Le Parfum Angel Par Mugler, L’Icône Irrésistible

Thierry Mugler voulait «  un parfum qui pourrait avoir une résonance commune à tout le monde, quelque chose proche de la tendresse et de l’enfance.  » L’icône Angel est ainsi née, non sans péripéties.

C’est l’histoire d’un parfum aussi connu qu’apprécié. Aussi gourmand que sexuel. Cette senteur n’est autre que celle imaginée par Thierry Mugler, couturier ô combien avant-gardiste; puisant dans le futurisme une grammaire folle mais désirable ! Dans les années 1990, alors au sommet de son art, le designer entreprend de créer un parfum comme nul autre mais, un parfum qui résonnerait en chacun comme une odeur si familière qu’elle en devient insaisissable.

L’idée est là. Seulement, peu de talents de l’industrie de la parfumerie ont l’audace des créations de génie. C’est l’impulsion par le nez Olivier Cresp que ce projet aboutit; il raconte: « J’ai passé deux heures à discuter avec Thierry Mugler. Il m’a parlé des goûters qu’il prenait chez sa grand-mère, des madeleines qu’il trempait dans son chocolat, puis des fêtes foraines et des barbes à papa. »

Plus de 600 essais furent nécessaires à Olivier Cresp avant d’aboutir à cette fragrance ! En tête, kiwi, cassis et mandarine — vif et pétillant. En notes de coeur, les fruits de la passion. Puis viennent les notes de fond: patchouli, caramel, cacao, héliotrope, miel et vanille — le côté suave de l’icône. Oui, Angel de Thierry Mugler est bien une icône de la parfumerie. Aussi vendu que le N°5 de Chanel ou le J’adore de Dior, Angel a cela de différent qu’il reste en tête à la manière d’une gourmandise. Douce et sensuelle.

Pour capturer ce jus volontairement charnel, Thierry Mugler veut un écrin à la hauteur de sa mode. Un flacon futuriste qui reprend l’un des grigris du designer — l’étoile. Mais celle-ci est bleue, et plate. Or, là encore, aucun verrier n’est prêt à fabriquer une telle bouteille. Seules les verreries Brosse acceptent de relever le défi. Deux ans de recherches parvinrent à mettre au monde un flacon comme un fétiche — un objet original et hypnotisant. A la hauteur du jus Angel. Irrésistible et voluptueux, le parfum Angel de Mugler jouit d’une aura franchement désirable… Incarnée par Jerry Hall, Eva Mendes ou plus récemment par Georgia May Jagger.

Les Baskets Hogan, Les Pionnières Flashent Pour Noël

Les iconiques Hogan troquent leur discrétion habituelle pour une version très pimpante.

On connait les iconiques H de la maison Hogan pour avoir été les premières baskets luxe pensées pour la vie en ville. En 1986, la maison du groupe Tod’s, innove en effet autour d’une paire de baskets sobre mais exquise — un savant mélange entre le raffinement Italien et la praticité indispensable à la vie urbaine.

Depuis quelques saisons, les baskets de la maison Hogan s’acclimatent du style et de l’audace de l’époque. Inspirée de l’univers du cricket, l’icône penche tour à tour côté paillettes, galactique ou funky, mais conserve toujours ses huit œillets métalliques, et sa semelle contrastante.

Pour cette fin d’année, voici donc les icônes d’Hogan pimpantes et chatoyantes — en parfait écho avec l’esthétique mirifique de Noël. En boutique? Deux paires pour femme baptisées Maxi.I.Active et deux pour homme… Les premières répondent au nom d’Active One. En noir et gold. Les secondes reprennent les désormais populaire H365, mais cette fois en noir avec contrefort gold. Une vision glamour et festif du fonctionnel, à mettre aux pieds les plus chic de l’année !

Prada Et Adidas, La Convergence Des Icônes

Quand Prada et Adidas s’associent autour d’une collection capsule inédite, c’est pour mieux revisiter deux de leurs icônes…

Le sac Bowling de Prada. La Superstar d’Adidas. La collection capsule des deux maisons les plus innovantes de ces dernières décennies promet de ravir nombre d’afficiondos. Il faut dire que le concept a de quoi plaire — ce ne sont pas deux pièces séparées, mais bel et bien pensées et vendues ensemble. Concrètement?

Le sac Bowling de Prada et la Superstar d’Adidas ne pourront être achetés séparément — le pack constitue ainsi une édition limitée et numérotée, de 700 pièces seulement. Ici, le nom de Prada vient donc se griffer sur la légendaire Superstar d’Adidas; le mythique sac Bowling des années 2000, lui, se décline en blanc cassé… La teinte phare des Superstar !

Ne reste qu’à attendre le 4 décembre pour tenter d’acquérir le résultat d’une collaboration inédite et très attendue. Quand la maison la plus avant-garde de l’élégance rencontre la marque qui a su dérider la silhouette du quotidien… Il y a de quoi susciter le désir !

Le Sac Bowling de Prada, Le Retour d’Une Icône

Le retour en grâce d’une pièce clé du vestiaire ‘Sincère Chic’ de Prada — vue pour la première fois en 1999.

L’anticonformisme de Miuccia Prada a souvent donné lieu aux pièces les plus désirables de la mode des ces trente dernières années. Après le retour du Pocono, la maison Italienne a surpris le monde de la mode lors de son défilé Croisière 2020, avec son dernier remake en date — l’iconique sac Bowling.

Septembre 1999, Prada est la figure de proue d’un nouveau vocabulaire luxe: la jolie laide, une silhouette toute faite de mélanges décomplexés et franchement désirables, trouve son point d’orgue avec la collection du Printemps/Eté 2000. Baptisée ‘Sincere Chic’, le défilé fait la part belle aux codes depuis devenus iconiques de Prada. En vedette, un sac aussi inattendu que bien galbé — le sac Bowling.

C’est un hit, instantané. Les magasins Prada doivent mettre en place des listes d’attente, tant la demande pour le sac Bowling est forte . Réédité cette année pour sa vingtième année, le it-bag a aussi été repensé.
En color block dans sa version la plus pop, le sac Bowling a toutefois conservé ce cuir à l’aspect soyeux, véritable savoir-faire de la maison Prada. Une nouvelle vision de l’icône, raffinée et extrêmement cool !

Tod’s, Le Gommino Imperturbable

Une icône de mode se jauge à l’aune de sa capacité à épouser l’air du temps — le Gommino de Tod’s tient définitivement de cela!

En octobre dernier, la maison Italienne Tod’s annonçait la nomination de son nouveau directeur artistique — Walter Chiapponi ! A son propos, Diego Della Valle, président du groupe Tod’s, annonçait: « Walter Chiapponi est un designer italien talentueux qui est capable de combiner l’art de vivre Italien propre à Tod’s avec une touche de modernité, sans perdre de vue la qualité et le savoir-faire qui représentent l’ADN de la marque. » Et la pièce qui incarne toute la force tranquille de la mode à l’Italienne, c’est bien évidemment le Gommino.

La pièce phare de la maison tient, selon les mots du même Diego Della Valle, « comme un gant pour le pied. » Inspiré des souliers anti-dérapants, notamment très appréciés des coureurs automobiles, le Gommino a depuis conquis le monde avec ses 133 picots en caoutchouc ! Symbole de l’élégance à l’Italienne, le Gommino de Tod’s est aussi le fruit d’un pur savoir-faire. Exclusivement fabriqué dans les ateliers de Brancadoro, à quelques kilomètres de Milan, il est conçut dans une seule et même pièce de cuir. Cousu main puis doublé de la fameuse semelle de caoutchouc dotée des 133 picots iconiques, le Gommino se prête ainsi à toutes les visions créatives.

D’Alessandra Facchinetti à Alber Elbaz en passant par le nouveau directeur de la création, Walter Chiapponi, le Gommino se pare des plus belles matières, en distillant ce raffinement imperturbable propre aux Italiens. Il fut ainsi tour à tour espiègle dans les tons acidulés, serein et noble dans les cuirs les plus sophistiqués, collector dans une version en collaboration avec Ferrari… Depuis 1978, la pièce signature du patrimoine artisanal de Tod’s est l’idéal élégant, chic et créatif ! Pour hommes et pour femmes. Revu et corrigé dans une version chunky pour l’hiver 2020, il embrassera un aspect bestiaire (léopard, zèbre…) pour la femme du Printemps/Eté 2020. En attendant, la nouvelle boutique Milanaise récemment inaugurée sur la célèbre Via Montenapoleone offre une nouvelle expérience shopping. Baptisée Tod’s Studios, elle rassemble les pièces de la saison, certes, mais aussi un atelier de personnalisation et des expositions. Une façon de saisir un peu mieux l’impact du Gommino sur la culture Italienne !

Le Bleu Tiffany, Couleur de l’Amour

Alors que LVMH vient d’acquérir la mythique maison Tiffany’s pour 14,7 milliard d’euros, retour sur la couleur lapsus évocatrice de la galaxie: le bleu Tiffany’s, ou la teinte adorée.

Depuis sa fondation en 1845, Tiffany & Co. a défini les canons de l’élégance, célébré les plus belles romances, scellé les amours les plus sincères au gré d’atours éminemment sophistiqués. Et c’est au cœur d’une boîte d’un bleu devenu mythique que viennent se nicher ces bijoux hautement désirables. Partout dans le monde, la boîte bleue Tiffany est devenue une référence – un signe qui fait, littéralement, chavirer le cœur. « Je crois qu’il y avait d’abord la volonté de symboliser cette idée d’optimisme, d’énergie et de l’amour new-yorkais. Il a été prouvé d’ailleurs, par des études scientifiques et tout à fait sérieuses, que quand vous exposiez des femmes et des hommes à cette boîte bleue, le cœur battait plus vite de 20%. Ce qui est stupéfiant ! » soulignait l’ancien directeur général de la maison, Frédéric Cumenal, en 2014.

Sélectionnée par le fondateur Charles Lewis Tiffany pour la couverture du tout premier Blue Book – l’exquise collection de bijoux artisanaux de la maison – la couleur s’est ainsi mue en signe universel de luxe et de volupté… Une teinte qui évoque l’évasion, le calme et la fraîcheur du milieu aquatique ; le bleu Tiffany est bien tout cela à la fois. En 1906 déjà, le New York Sun rapportait : « Tiffany possède, dans son magasin, une chose qu’il refusera de vous vendre, qu’importe la somme d’argent que vous pourrez lui proposer. Cette chose, et il insistera pour vous l’offrir, est une de ses boîtes. »

Aujourd’hui encore, la simple vue d’une de ces boîtes éveillent en tout un chacun l’émotion d’un grand cadeau. A travers ce bleu éminemment compliqué à obtenir, Tiffany & Co. capture en réalité les rêves ambitieux d’un monde désireux de légendes. Un monde où la parure et les atours comblent de merveilles les clients avides de charme et de magie. Oui, la boîte bleue Tiffany renferme bien plus qu’un trésor – elle signe l’excellence des maîtres-artisans de la maison, en même temps que l’amour éternel de l’homme pour le beau !

Le Tiffany Blue, Quelques Dates Clés

Les années passent mais la maison Tiffany’s continue d’être porteuse de promesses et de rêves à travers son légendaire Tiffany Blue.

2018 : Pour sa campagne de printemps, la maison Tiffany’s présente le modèle Elle Fanning sortant d’un monde en noir et blanc pour plonger dans un monde couvert de bleu.

2018 : Une nouvelle montre au fond bleu, The Tiffany Micro Watch, est mise en vente. 

2018 : A l’occasion du Greenhouse Project, Marilyn Minter réalise une maison remplie de bijoux en argent Tiffany’s sur lesquels reflète la couleur bleue.

2017 : La campagne de Noël, A Tiffany Christmas, met de nouveau en avant la petite boîte bleue.

2017 : Lors de la passation présidentielle, Mélania Trump offre à Michelle Obama un produit Tiffany, reconnaissable par cette boîte bleue.

2017 : Au quatrième étage de son flagship newyorkais, Tiffany’s offre son Blue Box Cafe.

2017 : Tiffany’s édite un nouveau Blue Book.

2016 : Après édition du Blue Book annuel, un Blue Book Gala est organisé. 

2015 : Le nouveau Blue Book est remarquable de par le spectaculaire Turquoise Necklace.

2015 : La campagne de Noël Joy comes out from the Blue met en avant la boîte bleue.

2014 : La maison Tiffany & Co dépose un brevet sur la célèbre boîte bleue. 

2014 : Une nouvelle boutique Tiffany & Co aux devantures bleues ouvre sur les Champs Elysées.

2014 Valeria Garcia réalise la campagne de Noël mettant de nouveau le Blue Tiffany en valeur.

2013 : Une troisième édition du Blue Book est éditée, présente plusieurs pièces de couleur du Tiffany Blue et est l’occasion d’un Gala.

2013 : A l’occasion de sa campagne de Noël, A Very Tiffany Holiday, la maison met une nouvelle fois en valeur la boîte bleue, mais cette fois si revisitée par un ruban rouge.

2013 : Le Rockafellar Center s’éclaire en bleu pour le Blue Book Ball et une boîte bleue Tiffany géante est explosée devant.

2013 : A l’occasion de son 175ème anniversaire, la maison réalise une bague sertie d’un diamant bleu-vert de 2,51 carats.

2011 : Dans sa campagne de Noël, Blue is the color of dream, Tiffany’s met uniquement en avant sa jolie boîte bleue.

2010 : La campagne de Noël,  Have yourself a Merry little Christmas, Tiffany’s met tout particulièrement en avant sa jolie boîte bleue. 

2009 : La campagne de Noël, Give voice to your heart, valorise la célèbre boîte bleue.

2002 : Dans le film Sweet Home Alabama, Patrick Demsey fait la plus romantique des demandes en mariage à Reese Witherspoon dans une boutique Tiffany’s au milieu de boîtes bleues. 

1961 : Tiffany & Co sort un guide sur l’étiquette arborant sur sa couverture le fameux bleu.

1906 : Charles Lewis Tiffany déclare que tout produit Tiffany ne peut être vendu sans sa boîte bleue et que réciproquement toute boîte bleue Tiffany ne peut être obtenue qu’avec l’achat d’un bijou Tiffany.

1897 : Une deuxième édition du Blue Book est éditée. 

1889 : Lors de l’exposition universelle à Paris, un pavillon Tiffany paré de bleu est monté.

1845 : Un étui, un sac, une pochette vient compléter le packaging.

1845 : Charles Lewis Tiffany choisit de déposer le Blue Tiffany auprès de Pantone

1845 Une première édition du Blue Book est publiée.

1837 : Les premiers bijoux Tiffany étaient d’ores et déjà vendue dans une petite boîte bleue.

Charles Lewis Tiffany, le Setting et l’Icône Romantique

Alors que LVMH vient d’acquérir la mythique maison Tiffany’s pour 14,7 milliard d’euros, retour sur l’icône absolu du joaillier le plus populaire au monde !

L’histoire du joaillier Tiffany’s & Co s’écrit au milieu du XIXe siècle ; lorsque Charles Lewis Tiffany emprunte 1000 $ à son père pour ouvrir une petite papeterie et un magasin de fantaisie dans le centre de Manhattan. Très vite, la boutique devient le passage obligé des élégantes à la recherche d’atours un brin plus discrets. Il faut dire que la mode est alors à l’opulence victorienne et, sur les bijoux, cela se traduit par des pierres immenses montées sur des bagues encore un peu plus dimensionnées. 

L’attrait de la boutique Tiffany se niche dans l’approche différente de Charles Lewis – l’homme aime utiliser du métal pur à 92%, en même temps qu’il sillonne le monde et les expositions à la recherche des pierres les plus précieuses. Le joaillier qu’il est coupe ainsi les diamants et autres rubis selon leur brillance plutôt que le poids des carats. C’est ainsi qu’en 1867, il reçut une reconnaissance internationale en remportant le grand prix de l’artisanat d’argent à l’Exposition Universelle de Paris. Mais l’histoire du Setting, icône absolue du répertoire Tiffany’s & Co, apparaît une vingtaine d’années plus tard.

En 1886 donc, la mode des bijoux est encore et toujours celle de l’époque victorienne – lourdes décorations et gravures viennent presque étouffer l’éclat des pierres. Charles Lewis Tiffany aimerait justement changer l’équation. Ce qu’il recherche, c’est un moyen discret de laisser ses trésors briller sans faille – Charles Lewis Tiffany veut que la pierre et la seule pierre émerveille le monde ! Il imagine alors le Setting ; un anneau qui élève la pierre ; six broches qui viennent la soulever pour en maximiser le feu et l’éclat. Avec le minimum de métal possible, le fondateur de Tiffany’s & Co parvient à mettre en valeur la pierre. Mieux, le diamant ici s’élève comme s’il flottait au-dessus du métal… Le Setting est né, et sa légende ne tarde à s’ancrer dans l’imaginaire collectif.

Le Setting devient l’atour idéal pour être offert comme alliance, tant le bijou révèle et capture tout l’éclat du diamant pur. L’innovation de Charles Lewis Tiffany tient ainsi en ce qu’il parvient à concevoir une bague de fiançailles devenue le symbole absolu de l’amour et de l’engagement – une bague simple qui ne cache rien, ne laissant apparaître et briller que la nature sublime de la pierre. Et en 2016, la pièce n’a rien perdu de sa grandeur. L’occasion de son 130e anniversaire est pour Tiffany celle d’honorer toute sa pertinence. Tout au long de son histoire, le Tiffany Setting a en effet su maintenir et embellir son design original : un diamant taille brillant piqué et relevé par six griffes en platine. Rien de plus, rien de moins pour une bague érigée en figure de l’amour immuable.

Le Tiffany Setting en quelques dates clés :

Incontournable bague de fiançailles, le Tiffany Setting est devenu le témoin d’un amour éternel.

2017 : Jennifer Lawrence portait une version revisitée du classique Tiffany setting lors de l’événement Mostra à Venise.

2017 : Ophélie Guillermand pose pour la campagne “Will you ?” de Tiffany & Co avec le Tiffany Setting.

2017 : Le Tiffany Setting est au cœur d’une nouvelle campagne publicitaire, « Believe in Love« .

2016 : La campagne « I will » met en avant le savoir-faire des artisans en plein travail de montage sur le Tiffany Setting, sous la caméra du directeur artistique Keith Ehrlich.

2016 : La maison fête ses 130 ans en créant une édition limitée du Tiffany Setting disponible en 130 exemplaires et différentes déclinaisons.

2016 : Pour son mariage, Bridget Jones choisit le Tiffany Setting.

2015 : Sur le tapis rouge des Golden Globes, Amy Adams porte le Tiffany Setting.      

Printemps 2015 : Cora Emmanuel pose pour la campagne « Will you ? » de la maison avec un Tiffany Setting.

2015 : Afin de célébrer leur amour, Ashton Kutcher offre le Tiffany Setting à Mila Kunis comme bague de fiançailles.

2014 : La campagne vidéo “This is a Tiffany ring” met en avant le Tiffany Setting.

2013 : Tiffany & Co lance une collection de bijoux pour Gatsby le Magnifique qui inclut une bague de fiançailles “vintage”, considérée comme le Tiffany Setting que Carey Mulligan porte dans le film.

2013 : La bague de fiançailles de Kim Kardashian est un Tiffany Setting, qu’elle porte notamment sur le tapis rouge du “Tao Nightclub” pour son 34ème anniversaire.

2011 : Lee Pace joue le rôle du parfait fiancé et offre un magnifique Tiffany Setting à Laetitia Casta dans la nouvelle campagne de la maison.

Février 2011 : Pour le tapis rouge des Academy Awards à Hollywood, Anne Hathaway était parée d’un Tiffany setting.

2009 : Le Tiffany Setting fait son apparition dans le film Bride Wars.

2007 : Le diamant Tiffany Novo fait son apparition en hommage au diamant Tiffany Setting.

2000 : Charlotte de Sex and the City se fait offrir un Tiffany Setting par Trey dans la troisième saison.

1999 : La maison Tiffany lance une nouvelle taille de diamant sous le nom de Tucida.

1926 : Les États-Unis adoptent la norme de pureté de Tiffany (95 pourcent) en guise de norme nationale officielle applicable au platine.

1887 : Charles Lewis Tiffany achète les joyaux de la couronne de France pour réaliser ses Tiffany Setting.

1886 : Charles Lewis Tiffany créa le magnifique Tiffany Setting.

La Collection Rose Céleste De Dior, Arcanes et Art Divinatoire

La nouvelle collection éblouissante imaginée par Victoire de Castellane met en vedette l’art divinatoire, et le mysticisme de Christian Dior.

Réalisée en parfaite harmonie avec les collections de Maria Grazia Chuiri, la nouvelle collection Rose Céleste de Dior fait le pont entre la passion de Christian Dior pour l’art divinatoire… et les créations inspirées de l’actuelle directrice artistique de la maison. C’est que, Christian Dior avait pour le tarot et l’art divinatoire un attrait bien particulier. Il avait pour habitude de coudre un brin de muguet dans ses pièces couture. Dans ses mémoires, iconiques à elles seules, il notait : « Je serais bien ingrat, surtout bien inexact, si je n’inscrivais en capitales le mot ‘hasard’ au début de mon aventure. Celle-ci ayant été heureuse dans sa conclusion m’amène, par devoir de reconnaissance, à proclamer ma fidélité aux diseuses de ‘bonne aventure’. »

Il est vrai qu’à chaque moment décisif de sa vie, Christian Dior a su compter sur ces signes que le hasard de la vie mettait devant lui, pour prendre la bonne décision.  Un soir d’avril 1946, Dior hésite encore à créer une maison à son nom; réalisant ainsi un rêve d’enfant. Ce même soir donc, il croise, par trois fois, à l’angle de la rue Saint-Honoré et de la rue Saint-Florentin, un ami qui souhaite lui présenter Marcel Boussac – l’investisseur de sa maison. Cette troisième rencontre aboutit lorsque le regard de Christian Dior se pose sur une étoile à cinq branches en métal, sur le trottoir.

Cette étoile, prise pour un signe, devient une précieuse amulette pour Dior. De puissants symboles de la maison auxquels il faut ajouter la rose des vents – aujourd’hui mise au coeur d’une collection joaillière reprenant tout des arcanes propres à la maison Dior. « J’ai été inspirée par un sol à Granville, la maison des parents de Christian Dior dans laquelle il  avait grandi, c’est la rose mais sous une autre forme, la rose des vents. C’est aussi l’idée du voyage de Christian Dior qui a longtemps fait voyager ses collections à l’étranger » précise Victoire de Castellane.

Une figure géométrique à trente-deux divisions utilisée par les marins, désormais magnifiée par celle qui depuis 1998, n’a cessé de faire jaillir la poésie, le merveilleux, la fantaisie, la couleur des créations joaillières!

D’où vient la fulgurance de Victoire de Castellane? « J’ai tout appris avec Karl Lagerfeld pendant mes quatorze années passées chez Chanel. Ce fut une véritable éducation. Comment revisiter les codes d’une maison ? Comment jouer avec et les moderniser ? Avec ce côté ludique et spontané qui est très important pour moi, tout comme l’est la liberté de créer, l’envie, le plaisir de la beauté et celui d’observer ce que la nature fabrique et comment on peut la transformer. »

Aujourd’hui donc, le grigri de Monsieur se décline à l’envie dans la collection Rose Céleste — une nouvelle rencontre hautement réussie entre l’esprit franchement facétieux de Victoire De Castellane, et l’esprit de la maison ! Côté recto, les atours dévoilent une lune en nacre, constellée d’étoiles en or blanc sur un ciel d’onyx. Coté verso, un majestueux soleil fait briller ses neuf rayons en or jaune ciselé. Rose Céleste se complète de trois précieux fétiches inédits – boucles d’oreilles, bague et bracelet – réinventant ces motifs porte-bonheur. Une parure à découvrir en images, sublimée par l’égérie Cara Delevingne.

La Montre Polaris De Jaeger-LeCoultre, L’Icône Révolutionnaire

En 2018 elle célébrait ses 50 ans — l’icône Polaris fut toute à la fois une grande révolution dans l’univers de la plongée, et une nouveauté dans le quotidien des esthètes!

Si l’on parle du garde-temps le plus connu de Jaeger-LeCoultre, c’est sans conteste la Reverso qui viendrait en premier sur la table. Mais, si l’on veut aborder la question de la plus révolutionnaire des montres Jaeger-LeCoultre, c’est la Polaris qui tiendrait lieu de fil rouge. Pourquoi? Car la montre fut une véritable innovation dans l’histoire horlogère — une montre qui, pour la première fois, fit de la fonction sonnerie un signal indispensable aux plongeurs émérites!

Dans les années 1960 donc, les horlogers de Jaeger-LeCoultre se penchent sur le concept de plongée ‘Memovox’, en latin, la ‘voix de la mémoire’. L’idée? Faire de la sonnerie une fonction vitale à la plongée. Les bureaux d’étude de la maison Suisse se sont ainsi concentrés durant huit années sur la question avant d’aboutir à la montre parfaite: la Memovox Polaris de 1968 allait devenir culte. Il faut dire que ses atouts jouent en sa faveur: un boitier de 42 mm qui facilite la lecture de l’heure, un triple fond, une sonnerie plus résonnante, et une troisième couronne vraiment étanche… Que manque-t-il? Absolument rien.

Forts de leur expertise, les horlogers de Jaeger-LeCoultre allaient faire mouche — une nouvelle étape dans l’histoire des techniques, ce boîtier à triple fond a permis l’impossible. Sous l’eau, la voix de la mémoire qui rappelle aux plongeurs que le temps est venu de remonter à la surface; cette Memovox résonne comme jamais ! La diffusion optimale du son sous l’eau est donc permise par cette forme inédite de boîtier incurvé et à trous; évitant ici l’écueil d’un son étouffé par le contact de la combinaison de plongée…

Baptisée d’un nom entrant directement en résonance avec les grandes aventures des années 1960, la Polaris incarne cette course à dépasser les possibles! Découvertes océanographiques, conquête spatiale, et expéditions vers les Pôles — elle est de tous les défis ! Ainsi lorsqu’en 2018, la Memovox Polaris célèbre ses 50 ans, la maison Jaeger-LeCoultre lui dédie toute une collection.

« J’ai voulu que ce soit la montre sport-chic par excellence. Le garde-temps que l’on porte au quotidien ! Je voulais que l’on y retrouve le confort et la simplicité d’utilisation de ce que j’appelle une  » montre à vivre  » car les complications dont elle est dotée sont des complications utiles, simples et efficaces et sa fonction réveil s’avère bien pratique pour enregistrer l’heure d’un rendez-vous ! » détaille Lionel Favre, le talent qui contribua au design des nouvelles Polaris de Jaeger-LeCoultre. Le résultat?

