Angel Precious Star par Thierry Mugler

1992. Au Ritz. Le couturier super star Thierry Mugler présente son premier défilé haute couture. La même année, il sort son premier parfum, en faisant appel à la maison Clarins et Vera Strubi.

Là, il espère pouvoir créer un parfum évoquant « ses propres souvenirs d’enfance, les goûters chez sa grand-mère, la barbe à papa, les gâteaux au chocolat, le caramel… ». Une étoile est née : un flacon à cinq branches empli d’un jus bleu, véritable ovni au milieu des parfums fleuris comme l’eau d’Issey Miyake, sortie la même année. Une eau sensuelle et gourmande qui imprègne la peau d’un sceau astral comme venu d’Orient. 

Afin de célébrer ces deux décennies de succès, le créateur nous offre pour les fêtes, une réinterprétation du flacon : saupoudrée de poussières d’étoiles, un médaillon gravé « 20 », la nouvelle version est ronde côté face ; un prisme habille le côté pile. L’effet de perspective est facilité par l’étoile en métal argent qui surplombe la fiole.

La spirale que forme ce tout hypnotise autant que les égéries Mugler : après Jerry Hall ou Naomi Watts, c’est aujourd’hui Eva Mendes qui, parée d’une robe scintillante du même bleu profond que la fragrance, incarne la volupté voulue par le créateur. En plus de ses traits, la belle prête sa voix pour le prochain spot TV. 

Un objet unique destiné à toutes les inconditionnelles du jus. Pour les autres, il n’est pas trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *