« Une Femme Sans Parfum Est Une Femme Sans Avenir. » Coco Chanel

50acfcf474a2a.jpg

1921, après avoir initié la coupe garçonne, donné ses lettres de noblesse au Jersey, alors que son style est devenu une pierre angulaire de la mode parisienne, Miss Coco Chanel complète l’inventaire de la femme Chanel en y apposant l’ultime touche d’élégance : la fragrance.

A l’époque, Coco s’est éprise du Grand-duc Dimitri Pavlovitch, exilé à Paris. Par son entremise elle fait la connaissance d’Ernest Beaux, ancien parfumeur à la cour des tsars russes ; elle ne tarde pas à lui confier la confection de son premier parfum. Ce nez lui confectionne deux séries de senteurs : numérotées de 1 à 5 et de 20 à 24. Chanel choisit la n°5. Pour autant, Ernest Beaux ne pouvait être pleinement satisfait de sa création : l’odeur, trop pesante, restait au fond du flacon, et risquait de peser sur la peau, oubliant alors de se répandre à leur passage. Son génie le guida vers l’aldéhyde (des molécules de synthèse capturant une vague odeur d’alcool) : une fois injectée à la substance première, le parfum prend son envol. C’est cela qui apporte la touche de sophistication, cette pénétrante odeur qui surpique l’olfactive odeur de sainteté.

Si la femme était définie par son odeur, par ce qu’elle dégageait, si le parfum était l’aura de la féminité? Chanel semble avoir imaginé, à sa façon, la fragile dichotomie féminine : passion ou raison, qui doit décider? Aussi, l’aura des deux amants enferme la fragilité de l’essence féminine sous une robuste fiole aux allures de flasque dessinée par le Duc. Quand il a fallu donner un nom à la postérité, Chanel a laissé la vie décider pour elle : « je présente ma collection de robes le 5 du mois de mai, le cinquième de l’année, nous lui laisserons donc le numéro qu’il porte et ce numéro 5 lui portera bonheur ». Le mythe est construit.

Les Bottes Jumping D’Hermès

icon-icon-objects-of-desire-phare-emblematic-hermès-hermes-jumping-boots-bottes.jpg

En 1972, la Maison Hermès lance une nouvelle collection : les chaussures pour femmes. Parmi elles, un futur classique. Les jumping boots, ou plus «frenchy», les bottes cavalières. Une inspiration de l’univers équestre des origines de la maison, au temps où Thierry Hermès, dirigeait une manufacture de selles et de harnais. La touche d’élégance qui fait la différence : une fine attache Kelly, en souvenir d’un autre classique Hermès.

En ce moment et jusqu’au 19 Juillet 2012, Hermès tient une boutique éphémère, consacrée à la chaussure féminine : l’endroit idéal pour découvrir les Color, la nouvelle paire de Jumping. Revisitée par trois couleurs pop des années 60, en bleu, rose ou orange, elles vous taperont dans l’œil. Hermès a ainsi réussi son pari, donner à la sévère botte cavalière un air urbain… Et tendance ! Rendez-vous 8, rue de Sèvres pour les découvrir.

Comment Porter Le Carré Hermès ?

Icon-icon-icône-Hermès-carré-carré-Hermès-cartes-à-nouer-Grace-Kelly-1937.jpg

Oui, comment ? Après Elizabeth II, Madonna, Sharon Stone et Sarah Jessica Parker, comment assumer sur ses épaules la longue histoire de ce foulard ? Nous aurions raison d’hésiter à entrer dans le club très privé de celles (et ceux) qui ont, chacun à leur manière, arboré cette pièce si précieuse. Car précieux, le carré l’est : deux ans sont nécessaires à sa fabrication, les motifs, qu’ils viennent d’Hermès ou d’artistes invités, s’ancrent dans une histoire vieille de 75 ans. Porter le carré, ce n’est pas juste mettre un simple foulard : c’est accepter un héritage. Ce qui peut conduire à de l’adoration pour l’objet, à un respect tel qu’à la question « Comment porter le carré Hermès ? » l’on n’ose pas donner de réponse, et que l’on pense secrètement : « On ne le porte pas : on le vénère. »

Posons la fatidique question à une conseillère de vente : elle vous remettra une petite boîte orange, où figurera la calèche Hermès, avec cette inscription : « Cartes à nouer ». Ouvrez-la, vous trouverez effectivement un jeu de cartes, avec cette unique règle : « Jouez avec votre Carré Hermès », ainsi que des exemples d’utilisation. Là se trouve le salut : il est possible de s’inspirer du jeu d’Hermès, mais les exemples sont si nombreux qu’ils semblent ne dire qu’une seule chose : « Amusez-vous ! Ne prenez pas ce foulard au sérieux ! »

Et c’est peut-être ce qui lui confère, depuis 1937, son intemporalité et son éternel succès. Si, à 75 ans, le carré Hermès plaît encore, c’est qu’il a su rester jeune, c’est que porter un carré Hermès, c’est toujours innover, surprendre, à la manière de Grace Kelly qui le portait comme attelle à son bras cassé. Comment donc porter le carré Hermès ? En laissant jouer son imagination, et en oubliant qu’il a été porté auparavant.

Le Nouvel iPad

icon-icon-object-of-desir-phare-icône-emblématique-high-tech-technology-fashion-apple-ipad.jpg

Le dernier must-have n’est pas un sac. Ce n’est pas non plus une paire de chaussures. Non, ce dont les fashionistas rêvent aujourd’hui, c’est du nouvel iPad.

Cela fait longtemps que les nouvelles technologies ne sont plus réservées aux garçons : même les moins initiées considèrent l’iPad non comme un simple produit, mais comme un véritable phénomène. Exactement ce qu’a voulu Apple, le cerveau de l’histoire. C’est que l’histoire d’amour entre Apple et ses fidèles date de bien avant le premier iPad : la bonne fée des géants de la technologie a réalisé le rêve de beaucoup d’entre nous en nous donnant entre autres l’iPod, le MacBook et l’iPhone. Et beaucoup d’entre nous ne peuvent s’imaginer vivre sans !

D’ailleurs, l’attirance pour la marque à la pomme se traduit plus souvent par une obsession que par un simple béguin. Un récent documentaire de la BBC en explique les raisons. Selon des études scientifiques, les fans d’Apple émettent les mêmes ondes cérébrales à la vue de produits Apple que les fervents pratiquants à la vue d’images religieuses. Et même après la mort de celui qui restera comme un des plus grands génies créatifs des temps modernes, Apple montre une nouvelle fois sa capacité à innover avec le nouvel iPad.

A l’image de n’importe quel accessoire culte de la mode, cette nouvelle édition conserve les particularités qui avaient fait le succès des modèles précédents, et s’offre une nouvelle jeunesse avec de nouvelles fonctionnalités. Une connexion internet plus rapide pour les citadins les plus pressés, un appareil photo amélioré pour modifier vos photos sur Instragram instantanément… Le mieux de tout étant le tout nouvel écran Retina dont sont dotés tous les nouveaux iPad. L’écran de ce nouvel iPad est aussi clair que du cristal : de quoi confondre rêve et réalité ! Un monde de possibilités s’offre à vous : suivre les défilés de la Fashion Week comme si vous étiez au premier rang, inspecter sous toutes ses coutures une paire d’escarpins à se damner avant de l’acheter en ligne…

Pas de quoi s’étonner que le nouvel iPad fasse des ravages : il permet de communiquer et de s’exprimer de tant de façons différentes ! Chez vous ou chemin faisant, dans un café ou au bureau, votre iPad sera toujours là quand vous en aurez besoin. Il deviendra votre meilleur ami, ça ne sera qu’une question de temps !

Le Perfecto Balenciaga

Icon-Icon-icône-phare-emblematic-balenciaga-motorcycle-jacket.jpg

Et si Irving Schott, propriétaire de la maison Schott BROS dans les années 1930, ne fumait pas de Perfectos, quel nom aurait porté cette pièce qui, à l’origine, protégeait les motards et autres baroudeurs de la route ?

Dans les années 70, la pièce est récupérée par les rockers puis devient le fer de lance d’une génération punk à la déroute : le cuir est aussi indestructible que leurs revendications ; le perfecto devient l’expression brute et spontanée d’un espace temps loin des conventions majeures.

Trente ans après ? Les créateurs de mode conventionnels mais non moins imaginatifs s’approprient le perfecto ; Balenciaga en tête qui après la révolution de la ligne tonneau, et le raccourcissement désinvolte de la robe baby-doll, épure le perfecto pour en faire une pièce complète. Certains éléments d’origine, dont les pattes épaules, le zip croisé sur le devant, furent précieusement conservés.

Plus chic, plus féminin et surtout sobre à souhait, le perfecto Balenciaga règne désormais : la planète mode est sous perf’, et depuis cinq ans déjà. Il y a des pièces qui traversent l’histoire, qui traversent les courants, les mouvements, et savent s’adapter et rebondir à chaque déconvenue : quand son côté « mauvais garçon » a lassé les pionniers de la mode, il a suffi de quelques années à Nicolas Ghesquière, directeur artistique de Balenciaga, pour le détourner et en faire l’apanage des femmes en quête de déféminisation. Autant que les muses – Charlotte Gainsbourg et Kate Moss, plus récemment Alexa Chung – furent les instigatrices de ce dérèglement : ou quand l’allure Tomboy vient chahuter les dressing les plus féminisés. Le rock et la mode, l’équation parfaite ; Balenciaga et le cuir, une égalité : la Beaut

Le Livre Anniversaire Du Fendi Baguette

Icon-icon-icône-fendibaguette-fendi-itbag-phare-sac-sacitbag-témoignage-livre-anniversaire-sarahjessicaparker-damienhisrt-jeffkoons-richardprince.jpg

Dépeint par Silvia Venturini Fendi comme “audacieux, éphémère mais hors du temps, excentrique et hors-normes”, le Fendi Baguette, fidèle compagnon de Sarah Jessica Parker, est rapidement devenu un phénomène international. Un avant-gardiste de la tendance “It-Bag”. Un objet de convoitise. Un statut d’icône fashion. 

A l’occasion du 15ème anniversaire du modèle star de la maison romaine, la maison Fendi a imaginé un livre témoignage de sa courte mais déja si riche histoire. 250 photos en couleur, pour découvrir différents modèles du sac mythique. Du modèle basique à de véritables oeuvres d’art signées Damien Hirst, Jeff Koons ou encore Richard Prince. De l’art de sublimer un produit déjà sublime et de faire vivre un mythe pour l’éternité !

Les Escarpins Glitter Lamé De Miu Miu

Icon-icon-icône-escarpins-escarpins-glitter-miumiu-heels-laméheels-phare-emblématique.jpg

La marque italienne présente une collection de souliers en cuir lamé et semelles pailletées baptisée Glitter Lamé. Une collection de souliers vitaminés, façon reine de la nuit des années disco. Effets Gold, Glam et Glitter garantis avec des couleurs or, argent ou pyrite. On applaudit, c’est spectaculaire et scintillant ! Cette collection est à retrouver dans les boutiques Miu Miu de Paris, Milan et Londres.

Raf Simons

Icon-Icon-icône-designer-dior-raf-simons.jpg

 “Le futur, pour moi, est romantique, je ne comprends pas les gens qui disent que le passé est romantique. Romantique, pour moi, c’est quelque chose qu’on ne connaît pas encore, quelque chose dont on peut rêver, quelque chose d’inconnu et mystique. C’est ce que je trouve fascinant.” Raf Simons