Burberry Automne-Hiver 2016 : Le Trench Est Mort – Vive Le Trench !

Ce fut l’atelier d’artisan Makers House à Soho que Christopher Bailey choisis pour y tenir le défilé Burberry Automne Hiver 2016. Fidèle à son patrimoine, Burberry s’est inspiré du roman Orlando de Virginia Woolf, pour plonger ses invités dans une autre époque. Faire entrer la maison dans le see-now-buy-now est un fait, mais l’occasion fut aussi choisie pour renouer avec les pièces les plus iconiques du vestiaires Burberry – et notamment le Trench trempé dans un beige army, celui que l’on ne rêvait plus de trouver.

Épaules tombantes un brin aristocrate encanaillé, la silhouette du Trench version 2016 joue clairement sur l’ambiguïté du masculin-féminin. Cette ambiguïté travaillait par celle qui mit le Trench au pas de la mode – Marlene Dietricht. Elle qui, toujours a joué avec les styles par-delà le genre, adopte le pantalon la première, et popularise aussi le Trench-coat… Tempérant la féminité avec détachements, la pièce demi-couture présente aujourd’hui l’apothéose de sa métamorphose.

En retrouvant cette coupe large et décintrée, la pièce apparaît actualisée, sans col – plus cool, tout simplement. Avec un front croisé, la mythique doublure de tartan est loin de l’ennui ; au contraire, ce retour aux sources du Trench avec son beige militaire ravi ! Défilant dans un building du quartier plus de Soho, celui là même qui autrefois abritait Foyles, la meilleure librairie d’occasion de Londres, fait dire à Christopher Bailey : « Ce lieu reflète la collection. Les bâtiments restent, mais leurs habitants changent ». Tout comme le Trench finalement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *