Antonio Lopez chez Roland Mouret

 « Dans la mode, les créateurs les plus doués parviennent à capturer l’esprit de leur époque tout en restant atemporels » souligne la directrice d’East of Mayfair. Il est pourtant des grands-maîtres méconnus du grand public. « Antonio Lopez excellait dans son domaine. On ne s’étonne pas de voir son influence encore très présente dans l’iconographie actuelle de la mode et de la publicité. » En 1969, quand Antonio Lopez s’installe à Paris, son style de dessin lui a déjà valu la reconnaissance outre-Atlantique. Publié dans VogueElle, ou Harper’s Bazaar, il est un illustrateur peu commun, qui a déjà collaboré avec Andy Warhol, ou Anna Piaggi. En France, il travaille avec Karl Lagerfeld, tout en étant par ailleurs le styliste d’Yves Saint Laurent. En tant que personnage influent du milieu, il en profite pour faire connaître une pléthore de mannequins, comme Grace Jones, Pat Cleveland ou Jerry Hall…

Dans les années 60, son travail explore une multitude de style autour du pop art, de l’op art au surréalisme. Ses dessins ne cessent d’évoluer au fil des courants et des arts bref, au fil de son époque. Et aujourd’hui, c’est un créateur français qui lui rend hommage : Roland Mouret accueille des dessins inédits d’Antonio Lopez, datés des années 1960, 1970 et 1980. Au milieu de sa propre collection, au sein d’une boutique raffinée, chaude et feutrée se distille une dizaine d’œuvres illustrant aussi bien la femme tant adorée, qu’un Andy Warhol en trinité. Dans ces dessins enlevés et modernes, colorés et caractéristiques, il sculpte avec intelligence le corps féminin. Sa touche, ample et audacieuse, croque vêtements, accessoires, et fige dans un étonnant mouvement les icônes de son siècle. Une occasion rare qui mène à découvrir un envoutant portrait de Mick Jagger, simplement signé Antonio. Si le grand public est passé outre, l’art d’Antonio Lopez trouve une forte influence chez Missoni, alors que cet automne, la griffe MAC créait une gamme de couleurs inspirée de son travail… Pour David Downton, voilà là un « illustrateur de mode, novateur et provocateur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *