Dénommé « lune astronomique » il permet en réalité à la nouvelle Lunascope de réduire l’écart entre le mécanisme et le véritable cycle lunaire d’un seul jour, en 122 ans! Une petite révolution donc qui vient remettre en question la pratique consistant à arrondir la lunaison à 29,5 jours. La Lune prend 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.9 secondes pour contourner la Terre — et c’est avec cette même exactitude que la Lunascope en représente ses différentes phases! 

Une poésie au poignet qui distille, sur le cadran, les phases de Lune à travers un affichage à la découpe dynamique, distingué par sa taille particulièrement agréable. La visibilité est ainsi parfaite jusque dans les moindres détails. Un garde-temps éminemment réaliste qui, sur un fond bleu nuit piqué d’étoiles, dévoile la course de l’astre lunaire. 

 

La Nouvelle Montre Portugieser Yacht Club Chronographe d’IWC

iw390503-new-.jpg

Fort d’un savoir-faire datant de 1868, l’horlogerie Suisse IWC Schaffhausen complète aujourd’hui sa collection de montres éminemment chic! Avec la Portugieser Yacht Club Chronographe, la maison pense aux virées estivales… Dans le cadre de ses ‘Summer Editions’, IWC édite donc une variante de l’iconique Portugieser Yacht Club — cette fois, c’est avec un cadran d’un bleu hypnotisant que ce chronographe sportif laisse admirer sa vie mécanique intérieure. 

Plus besoin d’hésiter avant de plonger dans le grand bleu, le boîtier étanche en acier inoxydable laisse hors d’atteinte son calibre manufacture 89361 avec fonction flyback. Les compteurs blancs, les aiguilles rhodiées et l’aiguille des secondes rouge du dit-chronographe distillent tout du style chic. Mieux, une collection spéciale de bracelets en textile bleu et ivoire signe un style détaché mais raffiné. Peut-on rêver à meilleur compagnon pour les prochaines croisières à la voile que cette nouvelle Portugieser Yacht Club? 

Le Nouveau Garde-Temps Longines pour le Paris Eiffel Jumping

lpej2018_-_affiche_blanche_web.jpg

De Longines, l’on reconnait un savoir-faire ancré dans la performance – une longue expérience de chronométreur de championnats mondiaux… Longines et le sport, c’est aussi une histoire d’élégance ; des liens durables entre une maison horlogère basée à Saint-Imier, en Suisse, depuis 1832, et des évènements internationaux de plus en plus courus. Cette année, à l’occasion du cinquième anniversaire du Paris Eiffel Jumping, Longines complète sa désormais fameuse ligne Master Collection avec un nouveau garde-temps – une montre en acier arborant un cadran bleu soleil, orné d’index diamants, accordé à son bracelet bleu en alligator…

Il faut dire que le Paris Eiffel Jumping est à la hauteur du mantra Longines. Si l »Elégance est une Attitude’, le Paris Eiffel Jumping y concourt absolument. Pour la cinquième année consécutive, les Longines Paris Eiffel Jumping renouent en effet avec la nature équestre du Champs de Mars. A la Belle Epoque, de fantastiques courses de chevaux étaient ici organisées pour distraire les Parisiens et l’élite internationale.

En 2018, cet événement rassemblera, du 5 au 7 Juillet prochain, les meilleurs cavaliers au monde. La maison Longines, son chronométreur officiel, édite donc sa montre officielle dans une version féminine dans l’air du temps. Un modèle faisant la part belle au cadran coloré qui, au poignet de l’ambassadrice éminemment élégante Aishwarya Rai Bachchan, distille tout de la signature sophistiquée et raffinée de Longines. Un classique en devenir !

Le Logo Heuer, singularité de l’horlogerie Suisse

31.jpg

C’est souvent une autre manufacture qui est associée à la conquête spatiale. Pourtant lorsqu’en 1962, le président Américain John F. Kennedy détaille son projet d’envoyer un homme sur la Lune, il précise que la Nasa doit d’abord réaliser, avec succès, la mise en orbite d’un homme – cet homme c’est John Glenn et, à son poignet, par-dessus sa combinaison, il porte une montre Heuer référence 2915A. Depuis plus de 150 ans, la manufacture TAG Heuer accompagne ainsi les hauts-faits de l’humanité en portant les conventions mécaniques vers des niveaux de précision et de performance inédits. Emblème absolu de ces prouesses : le Logo TAG Heuer en certifie la philosophie – ne pas céder aux compromis, ne pas craquer sous la pression.

Fondée par Edouard Heuer en 1860, la manufacture est intégrée au groupe TAG en 1985 ; dès lors, il fallait à TAG Heuer un nouveau logo faisant référence à son passé historique et à son approche inventive de l’horlogerie. Son inspiration est assez simple :l’expression « TAG », Technique d’Avant Garde, est ajoutée à la signature d’origine imaginée par Edouard Heuer – une version angulaire de son nom de famille. En liant ainsi tradition et destin futur, le logo de la manufacture en souligne les meilleures caractéristiques. Il existe ainsi deux variantes du logo – l’une, simplifiée, se présente comme une forme de bouclier angulaire à cinq côtés, avec sommet plat et fond pointu. Une version qui plait de par sa précision et sa netteté, au point d’apparaître sur nombre de voitures de course, des avions, et des fusées. Le second logo est un brin plus complexe en ce qu’il introduit la devise de la maison – ‘Swiss Avant-Garde Since 1860’.

Ces deux signatures viennent ainsi indifféremment estampiller la qualité et la précision des produits TAG Heuer. Mais le logo est aussi une griffe, puisque TAG Heuer a depuis toujours utilisé une teinte plus colorée que d’autres fabricants de montres Suisses, à commencer par Rolex. Le premier logo Heuer était de couleur orange-rouge avec des inscriptions blanches dessus. Une fois combiné avec le logo vert TAG, il est devenu encore plus coloré et, de fait, bien plus percutant. Il n’en fallait pas moins pour capturer l’essence de l’une des plus célèbres légendes de l’horlogerie moderne.