Une nouvelle ligne à l’élégance racée et sportive, mêlant aux attributs de l’icône un caractère bien contemporain. La Polaris de Jaeger-LeCoultre présente une vision plus belle encore en acier, mais limitée à 1000 exemplaires… Le fond de son boîtier ainsi décoré reprend une gravure représentant un scaphandrier — ce même scaphandrier qui, déjà en 1968, venait orner le modèle originel. De quoi placer la Polaris au rang des pièces les plus désirables, signées de l’expertise de la vallée de Joux !

Bollinger, Le Champagne De James Bond

Entre le lancement de ‘La Grande Année 2008’, et la célébration des 40 ans de partenariat avec les films de James Bond… La fin d’année s’annonce iconique pour Bollinger!

Les champagnes raffinés et remarquables de la maison Bollinger égaient journées, fêtes et célébrations depuis 1829 ! Alors, lorsque la récolte exceptionnelle que fut celle de l’année 2008 vient enfin à être mise en bouteille, on se doute de l’impact d’une telle cuvée. La récolte 2008 donna en effet naissance à un vin d’une infinie profondeur — vin qui, avec le temps, a su atteindre une acidité digne du style Bollinger. En bouteille, cela donne ‘La Grande Année 2008’. Dix années furent nécessaires pour révéler toute la noblesse de ce millésime très singulier!

Des arômes d’agrumes, de fruits à chair, de baies et d’épices, des notes florales et minérales… Sa longueur en bouche, sa structure et sa densité sont bien les clés de dégustation de ces grands Pinots Noirs d’Aÿ et de Verzenay. La véritable colonne vertébrale du champagne Bollinger. « L’élaboration de chaque flacon de La Grande Année requiert patience et précision, et n’est possible que grâce au travail des hommes et des femmes de la Maison, dont les méthodes artisanales ont été transmises de génération en génération » précise son Chef de cave, Gilles Descôtes.

Complexe et harmonieux, ce champagne exceptionnel est à l’image du héros qui en a fait son icône — un certain James Bond. « C’est une immense fierté que celle de célébrer 40 ans de partenariat entre Bollinger et James Bond, hommage à cette amitié née en 1979 entre mon père, Christian Bizot, et le producteur de James Bond, Cubby Broccoli. Une histoire d’amitié qui repose sur le partage de nombreuses valeurs comme l’excellence et l’élégance » éclaire Etienne Bizot, PDG de Bollinger.

Et il est vrai que depuis la première apparition du champagne dans le film ‘Moonraker’, en 1979, Bollinger n’a cessé de symboliser tout le chic et l’audace associés au personnage de Bond. Alors, quoi de mieux que de ciseler deux éditions limitées pour célébrer ces 40 ans de partenariat? La première, clin d’oeil appuyé à l’univers spatial du film ‘Moonraker’, revisite la navette spatiale créée par le légendaire chef décorateur Ken Adam. Pour se faire, Bollinger a invité le designer Eric Berthès à confectionner un objet conçu en étain, plaqué de bois noble. Il renferme ainsi un seau en cristal Saint Louis ainsi qu’un magnum de Bollinger 2007… Le millésime de Bond par excellence ! Les pièces, travaillées et ajustées à la main, font de chacun des 407 objets numérotés, une œuvre unique!

La seconde édition limitée Champagne Bollinger et 007 anticipe la sortie du très attendue du 25ème opus de la série, ‘No Time To Die’. L’idée? Créer une cuvée, un millésimé 2011 dédié à l’univers de Bond. La bouteille, entièrement noire, arbore le nombre 25 formé à partir des titres des précédents films. C’est la première fois que Bollinger élabore une cuvée issue uniquement de ce cru 2011 — un cru historique, provenant exclusivement des Grands crus de Pinot Noir du village d’Aÿ ! Mieux encore, ces champagnes, aussi admirables qu’inspirés, sont déjà disponibles! De quoi célébrer Noël et la nouvelle année de façon très Bond, très James Bond!